TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Royaume-Uni : vers un nouveau report du Brexit ?

Les députés britanniques ont rejeté l’examen de la loi de retrait



Sortira, sortira pas le 31 octobre 2019 ? Si l'incertitude demeure toujours quant à la nature de l'épilogue du Brexit, une seule est plus ou moins sûre : la sortie de l'UE ne devrait pas lieu le jour de halloween. Les députés ont enfin trouvé une majorité sur l'accord signé entre Boris Johnson et l'Union Européenne, mais ils ont refusé d'étudier le texte.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 23 Octobre 2019

Boris Jonhson a demandé à l'Union européenne de statuer sur un report ou non du Brexit fixé au 31 octobre 2019 - Crédit photo : compte Twitter @Conservatives
Boris Jonhson a demandé à l'Union européenne de statuer sur un report ou non du Brexit fixé au 31 octobre 2019 - Crédit photo : compte Twitter @Conservatives
Ce n'est pas le jour, mais la séparation sans fin ou presque.

En effet, alors qu'il devait entrer en fonction le 29 mars 2019, le Brexit avait été reporté au 31 octobre 2019 et les dernières tergiversations du parlement Britannique laissent penser que cette date ne sera pas respectée.

Mardi 22 octobre 2019, alors que les députés trouvaient pour la 1ère fois une majorité pour adopter sur le principe l'accord conclu entre l'Union Européenne et Boris Johnson, la chambre exécutive a soufflé le froid après le chaud.

A seulement neuf jours de l'entrée en vigueur du Brexit, ces mêmes députés ont refusé par 322 voix contre 308 de se prononcer sur ce texte d’ici à jeudi 24 octobre 2019 au soir.

Dans ces conditions, le Premier ministre a suspendu l’examen de l’accord par le Parlement jusqu’à ce que l’Union européenne prenne une décision sur un report de la date du divorce.

Une demande à laquelle a répondu, Donald Tusk le président du conseil européen sur Twitter "Faisant suite à la décision prise de suspendre le processus de ratification de l'accord de retrait et d'éviter un non-accord #Brexit.

Je recommanderai à l’UE27 d’accepter la demande de prolongation du Royaume-Uni. Pour cela, je proposerai une procédure écrite.
"

Que ce soit en politique ou dans la vie normale, un divorce n'est jamais un long fleuve tranquille et à la fin ce sont toujours les enfants qui trinquent.

Lu 1066 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.










QUARTIER LIBRE
vous offre




























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex