TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

Travel in France





Manifs Gilets Jaunes : chronique d'une (nouvelle) pagaille annoncée samedi 1er décembre 2018 ?

L'avenue des Champs-Elysées sera fermée à la circulation



Les entrevues avec les ministres n'ont rien changé ni rien donné. Les Gilets Jaunes appellent à de nouveaux rassemblements, pour le samedi 1er décembre 2018. Une semaine après les images de violence sur les Champs-Élysées, qu'en sera-t-il ce week-end ? Début d'explications.


Rédigé par le Jeudi 29 Novembre 2018

Les barrages et manifestations sont annoncés pour le samedi 1er décembre, par les Gilets Jaunes - Crédit photo : CE
Les barrages et manifestations sont annoncés pour le samedi 1er décembre, par les Gilets Jaunes - Crédit photo : CE
Le coup de froid qui frappe la France, mais aussi le tourisme, avant la trêve des confiseurs, devrait se poursuivre au moins jusqu'au samedi 1er décembre 2018.

En effet, malgré l'allocution présidentielle et la rencontre entre certains porte-parole des Gilets Jaunes et le ministre de l'Ecologie, un nouvel appel à manifester a été lancée pour le week-end prochain.

Si pour le moment, et comme chaque semaine les actions sont disparates et ciblent plus particulièrement les péages ou autres carrefours à l'entrée des villes, les Champs-Elysées font l'objet de toutes les attentions de la part des manifestants.

Sur le compte Facebook officiel des Gilets Jaunes un appel a été lancé pour une manifestation sur la plus belle avenue du monde, samedi 1er décembre 2018, à partir de 14h.

A ce jour, l'événement sur le réseau social baptisé "Acte 3 Macron démissionne !", comptabilise plus de 132 000 personnes intéressées et 32 000 participants.

Et d'après nos informations, si la fermeture des accès aux Champs-Elysées été une éventualité, le ministre de l'Intérieur est venu apporté des précisions sur France 3, jeudi 29 novembre 2018. "L'avenue sera fermée à la circulation des véhicules, mais ouverte aux piétons avec des contrôles d'identité systématiques" affirme M. Castaner. Pour rappel, le 23 novembre 2018, ils étaient 8 000 dans les rues parisiennes.

Du côté de la préfecture de Police de Paris jointe au téléphone, jeudi 29 décembre 2018 au matin, deux déclarations de manifestations ont été déposées pour la Place de la République et Madeleine République.

"Ce sont les seules déclarations que nous avons à ce jour, une communication plus complète sera faite vendredi" nous a déclaré un porte-parole de l'institution en charge de la sécurité dans la capitale.

Face au flou d'un mouvement qui agit au cas par cas, il est compliqué pour l'ensemble des professionnels du tourisme de prévoir ou anticiper les perturbations.

Et l'Office de tourisme de Paris de corroborer : "Nous ne ferons aucune déclaration, en l'absence d'information fiable" nous a indiqué une personne en charge de la communication. Mais les professionnels du tourisme, eux, ont déjà pris les devants pour éviter une nouvelle journée de cauchemar.

Les acteurs du tourisme dans l'expectative

"Pour ne pas revivre le même samedi, que celui de la semaine dernière, nous avons tout simplement annulé toutes les excursions vers Disneyland et le Château de Versailles prévues pour le 1er décembre 2018" confie Mumtaz Teker, président du réceptif Magic Ways.

Cette décision impactera plus de 180 touristes : "c'est le nombre de réservations que nous avions à ce jour. Ce genre d'excursion se réserve bien souvent à la dernière minute, donc cela concernera sans doute plus de 450 personnes."

L'entrepreneure se veut toutefois philosophe, et ne stigmatise pas une frange de la population qui exprime son mal-être.

"Je ne vais pas pleurer sur le sort de mon entreprise et de mes affaires, alors qu'une majorité de Français est en souffrance, il faut faire le dos rond et les écouter.

Paris restera Paris, et les gens qui ne viennent pas en décembre viendront plus tard.
"

Pour le Groupement National des Chaînes Hôtelières (GNC, syndicat associé à l'UMIH) l'espoir est porté sur une manifestation plus pacifiste.

Ne pas revoir les mêmes images que celles du 23 novembre 2018 est primordial, pour le rayonnement de la France à l'international.

Il est sans doute trop tôt pour tirer des conclusions sur l'image de la destination à l'étranger, mais des signaux montrent déjà un fléchissement de l'activité.

"Sur un panel de 100 hôtels indépendants dans Paris Intra-muros, les réservations au 28 novembre 2018 sont en recul d'un point par rapport à la même date en 2017" explique une porte-parole de l'UMIH.

Cette baisse intervient après une belle année 2018, et la forte hausse enregistrée en septembre 2018.

"La tendance à la baisse peut sans doute être imputable à l'image dégradée de la France. Pourquoi, avons-nous connu une forte hausse en septembre et octobre, puis cet arrêt soudain ?

Nous pouvons corréler ce fléchissement, avec le mouvement des Gilets Jaunes, même si ce n'est pas une conclusion définitive
" poursuit la responsable de la communication.

Et les derniers chiffres d'une étude de MKG Consulting confirment cette tendance. Le cabinet rapporte que les annulations survenues entre le 23 et 27 novembre sont estimées entre 20 et 25 000 nuitées, pour le seul mois de décembre.

Le manque à gagner pour les hôteliers serait de près de 10 millions d'euros.

Le point à la Réunion

Les chiffres de MKG Consulting montrent un réel ralentissement de l'activité pour décembre - Crédit photo : MKG Consulting
Les chiffres de MKG Consulting montrent un réel ralentissement de l'activité pour décembre - Crédit photo : MKG Consulting
A La Réunion, les conséquences sont elles plus définitives.

Le passage de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, cette semaine, n'a pas eu l'effet escompté. Les blocages sont toujours présents, avec plus de 28 points de ralentissements sur les axes routiers de l'île, selon la Direction régionale des Routes.

Face à une situation qui s'enlise, Beachcomber Tours a décidé d'étendre jusqu'au lundi 3 décembre 2018, les mesures prises pour les clients ayant réservé des séjours à la Réunion.

Il est ainsi, possible de reporter son voyage sur l’île de la Réunion dans un délai d’un an à compter de la date de départ initiale, mais aussi pour l'Île Maurice. Pour les clients présents sur place, des mesures sont prises pour qu'ils puissent poursuivre ou interrompre leur voyage.

L'aéroport de la Réunion Roland Garros rappelle que l'aérogare fermera encore ses portes de 16h à 5h du matin, et que les horaires des vols ont été modifiées.

Alors que le ministère de l'Intérieur annonçait jeudi à 11h moins de 4 000 personnes mobilisées dans toute la France, contre 7 000 la veille, une délégation sera reçue à Matignon, vendredi 30 novembre 2018.

De cette rencontre découlera sans doute du sort du mouvement, et le gouvernement de ne pas oublier "que les dépenses loisirs interviennent après ceux de premières nécessitées.

Si nos concitoyens n'ont pas de quoi se nourrir, et vivre dignement, ils n'auront pas de quoi voyager. Je ne suis pas un Gilet Jaune, mais je comprends amplement le mouvement et la grogne
" philosophe Muntaz Tekker.

De la patience et du calme, tels sont les mots d'ordre pour les jours à venir.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 24495 fois

Notez


1.Posté par westar le 30/11/2018 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


et bien, je rejoins l'analyse de Mumtaz Teker

"Si nos concitoyens n'ont pas de quoi se nourrir, et vivre dignement, ils n'auront pas de quoi voyager. Je ne suis pas un Gilet Jaune, mais je comprends amplement le mouvement et la grogne".

Soyons orienté-clients, soutenons les gilet jaunes...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75








Dernière heure







TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips