TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : gréver ou encaisser... faut choisir M. les cheminots !

L’édito de Dominique Gobert



Un petit clin d’œil afin de passer un « long » week-end détendu avant la grande braderie des mouvements sociaux qui s’annoncent dès mardi : SNCF, Air France, que du bonheur et surtout la mise en danger de notre secteur économique…


Rédigé par le Jeudi 29 Mars 2018

Peut-être, après avoir rigolé et mis à mal l’économie d’un pays, serait-il temps justement de remettre enfin les pendules à l’heure ? - Photo : markeff66 - creative commons
Peut-être, après avoir rigolé et mis à mal l’économie d’un pays, serait-il temps justement de remettre enfin les pendules à l’heure ? - Photo : markeff66 - creative commons
Jean-Pierre Mas, pour les Entreprises du Voyages a déjà réagi face aux grèves qui s’annoncent durant ces trois prochains mois .

Encore une fois les professionnels du tourisme vont se retrouver en première ligne et devront transpirer sacrement afin de pouvoir « aider » leurs clients face à l’inconséquence de certains syndicats totalement sortis de la vraie vie !

Roland Héguy, un de mes basques favoris, (et patron de l’Umih, l’un des plus gros syndicats hôteliers) vient de pousser son coup de gueule, dans un communiqué pas piqué des hannetons, à la veille des grèves SNCF et Air France qui pourraient coûter aux professionnels quelque 150 millions d’euros !

Sans parler des conséquences sociales vis-à-vis des salariés du tourisme et de l’hébergement qui pourraient connaitre quelques « aménagements forcés » de leurs conditions de travail.

Et n’oublions pas les conséquences dramatiques que nos grèves à répétition ont sur l’image touristique de notre pays, lequel vise quand même à accueillir ses 100 millions de touristes internationaux.

Bon, pour Air France, on ne va pas y revenir éternellement : le SNPL est droit dans ses bottes. Finalement d’ailleurs, ces pilotes ont, si je puis m’exprimer ainsi, les « moyens » de cesser le travail.

Sur une rémunération mensuelle d’environ 7000€ (je prends une fourchette basse), quelques jours de grève de ci, de là ne vont pas trop nuire à leur train de vie !

La case de l’Oncle Dom : gréver ou encaisser... faut choisir M. les cheminots !
Quant aux cheminots de la SNCF, ils tentent de trouver la parade, afin de payer le moins possible tout en jouant le mieux l’économie.

Parce que, c’est vrai, une grève, normalement ça coûte cher au salarié qui décide de ne pas accomplir son boulot.

Chaque jour « non travaillé » ou grevé, au choix, est décompté du bulletin de salaire.

En revanche, sur les primes diverses et variées de cette belle institution de la SNCF, je ne sais pas si on fractionne en fonction des jours « chômés », mais bon, pas grave !

Du coup, on s’est très étonné de la nouvelle forme de grève qu’avaient annoncé les syndicats unis du Chemin de Fer français. Deux jours de grèves par semaine, suivis par trois jours « travaillés » et ainsi de suite durant trois mois.

Pensant, ainsi que le souligne notre confrère des Échos, pouvoir mélanger aux jours grevés, les jours de repos « légaux » et ainsi, échapper à une diminution trop forte de la rémunération !

Super bien pensé !

Sauf que, pour Pépy, le patron, pas question de jouer au plus imbécile : le grève est déclarée, va se poursuivre et comme il est inscrit dans la réglementation, chaque jour non travaillé ne sera pas rétribué !

Nous serons inexorables là-dessus, dit-il. Et bien entendu la CGT Cheminots de rétorquer que cette « manœuvre est illégale » !

Et pourquoi pas une grève en sus de la grève ?

Comme me le disait un bon pote à moi que j’ai, « faudrait quand même se réveiller » !

Tiens, comme ce conducteur de trains d’une ligne en Picardie, la ligne Laon-Amiens qui avait oublié le passage à l’horaire d’été. Ben, le train a eu une heure de retard.

Mais, juste pour sauver les bidons, après un temps (plus ou moins long) la SNCF a décrété que c’était « l’horloge du local SNCF qui était restée calée sur l’horaire d’hiver» (sic).

Peut-être, après avoir rigolé et mis à mal l’économie d’un pays, serait-il temps justement de remettre enfin les pendules à l’heure ?

Lu 2046 fois

Notez



1.Posté par Christian Jean le 30/03/2018 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

L'objectivité c'est avant tout des conclusions et des jugements sur une analyse objective de l'ensemble des données, sans préjugé ni parti pris !

Mais certes, M. Gobert peux rétorquer qu'il est éditorialiste, qu'il est libre, qu'il écrit ce qui lui fait plaisir ...
Hé oui, les grèves c'est toujours et uniquement la responsabilité des salariés, ces empêcheurs de "rever" à une société douce et sans grèves dans les transports et pourquoi pas dans la collecte des ordures, dans ... ... ...

Mais ces sociétés ou il fait si bon vivre existent, alors pourquoi ne pas y passer le reste de sa vie, sans tracas, sans soucis, sans "trembler" pour l'économie. Pour enfin vivre dans un monde sans grève, voici une liste (non exhaustive) de pays à la vie est ho combien plus sereine et plus douce ...
La Corée du Nord, les Emirats arabes unis, le Qatar ou encore l’Arabie Saoudite.

Cordialement.

2.Posté par DOMINIQUE GOBERT le 30/03/2018 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
À Christian Jean: pitié, soyez intelligent!

3.Posté par Christian Jean le 30/03/2018 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'essai M. Gobert, j'essai ! ... Mais cela me serait plus aisé si vous faisiez part d'une plus grande ouverture d'esprit ... Pourquoi gacher votre talent de rédacteur avec toujours les memes critiques stériles sur ceux qui travaillent ? Laissez les vivre, ne jugez pas à longueur de journée, ils n'ont pas tous "votre intelligence" Dieu merci.
Souriez la vie est courte ...

Cordialement.

4.Posté par westar le 02/04/2018 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


Les grévistes veulent simplement empêcher que la SNCF soit vendu. Et je rappelle a ce monsieur Gobert que la SNCF a été fondé, payé par ses parents, grand-parents, arrieres-grand parents........et qu'il est hors de question de la brader à des intérêts privés.

alors oui.....il est important pour les Francais que la SNCF reste une entreprise public car ce bien a une valeur inestimable.

je vais paraphraser quelqu'un de connu : " un journaliste, c'est , soit un chômeur, soit une p..."

5.Posté par Sables d''''Or le 02/04/2018 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ras-le-bol de ces grèves. Ras-le-bol de tous ces gens qui nous prennent en otages. Ce n'est pas avec ces grèves à répétition que nous allons prendre parti pour leurs professions. En tant qu'usager, cela fait longtemps que je ne voyage plus avec AF et je ne me gêne plus pour faire la grève du billet pendant les grèves SNCF : on me supprime mes trains alors je voyage gratuitement dans ceux qui roulent, ça rentabilise le temps précieux que je perd. Amis voyageurs, arrêtons de nous faire prendre pour des pigeons : il est temps de nous rebeller et de montrer que nous aussi, nous pouvons avoir le pouvoir !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.
Partenaire de Depositphotos.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle