TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Le low cost long-courrier est-il viable aux Antilles ?

Norwegian arrête les frais



Alors que Norwegian a annoncé, la semaine dernière, la fermeture de ses bases saisonnières de la Martinique et de la Guadeloupe, la question de la rentabilité du modèle est une nouvelle fois remise en question. Air Caraïbes pourrait bien en profiter.


Rédigé par le Mercredi 20 Février 2019

Norwegian quittera les Antilles françaises dès le mois de mars 2019 © Norwegian
Norwegian quittera les Antilles françaises dès le mois de mars 2019 © Norwegian
Le ciel des Caraïbes est-il plus agité que les autres ?

Alors que les compagnies low cost long-courriers en ont fait l'un de leurs premiers champs de bataille commerciale, certaines jettent déjà l'éponge.

La semaine dernière, le géant Norwegian annonçait ainsi son retrait des ciels martiniquais et guadeloupéen à partir du 28 mars 2019.

Alors que la compagnie rouge et blanche va mal financièrement, malgré une recapitalisation rendue possible via l’aide du gouvernement norvégien, elle a décidé de ne pas poursuivre ses opérations aux Antilles françaises pour la saison été à venir, après 4 ans de bons et loyaux services dans les îles.

« C’est une décision commerciale qui a été prise. La rentabilité visée n’a pas été atteinte », explique Marion Lamure, directrice communication et affaires publiques de Norwegian France.

Pour elle, plusieurs raisons sont invoquées : « déjà le coût extrêmement élevé pour une compagnie d’installer des bases saisonnières en Guadeloupe et en Martinique et ensuite car, sur certaines routes, les taux de remplissage envisagés ne sont pas satisfaisants ».

De bons taux de remplissage

Pourtant, des routes comme celle vers New York affichait des taux de remplissage « tout à fait corrects ».

Et pour cause, d’après la base de données de CH Aviation, Norwegian était la seule compagnie à opérer depuis la Martinique et la Guadeloupe vers la première ville américaine.

Depuis 2015, Norwegian était installée aux Antilles françaises l’hiver, d’où elle proposait plusieurs routes : Boston, Washington, New York, Montréal, Cayenne… Mais le régime sec qu’entame la compagnie cette année pour espérer redresser la barre économique aura eu raison de sa présence dans les Caraïbes.

« Norwegian, en 2019, prévoit des réductions de coûts très importantes, de l’ordre de 200 millions d’euros. Ça veut dire revoir notre réseau, l’utilisation de nos appareils, et la fermeture de certaines bases », avance aussi Marion Lamure.

En 2018, Norwegian a enregistré des pertes d’environ 140 millions d’euros, après des pertes de 170 millions en 2017.

A voir, le reportage de viàATV, dans lequel nous intervenons :

Norwegian remplacée par Air Caraïbes ?

Alors que la bataille fait déjà rage sur les liaisons transatlantiques entre Level, XL Airways ou encore Air Caraïbes, cette dernière pourrait bien profiter du retrait de Norwegian pour aller grappiller des parts de marché sur le continent américain.

D’après Air Journal, la compagnie antillaise sœur de French Bee a sauté sur l’occasion et a déposé une demande auprès du ministère américain des Transports pour obtenir des droits de trafic.

« Ces vols seraient opérés en Airbus A330-300 ou en 1350-900, la demande d’exemption et de permis de transporteur étranger mentionnant des vols au départ de l’Union Européenne, de la Norvège et de l’Islande, aucun détail n’est fourni sur les lignes espérées », précise Air Journal.

Dans une interview qu’il nous a accordés en ce début d’année, Patrick Malval, à la tête d’Air Caraïbes, ne s'interdit rien.

« Nous voulons nous tenir prêts à toutes éventualités et nous ne disons non à rien. L’année 2019 va certainement être une année pleine de changements dans le paysage aérien français. Si des opportunités se présentent à nous, nous les saisirons », nous avait-il expliqué.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 4165 fois

Notez



1.Posté par redbar le 20/02/2019 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut mettre les choses au point. Tout d’abord l’exploitation des vols saisonniers de Norwegian aux Antilles n’était motivée que pour l’utilisation de B737 habituellement cloués au sol en Europe durant la période hivernale. Cette opération engendre des coûts de mise en place importants. Deuxièmement, si les dessertes de New York, Fort Lauderdale, et Cayenne ont révélés des signes positifs, rien de cela sur Boston ou Montréal dont la concurrence avec les compagnies Canadiennes est rude. Norwegian a vu trop grand pour sont réseau Antillais. Il n’en demeure pas moins que la demande entre les Antilles est certains points aux USA est tangibles de chaque côté. Quant à l’envisager en A330 comme il est suggéré pour Air Caraïbe, avec un avion de cette capacité cela n’aurait aucun sens économique, sauf pour des vols charters.

2.Posté par eurofans le 20/02/2019 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On pourrait peut être commencer par faire un sondage sur les souhaits des passagers antillais en matière de voyage ?Car beaucoup de compagnies se sont cassés les dents sur les Antilles!!!le produit Air Caraïbes semble être le plus apte

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips