TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

Travel in France





Le « Tour de France », une aubaine pour les villes-étapes ?

Des retombées économiques, médiatiques et touristiques



Le coup d'envoi du Tour de France 2018 sera donné ce samedi 7 juillet. Les coureurs s'élanceront de Noirmoutier en Vendée, pour 3 semaines de compétition à travers l'Hexagone. Comme chaque année, la Grande Boucle offrira aux destinations qu'elle traverse une visibilité nationale et internationale. Mais qu'en est-il exactement des retombées pour ces régions ? TourMaG.com a posé la question à la Vendée, qui accueille le Grand Départ 2018 et à Marseille, qui a reçu le Tour lors d'une étape contre la montre en 2017.


Rédigé par le Jeudi 5 Juillet 2018

La Vendée, qui s'apprête à accueillir son 6e Grand Départ, s'attend à des retombées touristiques, médiatiques et économiques importantes - DR : Affiche officielle Tour de France 2018
La Vendée, qui s'apprête à accueillir son 6e Grand Départ, s'attend à des retombées touristiques, médiatiques et économiques importantes - DR : Affiche officielle Tour de France 2018
Accueillir une étape du Tour de France est-il un acte « rentable » pour les régions françaises ? Quelles sont exactement les retombées ?

Selon une étude publiée en mai dernier par le cabinet Protourisme, « le passage du Tour est toujours intéressant : pour 1€ investi, le passage du Tour rapporte environ 1,50€ à la collectivité organisatrice. Globalement, le centre des villes-étapes bénéficie davantage de ces retombées, avec des ratios qui peuvent atteindre 1€ investi / 2€ de retombées générées par les visiteurs ».

La Vendée, qui s'apprête à accueillir son 6e Grand Départ, s'attend à des retombées touristiques, médiatiques et économiques importantes. « En 2011, lors du précédent Grand Départ, le montant des dépenses générées par le Tour de France - durant les 3 jours où il est passé dans le département - ont été estimées à 23 millions d'euros », commente Karen Alletru, directrice du pôle Tourisme de Vendée Expansion.

Ainsi, en juin 2011 - le mois précédant le Tour-, l'ex-CDT (Comité départemental du tourisme) enregistrait un pic de fréquentation très net des nuitées (+29% par rapport à juin 2010). Sur l'ensemble de cette année-là, la Vendée comptabilisait 35,8 millions de nuitées, soit 200 000 de plus qu'en 2010.

L'hôtellerie/restauration à plein régime

Le passage du Tour de France profite principalement au secteur de l'hôtellerie et de la restauration. Il induit une augmentation des nuitées « si la ville organise à la fois l'arrivée et le départ des coureurs sur 2 jours consécutifs, » souligne Protourisme dans son étude.

Ce sera le cas cette année à Carcassonne, car la ville organise l'arrivée des coureurs le 22 juillet et leur départ le 24 juillet, avec une journée de repos prévue le 23 juillet.

« Il est toujours plus avantageux pour une ville d'organiser un départ qu'une arrivée, car les coureurs dorment sur place, » commente Maxime Tissot, directeur général de l'Office du tourisme et des congrès de Marseille.

En 2017, la Cité phocéenne a accueilli une étape du Tour. « Nous avions la "Rolls" des étapes, le contre la montre, et qui plus est, en plein centre-ville, fait plutôt rare. Cela a permis de démontrer la capacité d'organisation et d'innovation de la ville.

Mais aussi sa beauté, car des focus ont été réalisés sur le Château d'If et la Cité radieuse de Le Corbusier. A cette occasion également, le stade Vélodrome était ouvert au public. Tout ceci a contribué à renforcer l'attractivité de la ville.
»

Deux types de clientèle sont principalement concernées : les touristes qui viennent assister au départ et découvrir la destination et le staff du Tour, soit 4 500 suiveurs (2 000 journalistes, la caravane, les équipes, etc.), selon son organisateur ASO (Amaury Sport Organisation).

« Les professionnels qui accompagnent les coureurs ont tendance à dépenser davantage qu'un touriste d'agrément », indique le cabinet Protourisme.

De leur côté, « début janvier 2018, les Gîtes de France de Vendée étaient à -500 semaines de réservation par rapport à 2017, précise Karen Alletru. Début juin, le président de la fédération m'a fait savoir qu'ils étaient à 100 semaines de réservation en plus, notamment grâce à la dynamique vendéenne autour du Tour de France ».

De nombreuses actions de communication

Il faut dire que Vendée Expansion a multiplié les actions autour de l'événement, notamment avec à des campagnes d'affichage dans les stations de métro parisiennes ou des offres promotionnelles « une semaine achetée = une semaine offerte » en partenariat avec la fédération vendéenne de l’hôtellerie de plein air et les Gîtes de France de Vendée, pour tout séjour réservé du 30 juin au 14 juillet 2018.

La Société d'économie mixte (SEM) associe également quelque 3 000 professionnels du tourisme (hôteliers, campings, Offices du tourisme, sites touristiques) à l’événement en leur distribuant des kits de communication qui comprennent un t-shirt, un clip vidéo, la carte du parcours, l'affiche officielle et de la vitrophanie autour du Tour de France.

Du 5 au 8 juillet prochains, Vendée Tourisme anime l’espace Vendée sur le village du Fan Park installé Place de la Vendée à la Roche-sur-Yon, aux côtés de la Ville de La Roche sur Yon et du Département de la Vendée.

« Les sites touristiques de Vendée seront mis en avant avec près de 600 entrées à gagner, ajoute Karen Alletru. Les fédérations d'hébergeurs de Vendée seront aussi représentées et une place privilégiée sera faite à la gastronomie locale ».

Au-delà des actions locales, le Tour de France reste avant tout une fabuleuse vitrine de la France à l'international, avec 3,8 millions de téléspectateurs par jour et une diffusion dans 190 pays.

LIRE AUSSI : Tour de France : "une vitrine formidable" pour la promotion de la destination France

« Nous enregistrons déjà 41 retombées médiatiques par Vendée Tourisme, précise Karen Alletru, dans des médias à forte audience internationale, comme The Daily Telegraph, The Guardian, ou encore la Une de France Magazine qui titre "Vive la Vendée" ».

Elle donne un autre exemple : « Geo vient de sortir un hors-série consacré au Tour de France, avec 16 pages dédiées à la Vendée. Il a été tiré à 250 000 exemplaires, soit une contre-valeur publicitaire estimée à 472 000€ pour la région ».

A Marseille, Maxime Tissot estime « entre 1,5 et 2 millions d'euros de contre-valeur publicitaire suite au passage du Tour en 2017 ».

Des destinations plus attractives

Une fois le Tour passé, que reste-t-il aux régions ?

« Le passage du Tour attire une large part de "primo-visitants" venus exclusivement pour l'évènement, décrypte Protourisme.

Nos enquêtes ont montré que, alors que la moitié des primo-visitants n'avaient aucune image précise de la ville avant de s'y rendre pour le Tour De France, les ¾ en avaient une image positive après l'évènement et pensaient y revenir pour un séjour touristique ».

« La destination gagne en attractivité, ajoute Karen Alletru. Dans notre cas, le Tour permet aussi de renforcer la marque Vendée, de la rendre plus compétitive en France et à l'international.

Avec des rendez-vous sportifs tels que le Tour de France ou le Vendée Globe, nous souhaitons ainsi nous positionner comme le département des grands événements
. »

Zoom sur le Grand Départ 2018

La Vendée accueille le Grand Départ 2018 - DR : ASO
La Vendée accueille le Grand Départ 2018 - DR : ASO
La Vendée accueillera le départ du Tour de France les samedi 7 et dimanche 8 juillet 2018. Au programme :

Jeudi 5 juillet 2018
Présentation des équipes à la Roche-sur-Yon.

Samedi 7 juillet 2018
Noirmoutier en l’Île - Fontenay le Comte

Le peloton s'élancera de l'île de Noirmoutier pour rejoindre la ville d’Art et d’Histoire de Fontenay le Comte (189 km). Ainsi, les coureurs longeront la « Côte de Lumière » pendant 110 km avant de rejoindre Fontenay le Comte, après avoir traversé le Marais poitevin.

Dimanche 8 juillet 2018
Mouilleron Saint Germain - La Roche-sur-Yon

Pour cette deuxième étape, le peloton partira de Mouilleron Saint Germain, ville natale de Georges Clemenceau. Pendant 183 kilomètres, les 176 coureurs traverseront les paysages du haut et du bas bocage avec une arrivée au sprint à La Roche-sur-Yon.

Plus d'infos sur www.vendee-tourisme.com

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1221 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

');

PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75








Dernière heure







TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips