TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : après la saison des soldes, voici (re)venir celle des grèves SNCF et Air France…

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 11 Février 2018

Air France et la SNCF ? Sans vouloir en rajouter, on se demande qui va remporter la palme du grand chaos organisé ? Du côté des trains, les syndicats sont vent debout contre la rapport Spinetta. Chez Air France, une dizaine de syndicats veulent toujours plus. La surenchère est lancée... sur le des clients !



Perturbations à prévoir en février si les grèves d'Air France et de la SNCF se confirment - Photo : adrian_ilie825-Fotolia.com
Perturbations à prévoir en février si les grèves d'Air France et de la SNCF se confirment - Photo : adrian_ilie825-Fotolia.com
C’est vraiment l’histoire sans fin...

A croire que, dès qu’une grève est terminée, on pense déjà à la suivante et, à force, ça en devient quand même un peu lassant.

A la SNCF, c’est comme les chutes de neige de la semaine dernière : l’évolution du statut de la société ferroviaire est prévue maintenant de longue date, notamment la fin du « monopole » étatique et l’ouverture à la concurrence au sein de l’Union Européenne. Mais apparemment, les cheminots la découvrent... ?

Jean-Cyril Spinetta, ancien patron du groupe Air France/KLM a été chargé par le gouvernement d’établir un « rapport » sur l’avenir de la SNCF et devrait en remettre les conclusions à madame Bornes, notre ministre des transports, cette semaine.

Et, bien évidemment, ce rapport devrait s’avérer quasi « explosif ». C’est du moins ce qu’en pensent les syndicats qui envisagent déjà une « grève historique », tant la crainte de voir leur statut (quand même très privilégié), disparaître petit à petit.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
C’est pas très glop, c’est vrai, pour ces cheminots qui ne font pas un métier facile, mais il est clair que, le monde évoluant, particulièrement celui des transports, « on ne peut pas être et avoir été » !

C’est ainsi et il vaut mieux envisager le changement inéluctable que de se complaire dans de vieilles habitudes du passé !

Parmi les craintes se profile le changement de statut juridique de la vieille dame de fer, un passage de société d’établissement Public à caractère industriel et commercial en une Société Anonyme, dont l’état serait actionnaire majoritaire.

Mais jusqu’à quand, s’inquiètent les syndicats qui font référence à son « désengagement » au fil des années de sociétés telles que France Telecom ou EDF !

Et, puis, il y a cette fameuse ouverture à la concurrence, prévue à l’horizon 2020. Et ça, les syndicats n’aiment pas du tout. Sans parler du régime des retraites, le « spécial » dont Président Macron entend bien harmoniser les règles…

Pas de soucis cependant : encore une fois, ce sont les contribuables ou les salariés du privé qui paieront.

Chez Air France, pas de scrupules non plus. La compagnie, qui est encore loin de la réussite flagrante et totale, devrait quand même annoncer ce vendredi prochain, de bons résultats. Quasi inespérés, aurais-je envie de dire. Mais qui ne sont pas, pour autant, le levier qui permettra à notre compagnie de se sortir tout à fait de son marasme.

Là aussi, nous devrions assister à un mouvement « historique » de la part des syndicats omnipuissants d’Air France. C’est en effet, la première fois depuis fort longtemps, que la quasi-totalité des instances représentatives de la compagnie sont unis pour réclamer une augmentation générale des salaires de 6%.

Certes, la grille des salaires était gelée depuis 2011… et encore ! Je ne crois pas que les pilotes aient été très pénalisés, eux qui veulent, encore et toujours, diriger la compagnie.

En revanche, la direction d’Air France n’a pas été très adroite non plus, dans la mesure où, faisant fi des désirs syndicaux majoritaires, elle « impose » unilatéralement une augmentation de 1% !

Décidément, rien ne va plus dans nos transports.

Et perso, j’en suis extrêmement marri : je devais emprunter un bel aéroplane d’Air France le 22 février prochain en direction de Nouille Orque. Après tout le mal que je me suis donné pour obtenir un visa américain, c’est vraiment pas de pot !

Lu 2524 fois

Notez


1.Posté par Pierre le 12/02/2018 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
IL ne faut pas s'inquieter les lows costs toutes catégories arrivent..
Donc réduction de lignes et de vols pour les compagnies dites régulières.
Mais pour les salaires ça se négocie et il est inutile de tout bloquer.
Une réorganisation mondiale est en cours,je ne pense pas que se soit pour augmenter les salaires.
La survie de certaines compagnies est incertaine,car de cout trop élevé,face au lows costs de plus en plus nombreuses et au confort en classe ecco identique.Le choix sera vite fait financierement.

2.Posté par idress le 12/02/2018 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour Cher Dominique


Je pense que vous traitez ces mouvements de manière superficielle. Allez au fond des choses, c'est la seule maniere d'expliquer ce qui se passe.


Bien à vous

3.Posté par Pat44 le 12/02/2018 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@idress; vous êtes de la famille Melanchon ?

4.Posté par idress le 16/02/2018 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour Pat44

non pas du tout....aux antipodes de Melenchon , je dirais.... mais, à la decharge de Dominique Gobert, un edito ne suffit pas à expliquer ce qui sous-tend ces reformes les futures refomes très liberales


bien à toi



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com