TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Laurent Abitbol (Selectour) : "Nous sommes en négo ultime pour rejoindre un GIE mondial"

Congrès Selectour à Hammamet en Tunisie



Où en est le réseau du déploiement de sa plateforme de réservations aériennes ? Quelles compagnies sont connectées en direct via la norme NDC ? Et quel est le modèle économique ? Le congrès Selectour qui se tenait à Hammamet jusqu'au 5 décembre 2021, a été l'occasion de découvrir les dernières avancées de Wonder Booking.


Rédigé par le Lundi 6 Décembre 2021

Les derniers développements de Wonder Booking, la plateforme de voyages de Selectour ont été présentés à l'occasion du Congrès Selectour qui se tenait à Hammamet jusqu'au 5 décembre 2021 - photo JDL
Les derniers développements de Wonder Booking, la plateforme de voyages de Selectour ont été présentés à l'occasion du Congrès Selectour qui se tenait à Hammamet jusqu'au 5 décembre 2021 - photo JDL
Présenté pour la première fois au Congrès de Jérusalem en 2019, Wonder Booking, développé par Selectour a depuis fait du chemin.

Cette plateforme de réservations aériennes développée par WonderMiles en exclusivité sur le marché français pour le réseau, permet aux agences de voyages d'accéder au contenu des GDS, au direct connect, NDC mais aussi au contenu d'agrégateurs. Le tout en mode graphique qui permet une présentation plus conviviale des offres, à l'image d'un site web B2C.

Wonder Miles a l'ambition de répondre à deux priorités : donner l'accès au full content des compagnies aériennes qui développent de plus en plus la norme NDC et éviter de payer la surcharge GDS, ou les fees inhérents aux différents intermédiaires.

Lire aussi : Selectour : Laurent Abitbol veut rétablir la commission aérienne !

"Notre volonté était de prendre notre indépendance technologique en prenant une participation capitalistique avec le GIE ASHA dans Wonder Miles, la société qui édite la plateforme", rappelle Jean-Marie Seveno, président du GIE ASHA, à l'occasion du Congrès Selectour qui avait lieu à Hammamet jusqu'au 5 décembre 2021.

"Nous sommes en négociation ultime avec un grand réseau mondial"

Depuis 2 ans, le réseau a en effet avancé sur le modèle économique, i["il n'y aura pas de coût d'accès à la plateforme mais un coût par segment", explique Jean-Noël Lefeuvre, DG de Selectour /crédit TM
Depuis 2 ans, le réseau a en effet avancé sur le modèle économique, i["il n'y aura pas de coût d'accès à la plateforme mais un coût par segment", explique Jean-Noël Lefeuvre, DG de Selectour /crédit TM
En effet, l'arrivée de la norme NDC va révolutionner le système de rémunération des distributeurs. "NDC implique le plus grand changement de modèle économique depuis la commission zéro. C’est une obligation de disposer d’un tel outil", ajoute Jean-Noël Lefeuvre, directeur général de Selectour.

"Nous sommes les victimes de la guerre entre les compagnies aériennes et les GDS, et cela malgré nos efforts. J’aurais préféré rester comme avant mais nous ne pouvons pas.

Nous sommes en négociation ultime avec un grand réseau mondial pour peser davantage et arrêter d'être les victimes, car nous sommes trop petits pour négocier. Je n'ai qu'un objectif : vous protéger. Je ne veux plus qu'on en soit les victimes",
poursuit Laurent Abitbol, Président du directoire de Selectour.

Et le déploiement depuis la rentrée de cet outil dans près 300 agences de voyages loisir du réseau fait partie du plan d'attaque.

"Le contenu NDC de Lufthansa et d'Air France est actif et les agences peuvent émettre. Et désormais Wonder Booking est connectée aux 4 back offices comptables : ViaXoft, MB3M, IGA et Gestour", précise Jean-Marie Seveno qui ajoute "être en négociation avec plusieurs compagnies low cost".

Et déjà la différenciation tarifaire est une réalité. Lufthansa a retiré des GDS ses tarifs "Economy Light".

La version actuellement déployée sera affinée au cours des mois et sera étendue aux agences de voyages d'affaires. Une autre étape permettra de connecter le contenu de la plateforme aux SBT (Self Booking Tools).

L'aérien ne sera pas le seul contenu, Wonder Booking s'ouvrira à terme à la location de véhicules, aux centrales hôtelières et, enfin, au train.

Quid du modèle économique ?

Pour Selectour, Wonder Booking permettra à terme de "mieux piloter les ventes" en mettant par exemple en avant les partenaires privilégiés et de comparer les tarifs en fonction des différentes sources, quelles soient GDS, direct connect ou agrégateurs.

La solution "accompagnera aussi les agences dans leur perte de rémunération GDS", souligne le président du GIE ASHA.

Depuis 2 ans, le réseau a en effet avancé sur le modèle économique, "il n'y aura pas de coût d'accès à la plateforme mais un coût par segment", explique Jean-Noël Lefeuvre.

Ainsi le montant de 0,85 € par segment sera prélevé pour toutes les agences quelque soit le nombre de segments réalisés sur une année. Cette somme sera compensée par un revenu équivalent pour toutes les agences réalisant moins de 12 000 segments par an.

Le revenu sera de 1,40€ par segment pour toutes les agences réalisant entre 12 000 et 15 000 segments par an, et de 2 € pour les agences dépassant la barre des 15 000 segments.

L'accès à la plateforme sera donc gratuit et les agences de voyages pourront avoir la main sur la marge de chaque coupon vendu, en plus du coût par segment.

Les agences auront aussi accès à NDC-X d'Amadeus

Les collaborateurs des points de ventes auront aussi accès à la solution NDC- X d'Amadeus.

Là aussi le modèle économique a été présenté aux adhérents. Il reposera sur un accès "All Fare" inclus dans le prix de la licence Amadeus.

Concernant les revenus, seules les agences réalisant plus de 12000 segments par an seront rémunérées à hauteur de 1,20€ par segment.

Reste que la priorité de Selectour c’est de permettre aux points de vente de s’emparer de ces outils, et notamment de Wonder Booking.

"Nous avons mis de l’argent dans Wonder Booking et nous voulons que nos agents de voyages se forment : patrons et équipes.

Nous vous proposons les deux outils et vous serez formés. Et fin octobre 2022, vous recevrez un questionnaire pour que l’on connaisse ce que vous apporte l’un et l’autre
", précise Laurent Abitbol, bien décidé à montrer qu'il ne restera pas immobile à compter les points entre les compagnies aériennes et les GDS...

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2822 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Virginie le 06/12/2021 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il me semble bien qu'il a été dit que Wonder Booking était multi-GDS et non connecté à Amadeus uniquement ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >





































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias