TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone




PerfectStay prépare une levée de fonds et une implantation aux Etats-Unis !

le point avec Raphael Zier et Laurent Curutchet, deux co-fondateurs



Dans l'univers des start-up, c'est un peu comme les chasseurs, il y a les bonnes et les mauvaises. Selon le nouvel indice French Tech 120 l'équivalent du CAC 40 des start-up, PerfectStay se situerait du bon côté de la barrière. Il faut dire qu'en seulement quatre ans Raphael Zier et Laurent Curutchet, deux des co-fondateurs, ont atteint 100 millions de chiffre d'affaires et un effectif de 150 salariés. Et ils ne souhaitent pas en rester là. Rencontre avec PerfectStay, la start-up qui monte, qui monte...


Rédigé par le Lundi 20 Janvier 2020

PerfectStay finalise une levée de fonds de plusieurs dizaines de millions d'euros - DR
PerfectStay finalise une levée de fonds de plusieurs dizaines de millions d'euros - DR
TourMaG.com - L'année commence de la meilleure des manières pour PerfectStay, avec cette nomination à l'indice French Tech 120. Qu'est-ce que cela représente pour vous ?

Raphael Zier :
C'est fort sympathique d'intégrer cette liste du French Tech 120. Nous avions candidaté, il y a quelques mois, sur la base de différents critères un jury nous a retenus.

Laurent Curutchet : Nous ne savons pas vraiment à quoi nous attendre concernant l'accompagnement et les retombées de cet indice, car l'initiative est très récente (septembre 2019, ndlr).

Toutefois d'après ce que nous avons lu de nombreux services de l'Etat seront accessibles notamment concernant le financement, des interlocuteurs dans les administrations, des aides à l'export, bref que des choses qui dans le principe sont très intéressantes.

Nous verrons dans l'usage et dans quels délais tous ces outils seront disponibles. Reste que nous sommes très contents.

TourMaG.com - Que représente PerfectStay en début d'année 2020 ?

Laurent Curutchet :
Nous avons déroulé notre plan tel que développé lors de notre précédente entrevue. Vous savez de nombreuses start-up ont tendance à prendre des virages à 90 ou 180 degrés. Nous n'avons pas eu besoin de le faire.

Le marché et le business modèle sur lesquels nous avons démarré l'entreprise restent d'actualité. Depuis nous avons évidemment signé de nouveaux partenaires avec une vingtaine de clients que nous aidons dans le déploiement de leur activité de voyages.

Puis nous vous avions parlé de notre ambition de nous implanter rapidement à l'international. Nous sommes en janvier 2020 présents dans 9 marchés, les principaux marchés européens.

Nous tirons notre croissance des partenaires qui nous rejoignent, mais aussi de notre déploiement à l'étranger. Tout se déroule comme dans nos plans.

TourMaG.com - Quels sont les services, du French Tech 120, sur lesquels vous allez vous appuyer pour votre développement et vos ambitions pour 2020 ?

Raphael Zier :
Nous allons tout d'abord voir les services auxquels nous pouvons accéder. Mais il est vrai que le financement est une partie importante de notre développement.

Nous avons levé 15 millions en 2018, suite à cela notre chiffre d'affaires a fortement évolué. A l'époque nous envisagions de réaliser 50 millions d'euros, que nous avons doublé en 2019.

En 2020, nous souhaitons atteindre les 200 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Pour atteindre ces objectifs, nous investissons beaucoup sur les technologies et notre staff. Nos effectifs se composent de presque 150 personnes, cela nous a permis de prendre de l'avance pour pouvoir anticiper la croissance.

Ainsi, suite à cette première levée de fonds, nous allons en entamer une nouvelle. Le financement est une partie intégrante de notre stratégie de développement à l'international.

Nous sommes déjà présents dans 9 pays, mais des gros pays sont à venir comme les USA. Nous ne pouvons pas attendre la profitabilité, il nous faut donc une assise financière nous permettant d'anticiper notre développement.

TourMaG.com - La dernière levée de fonds s'est élevée à 15 millions, la prochaine serait de 50 ou 100 millions d'euros ? Ce serait la suite logique vis-à-vis de votre ambition et votre implantation aux USA ?

Laurent Curutchet :
Oui enfin, il faut aussi que les chiffres soient sous-tendus par des besoins réels. Il est vrai que ça fait toujours plaisir d'annoncer des gros montants de levée de fonds, mais encore une fois l'objectif est de financer les sujets sur lesquelles nous devons investir pour nous financer.

Pourquoi pas 100 millions, mais je ne suis pas sûr que nous ayons la matière pour investir autant d'argent. Nous sommes en train d'évaluer nos besoins. Nous discutons de tous ces sujets actuellement.

Raphael Zier : Ceci-dit ce sera une très belle levée si nous arrivons à nos fins.

Evidemment elle sera en croissance par rapport à la précédente, et nous espérons être visibles sur le marché.

TourMaG.com - Donc elle sera inférieure à 50 millions d'euros ?

Raphael Zier :
Comme l'a dit Laurent, nous n'en savons rien, mais ce sera peut-être plus que 50 millions, nous verrons (rires, ndlr).

Une chose est sûre, nous allons nous appuyer sur nos partenaires existants, tout en nous entourant d'un ou plusieurs autres partenaires en fonction de ce qu'ils peuvent nous apporter.

TourMaG.com - Vous démontrez que dans le tourisme avec une actualité assez noire, il est encore possible d'innover et de croître...

Raphael Zier :
C'est un très bon point que vous soulevez là. L'industrie est complexe. Nous n'allons pas le cacher mais nous avons réussi à tirer notre épingle du jeu.

Vous savez que nous ne vendons pas en BtoC. Notre modèle repose sur le BtoBtoC en nous appuyons sur des grandes marques et leur puissance pour développer leurs offres.

Puis nous avons aussi une avance technologique qui nous permet de nous démarquer sur le marché.

D'ailleurs l'un des points importants de la future levée de fonds sera d'asseoir notre développement technologique pour avoir le meilleur produit du marché et le scaler très vite pour l'étendre sur les différents marchés.

TourMaG.com - Etudiez-vous et développez-vous de nouveaux outils technologiques, pour accroître votre avance sur les marchés européens ?

Raphael Zier :
Il ne vous aura pas échappé qu'au niveau de la technologie, il est possible de ne jamais s'arrêter. L'innovation ne cesse d'évoluer et à une rapidité jamais connue.

Notre technologie a un niveau de performance intéressant sur le marché, mais nous avons encore des points à améliorer, comme l'automatisation, l'accroissement de la performance avec la personnalisation.

Ce sont des sujets sur lesquels nous allons investir pour nous démarquer des autres solutions du marché.

TourMaG.com - Alors que vous utilisez grandement la data, les questions autour de la propriété des données ou le RGPD sont des choses que vous devez suivre, comme la fin des cookies annoncée par Google...

Raphael Zier :
La data est fondamentale pour nous et ce dès le premier jour de notre projet. Il est vrai qu'aujourd'hui avec l'IA (Intelligence artificielle) et le Machine Learning (apprentissage automatique), les données représentent notre levier pour une meilleure personnalisation, le meilleur pricing et tout un tas de choses.

Nous avons une chance par rapport au marché, notre modèle est dans un environnement fermé et nous collectons les données avec l'autorisation de nos partenaires.

Donc cookies ou pas cookies, nous avons cette autorisation et cette capacité de le faire. Nous sommes très biens placés pour exploiter cette data là. Nous n'avons pas à contrario la menace de cette fin des cookies.

TourMaG.com - En début d'année dernière La Redoute et Emirates vous ont rejoints, qu'en est-il depuis ?

Raphael Zier :
Un des gros partenaires qui nous a rejoints est Groupon, un acteur leader en Europe et dans le monde dans les bonnes affaires. Nous avons déjà lancé deux pays et bientôt l'Europe dans son intégralité.

Nous avons lancé aussi Transavia, puis renforcé notre offre avec Voyages Pirates, enfin nous travaillons avec toute une foultitude d'acteurs dont nous ne pouvons parler, pour le moment.

Laurent Curutchet : Encore une fois, nous avons des acteurs de plus en plus internationaux comme par exemple DeinDeal qui est leader de la vente privée en Suisse, pour qui nous avons construit leur offre voyage.

En Allemagne, nous avons signé avec Urlaubs Guru, un opérateur inconnu en France, mais très important en Allemagne et en Autriche. Avant de vous donner d'autres noms qui seront dévoilés prochainement, nous travaillons avec CDiscount, que nous accompagnons dans le voyage.

Raphael Zier : Pour vous donner une idée de l'importance de l'international, nous pensons qu'à la fin de l'année 2020, plus de 50% de notre chiffre d'affaires sera fait à l'étranger.

TourMaG.com - Comment se déployer aux USA alors que le marché y parait infini ?

Laurent Curutchet :
Nous avons un avantage dans notre modèle. Nous ne nous déployons pas seul et nous ne cherchons pas à imposer notre marque.

Ceux qui ont fait cela par le passé ont généralement eu une réussite relativement mitigée car le marché est très complexe.

Nous allons nous appuyer sur les marques. Ainsi la relation de confiance des clients existe déjà et l'envergure du nom aussi, cela change tout. Puis en regardant notre portefeuille clients, nous avons environ 3 ou 4 marques avec lesquelles nous pouvons lancer notre activité aux USA.

C'est ce qui facilitera notre implantation sur le marché américain. L'ouverture du marché US se fera en fin d'année 2020.

TourMaG.com - Où en êtes vous dans la constitution de votre staff ? Ouvrez-vous des bureaux à l'étranger ?

Laurent Curutchet :
Aujourd'hui, nos 150 salariés sont basés à Paris et c'est effectivement quelque chose qui changera. Si nous sommes en mesure de piloter une activité européenne en étant basé à Paris, cela ne sera pas le cas à l'avenir avec le marché américain.

Avec déjà 9 pays européens ouverts et donc autant de nationalités dans notre bureau parisien, cela nous permet une coordination d'équipe et un management plus simple.

L'ouverture des Etats-Unis, rien qu'avec le décalage horaire, il va nous falloir des équipes localement pour opérer le business dans de bonnes conditions.

TourMaG.com - Mis-à-part les USA, d'autres pays sont dans les tuyaux ?

Raphael Zier :
Il est un peu trop tôt pour vous le dire. Il est vrai que les USA sont un prolongement naturel de notre activité, car des clients nous ouvrent des portes là-bas, tout comme en l'Europe de l'est.

Après l'Est du monde est une région intéressante par son dynamisme, sa taille et son activité. Mais c'est aussi plus complexe. Nous prenons le temps de l'étudier plus longuement.

TourMaG.com - Nous remarquons que Nouveau Monde ou pas, les réflexes restent les mêmes. Les start-up montent à Paris pour le business et partent vers les USA, dès qu'elles le peuvent.

Raphael Zier :
Nous avons quand même réalisé une petite étape complémentaire, en ouvrant 8 pays en Europe, puis en allant sans doute en ouvrir un ou deux autres complémentaires un peu plus dans l'est (Europe, ndlr).

Il y a aussi une histoire d'adéquation de marchés et de langues. La Chine est très spécifique par sa langue, ses usages et puis ils se sont ouverts au voyage depuis peu, avec des habitudes particulières.

Vous avez raison, c'est moins spontané et naturel que de s'implanter là-bas. Mais cela n'en reste pas moins des marchés extrêmement attractifs avec des potentiels considérables.

TourMaG.com - Envisagez-vous le rachat de start-up pour votre développement ?

Laurent Curutchet :
Nous pensions à TourMaG.com (rire, ndlr)... Plus sérieusement nous sommes ouverts à ce type d'opération mais sans pression aucune.

Nous appuyons notre développement sur internet. Si nous voyons passer une bonne opportunité, à partir du moment où cela viendra en complément de PerfectStay, pourquoi pas.

Ce qui nous caractérise comme start-up, c'est notre capacité à réagir et avoir notre avance sur le marché. Donc si quelque chose se présente, nous l'étudierons de très près.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 5552 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >









Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel