TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Thomas Cook, pas rentable ? Comme TUI, chaud devant !

L’édito de Dominique Gobert



Quand y’en a pour un, y’en a forcément pour deux, pas de raison de faire des jaloux. Cette fois, c’est le groupe Thomas Cook qui affiche des résultats… allez, pas terribles et qui publie par conséquent un « avertissement sur résultat » …


Rédigé par le Mercredi 28 Novembre 2018

Décidément, si même la « transition climatique » a des influences néfastes sur nos plus grands opérateurs de tourisme, faut vraiment que Président Macron vienne à la rescousse - DR Thomas Cook
Décidément, si même la « transition climatique » a des influences néfastes sur nos plus grands opérateurs de tourisme, faut vraiment que Président Macron vienne à la rescousse - DR Thomas Cook
C’est un fait, pour Thomas Cook, le second « géant » du tourisme avec TUI en Europe, les résultats financiers ne sont pas au rendez-vous.

Un bénef (avant taxes et impôts) de 250 millions£ (en baisse de 58 M£) et surtout une activité TO en dégringolade complète…

La faute à qui (ou à quoi) me direz-vous ?

Ben, quand une recette est bonne, faut pas s’en priver et, comme son comparse TUI, Thomas Cook n’y voit que la « canicule », plus exactement « les fortes chaleurs de l'été en Europe du Nord, qui ont incité la clientèle du nord de l'Europe (Royaume-Uni, Allemagne, Scandinavie) à rester chez elle, plutôt qu'à partir en Espagne, Grèce et Turquie ».

Décidément, si même la « transition climatique » a des influences néfastes sur nos plus grands opérateurs de tourisme, faut vraiment que Président Macron vienne à la rescousse. Rassurez-vous, il est bourré d’idées et va vous sortir de tout ça en deux coups de cuillère à pot.

Comme le dit l’homologue de Fritz Joussen, (le chef de TUI), Peter Fankhauser, cette année 2018 aura été « décevante » (non ?), « mais grâce à notre compagnie aérienne, elle aura été compensée par ses bonnes performances » !

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Bon, au moins, chez Thomas Cook, c’est l’aérien qui va « compenser » un peu.

Corsair, chez le concurrent n’aura pas eu cette opportunité !

Et la France, alors, me demanderez-vous, impatients que vous êtes de connaitre les grandes « tendances ». Ben, franchement et après avoir, par acquis de conscience, posé la question à son chef de notre pays, Nicolas Delord, « rien ne peut transpirer ».

Il est vrai qu’à sa décharge, le patron de Thomas Cook France a l’interdiction formelle de donner la moindre indication chiffrée.

Et je ne voudrais surtout pas qu’il soit viré à cause d’une indiscrétion… laquelle n’en est quand même pas une.

Bien sûr que, comme son homologue de TUI en France, la filiale française de Thomas Cook est toujours en perte.

Et toujours pour faire pensant à TUI France, pour lui avoir posé la question lors de mes interviews « sur le grill » en septembre dernier, Nicolas Delord espère, « selon toutes probabilités » un retour à l’équilibre pour 2019.

Et je retiens ce qu’il m’avait dit avec conviction : « il n’est pas envisagé de nouveau plan de restructuration dans l’avenir ».

Espérons simplement que la nouvelle tactique, annoncée par Peter Fankhauser, je la cite « à l'avenir, nous devons tirer les leçons de 2018 et commencer la nouvelle année en nous concentrant sur les domaines dans lesquels nous pouvons faire une différence pour nos clients ».

Ben oui, c’est une bonne idée. Mais, faudrait peut-être aussi qu’il comprenne que la France, c’est vraiment un marché « différent ». Et que ces gros groupes industriels, ne se pilotent pas comme en Germanie ou en Belgique.

Jet tours, comme la plupart de ses confrères va assister au Congrès de Selectour la semaine prochaine. Et comme ses confrères (ou sœurs, d’ailleurs, je ne sais pas trop comment on dit), sera référencée, selon les volontés sur réseau, dans la catégorie… Or ? Non, trop cher ! Argent ? Je le verrai assez bien, d’autant que Marmara, elle, ne sera qu’en position Bronze !

Mais tout le monde commissionnera sur l’ensemble des produits vendus, y compris les promos…

Allez Bitbol !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 2120 fois

Notez



1.Posté par paetonant le 29/11/2018 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pas étonnant pour TUI en tout cas.
A force de vouloir bouffer à tous les râteliers (le fameux multicanal.. LOL) , TUI-MARMARA s'est coupé de la distribution agences....

2.Posté par mille sabords le 29/11/2018 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La solution SELECTOUR , c'est pas gagné ! car de toute évidence il y a un manque de visibilité à court terme vu le contexte économique actuel, sauf...pour Laurent Abitbol qui tire ses marrons du feu pour 3 ans durant lesquels les fournisseurs risquent de galérer dur pour éviter un effondrement du marché.

Trop de commission à distribuer tue, ( surtout dans une période de désintermédiation), les prix vont grimper au cours de ces 3 ans et risquent d'être hors marché ; les clients aguerris à la toile trouveront des solutions moins onéreuses...Et les CA Or , Argent et Bronze ( comme la performance aux jeux olympique sauf que le système est inversé !) risquent de devenir, par manque de compétitivité, peau de chagrin mettant la distribution et les TO dans une situation de perdant , perdant..
Petit à petit les choses se mettent en place
Wait and see à fin 2019 dans le conteste de pression fiscale qui réduit le budget vacances et touche le moral des français qui n'ont plus la tête à partir en voyage..
TUI et les autres risquent de creuser leur déficit car pour faire du voyage de masse il faut contrôler toute la chaîne ( tourisme vertical) en s'engageant en amont financièrement ..Est ce encore possible ces 3 prochaines années ?? Les TO de niches dont les structures sont plus modestes peuvent tirer leur épingle du jeu avec discernement.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips