TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Tourisme : "Nous n'avons jamais été aussi pessimistes..." René-Marc Chikli (SETO)

René-Marc Chikli, le président du SETO



Le tourisme déjà dans l'ornière depuis quelques mois a vu le gouvernement lui enfoncer les derniers espoirs d'un printemps qui chante, dans un boue bien collante. Nous seulement le ministère des Affaires Etrangères déconseille "fortement et totalement" le voyage à l'étranger, mais en plus les voyageurs devront se soumettre à un isolement de 7 jours au retour des vacances. Voici la réaction de René-Marc Chikli, le président du SETO.


Rédigé par le Vendredi 15 Janvier 2021

René-Marc Chikli, le président du SETO, a réagi aux annonces du Quai d'Orsay - DR
René-Marc Chikli, le président du SETO, a réagi aux annonces du Quai d'Orsay - DR
Les annonces de Jean Castex laissent place aux doutes, la note du ministère des Affaires Etrangères à l'exaspération. Le voyage à l'étranger est "totalement et strictement déconseillé."

"Si la nouvelle est sérieuse pour nous, alors imaginez l'impact pour Air France, car la compagnie n'a plus rien à vendre.

Ce que je sais, le Quai d'Orsay a essayé d'arbitrer en notre faveur pour éviter la septaine au retour des voyageurs en France, mais que l'arbitrage ne leur a pas été favorable.

Le mal est fait, ça ne sert plus à rien de discuter de cette mesure. Hier soir, nous considérions qu'il y avait deux contraintes de plus avec la septaine et le test PCR, à la limite nous pouvions nous organiser, c'était encore un peu jouable, mais la décision du MAE est tombée comme un couperet.

Nous considérons quasiment que nous n'aurons pas de voyage si ce n'est des demandes de remboursements et des annulations. Nous sommes en fermeture administrative, comme les restaurants et autres.

Cela arrive au moment, où nous avions un début de frémissement, avec des retours positifs des tour-opérateurs et des agences, donc nous remettons en cause littéralement les départs pour février,
" a expliqué René-Marc Chikli, le président du SETO.


Quelles perspectives pour le secteur ?

"Les vacances de février sont d'ores et déjà extrêmement compromises, celles de Pâques risquent de suivre la même dynamique, nous sommes partis pour six mois galères.

Nous n'avons jamais été aussi pessimistes.

Le début d'année est même pire que l'année dernière. Car quand vous faites partie d'une mesure générale vous vous adaptez, mais là nous considérons que la mesure est particulière au tourisme et au voyage.

Avec de telles annonces, je ne vois pas comment les compagnies aériennes vont s'en sortir. Concernant les voyages à forfait, il y a des débats, car il faut discuter sur les frais d'annulation, les remboursements des billets émis non volés, etc.

Qui va rembourser ? C'est à l'Etat de payer ou aux compagnies pour les annulations,
" a conclu volontariste, le patron du SETO.

Lu 4254 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Stéphane GEORGET le 15/01/2021 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis complétement en phase avec les propos de René-Marc Chikli, le président du SETO.

Après plusieurs mois de galère, de stress, de nuits blanches ou plutôt noires, de pensées négatives voire plus que négatives (no comment), d’abus en tout genre pour atténuer les angoisses, puis la prise de médicaments dont je ne connaissais même pas l’existence début 2020…, j’en passe et pas des meilleures…, quel plaisir d’avoir un client en face de moi à l’agence pour étudier un projet de voyage.

Le soleil refait surface, je suis rempli de sensations si lointaines que j’en avais oublié ô combien il est agréable de faire plaisir à son client et pouvoir se projeter à nouveau.

Aujourd’hui, je suis à l’agence avec « la patate » et travaille sur quelques devis pour un CA équivalent à 6 mois de demande courant 2020, et un fort enthousiasme de mes clients qui veulent me confier leur carte bancaire pour réserver FERME.

De retour ce soir à mon domicile après une belle journée (enfin) d’agent de voyage et quelques longs courriers dans la tête, une de mes clientes de cette journée m’adresse par mail (après avoir posé l’option sur un dossier Martinique pour un départ le 22 janvier 2021 pour un total de 5900 Eur) :

« Merci beaucoup Stéphane pour votre professionnalisme et votre bonne humeur.
Mais je viens de penser que suite aux annonces gouvernementale (hier soir jeudi 14 janvier) il faut respecter 7 jours d'isolement au retour et cela est impossible pour nous car reprenons le travail le 1er février.
Je pense que nous allons devoir attendre que les restrictions sanitaires nous permettent de voyager dans des conditions favorables.
Nous reviendrons vers vous au plus, on l’espère.
Cordialement
Emma G…………. »

Et voilà, c’est reparti comme en 14, mais là nous sommes en 2021.
Allons-nous survivre et pouvoir se projeter à nouveau ?
L’espoir fait vivre, mais le désespoir tue !!

Stéphane

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias