TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo Voyages Responsables  



Surtourisme : les 5 destinations éco-responsables selon GreenGo

Développer le tourisme de demain


En France, 80% de l’activité touristique est regroupée sur seulement 20% du territoire. Certaines destinations gagnent cependant à être connues pour éviter le surtourisme.


Rédigé par le Vendredi 24 Mai 2024

Surtourisme : 5 destinations éco-responsables en France - Photo : Depositphotos.com
Surtourisme : 5 destinations éco-responsables en France - Photo : Depositphotos.com
En France, 80% de l’activité touristique est concentrée sur 20% du territoire.

Au fil des années, le surtourisme a augmenté, au point que le mot a été inclus dans le Petit Robert 2025 avec la définition suivante : « présence touristique perçue comme excessive et nuisible ».

Ce phénomène est considéré comme nuisible pour l’environnement, les écosystèmes et la qualité de vie des habitants. Depuis 2021/2022, certaines localités ont instauré des quotas pour limiter le surtourisme.

5 destinations contre le surtourisme

Dans la Calanque de Sugiton, à Marseille, une réservation en ligne est désormais obligatoire pour y accéder, avec une limite de 400 visiteurs par jour. À Porquerolles, la limite est fixée à 6 000 passagers par jour, tandis que sur l’île de Bréhat, elle est de 4 700 passagers par jour.

Chaque voyageur peut contribuer à réduire le surtourisme en choisissant des destinations moins fréquentées.

À cet effet, GreenGo, la première plateforme de logements éco-responsables, en partenariat avec Lokki, une plateforme spécialisée dans la location d’équipements de loisirs en France, a publié un guide des cinq échappées belles oubliées.

Ces destinations discrètes et presque secrètes sont idéales pour un tourisme durable, favorisant une exploration plus consciente et respectueuse de l’environnement tant écologique que sociologique.

  • La Creuse, trésor caché du centre de la France
  • La Côte d’Opale, la mystérieuse
  • Le Morvan, un écrin de verdure
  • Les Gorges de la Sioule, la beauté sauvage
  • Le Plateau des 1 000 étangs, la petite Finlande

GreenGo au service du tourisme durable

Fondée dans le but de proposer une alternative durable aux grandes plateformes de réservation, GreenGo met en avant des hébergements respectueux de l'environnement et favorise un tourisme responsable. La mission principale de GreenGo est de concilier l’attrait du voyage avec la préservation de la planète, en offrant des séjours dans des logements qui adoptent des pratiques écologiques et durables.

Les hébergements présents sur GreenGo sont sélectionnés selon des critères stricts de durabilité. Ceux-ci incluent l’utilisation d’énergies renouvelables, la gestion efficace des ressources en eau, la réduction des déchets et l'intégration dans le milieu naturel et culturel local. En mettant en avant ces pratiques, la plateforme encourage les voyageurs à adopter des comportements plus respectueux de l’environnement et à faire des choix de séjour qui soutiennent les communautés locales.

En collaboration avec Lokki, une plateforme spécialisée dans la location d’équipements de loisirs, GreenGo offre également des solutions pour un tourisme plus conscient. Ensemble, ils ont publié un guide des « échappées belles oubliées », mettant en lumière des destinations peu connues mais riches en biodiversité et en culture, où le tourisme durable peut vraiment faire la différence. Cette initiative vise à sensibiliser les voyageurs à l'importance de préserver notre planète tout en découvrant des lieux uniques et authentiques.

« Depuis notre lancement en 2021, nous avons à cœur de favoriser le tourisme dans des régions moins sollicités afin de permettre aux français soucieux de leur impact environnemental de profiter de séjours authentiques, parfois insolites, en accord avec leurs valeurs. D’année en année, nous avons observé un vrai engouement pour ces territoires, conséquence d’une prise de conscience de plus en plus prégnante chez les voyageurs qui ont la volonté de limiter le surtourisme. » explique Guillaume Jouffre, co-fondateur de GreenGo.


Lu 2664 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Juin 2024 - 10:58 Europe : le Greenwashing n'est plus permis !





































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias