TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : clubs de vacances, faut-il bronzer idiot ?

L’édito de Dominique Gobert



Très récemment nous nous posions la question suivante : « Y a-t-il trop de clubs de vacances sur le marché français » ? Bonne question, merci de l’avoir posée…



Le nouveau club Marmara Palm Beach d'Hammamet en Tunisie © TUI France
Le nouveau club Marmara Palm Beach d'Hammamet en Tunisie © TUI France
Durant ce dernier week-end cependant, une autre question, beaucoup plus importante, a tenu le monde entier dans l’angoisse et l’expectative, ce qui m’a bien fait rigoler : « Prince Harry portera-il ou non la barbe le jour de son mariage » ?

Ça, c’était une vraie question… mondiale !

Après cette légère digression dont je vous prie humblement de m’excuser, revenons en à ces fameux « clubs » qui suscitent tant de passion de la part des plus grands producteurs, des distributeurs et, faut-il le rappeler, de la part d’une grande majorité de clients.

Et c’est vrai qu’il y a, sur le marché français, pléthore de ces « produits », dont la variété ne reflète pas systématiquement un rapport qualité/prix délirant.

Curieusement d’ailleurs, depuis que Trigano et son compère Gérard Blitz ont créé ce qui deviendra l’ancêtre de ces fameux clubs, les choses ont bien changé.

A l’origine, Club Med offrait un produit beaucoup plus axé « camping » pour devenir au fil des ans, un produit quasi « de luxe », ou du moins plus orienté « haut de gamme » …

Lire : Y a-t-il trop de clubs de vacances sur le marché français ?

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Tandis que de nombreux « fabricants » de clubs se sont orientés vers des produits sympas, certes, mais nettement plus « démocratiques ».

C’est sans doute ce qui séduira une clientèle plus modeste, avide de soleil et de détente à « petit prix » et qui verra, enfin, une réelle opportunité de partir plus ou moins loin pour des vacances… en groupe !

Une aubaine également pour la majorité de la distribution, qui voit, à travers ces produits, une belle occasion de vendre vite et sans trop de risques, confortant ainsi des marges souvent minimes. Mais le volume est intéressant…

Sans oublier que ce type de produit, conçu au départ pour une clientèle plutôt jeune, s’est totalement démocratisé, ouvrant ses établissements non seulement à cette jeunesse, mais également aux familles et même aux seniors qui y viennent de plus en plus nombreux.

Au fil du temps, et parce que y’a pas de petits profits, nous avons assisté à une véritable « explosion » de ce type de produi : . plus de 1300, de toutes sortes et de toutes… qualités !

Sans doute, et c’est une bonne idée, pour cette raison que les marchands de club ont décidé de créer un « label », voulant ainsi s’opposer à cette multitude d’hôtels ou d’hébergeurs qui proposent, outre leurs prestations classiques, de vagues animations ou jeux apéros…

Le problème, si je puis me permettre, étant que chaque produit « labellisé club » ne va pas forcément établir une réelle différence entre les qualités de confort et de prestations entre telle et telle marque.

Du moment que les « normes », en termes de capacités de chambres, du nombre d’animateurs est respecté, le label sera le même.

Par souci d’objectivité (eh oui, ça m’arrive parfois !!!) je ne ferai pas la comparaison entre un Kappa Club et un TUI par exemple. Tous les deux auront le même label…

Je remarque également que certains producteurs ont tout simplement refusé de se soumettre à cette labellisation, mais ça, c’est encore un autre problème.

Enfin, dans cette labellisation, il aurait été souhaitable de souligner (ou non) l’aspect « culturel » ou « découverte des cultures » de certaines marques.

Belhassine, en son temps, qui avait créé les Clubs Aquarius, ne voulait pas que ses clients « aillent bronzer idiots » !

Voilà un vrai label…


Lu 1179 fois
Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 21 Mai 2018

Tags : Club Med, Kappa, TUI
Notez


1.Posté par Escabasse Arnaud le 22/05/2018 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Je me permets de rebondir sur vos propos concernant le label Club qui vous semble apparement faible, voir inutile car celui-ci ne démarque pas un hôtel d'une marque par rapport à une autre. Mais aujourd'hui, comment l'agent de voyages peut-il si retrouver dans cette jungle de club, dont il y a bien plus de 1400 hôtels commercialisés pendant la période estivale (dont un peu moins de 400 labelisés sur une quinzaine de marques : Bravo, Jumbo, Kappa, Lookéa, Luxi, Ô, Marmara, Mondi, Naya,Top, etc...).

Les outils misent à la disposition des agents de voyages, ne leur permettent que peu de critères et le Label Club, en est un,qui peut simplement les aider à "affiner" leur recherche et tant que faire ce peut, sécuriser leur choix.Le label est basé principalement sur des critères qualitatifs...

Un vendeur manque cruellement de contenu et un label a de ce fait sa légitimité mais il faut que celui-ci soit adossé à d'autres critères de recherche pour aider le vendeur à trouver, s'informer et informer le client, aussi bien sur la prestation pure produit TO que sur les aspects annexes, comme, pourquoi pas, la culture, l'environnement de l'hébergement, la destination et les activités à proximité.

Nous avons, avec adopeunto une partie de la solution mais tout petit que nous sommes, nous avons du mal à nous faire entendre et connaitre... Nous aidons les agents de voyages à non seulement trouver le bon hotel club pour le client, mais aussi pour ne pas "bronzer idiot" en donnant tout les centres d'interêt sur plus de 80 destinations (Culturel, Spa, Golf, Balnéaire, etc...) et on y retrouve bien entendu le critères Label Club !

Nous avons dors et déjà réussi à convaincre plétore d'agences de tous horizons et réseaux pour mieux chercher, trouver, informer et vendre... Nous proposons aussi aux TO et labels qu'ils viennent sur notre site présenter la philosophie de leur clubs... venez voir les thématiques et les plus de 120 critères que nous proposons aux agents de voyage pour constater qu'il y a au bout du compte une vraie cohérence d'un tel outil pour mieux discerner les diffrences de chacun d'eux et donc de les démarquer les uns des autres

Bien à vous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle