TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

Travel in France





Tourisme en France : la connectivité aérienne et la culture comme leviers de développement

Des labels patrimoniaux sous une marque-ombrelle



Le second comité de pilotage du tourisme, présidé par le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, s’est déroulé ce lundi 4 juin 2018. Des mesures pour renforcer la connectivité aérienne et la structuration des différentes filières du tourisme sont à l'étude. Cette réunion a aussi permis de faire le point sur les mesures adoptées lors du précédent comité, en janvier 2018.


Rédigé par le Lundi 4 Juin 2018

Les maires de 13 stations de montagne et balnéaires présélectionnées pour le dispositif France Tourisme Ingénierie d’assistance aux collectivités locales, avec Christian Mantéi, DG d'Atout France - DR : Compte Twitter Atout France
Les maires de 13 stations de montagne et balnéaires présélectionnées pour le dispositif France Tourisme Ingénierie d’assistance aux collectivités locales, avec Christian Mantéi, DG d'Atout France - DR : Compte Twitter Atout France
En janvier dernier, Atout France a annoncé la mobilisation de 14 millions d’euros supplémentaires pour la promotion à l’international de la destination France pour 2018, grâce aux apports de l’Etat (6 M€), des collectivités régionales (2,7 M€) et des partenaires privés (5,3 M€), parmi les mesures prises lors du Conseil Interministériel du Tourisme (CIT).

Autre mesure annoncée : la mise en place du plan France Tourisme Ingénierie.

13 stations de montagne et balnéaires (Saint-Gervais (Haute-Savoie), Alpe d’Huez (Isère), Les 2 Alpes (Isère), Villard-de-Lans (Isère), Valfrejus (Savoie), Saint-Lary-Soulan (Hautes-Pyrénées), Ax-les-Thermes (Ariège), La Plagne (Savoie), Les Orres (Hautes-Alpes), Le Lioran (Cantal), La Grande Motte (Hérault), Communauté de communes Océan Marais de Monts (Vendée) et La Baule (Loire-Atlantique) ont été désignées pour bénéficier d’un soutien en ingénierie pendant 18 mois.

Cette expérimentation nationale vise à impulser de nouvelles démarches innovantes pour la rénovation des hébergements, la transition énergétique des stations et le montage des projets d’investissement. L’enveloppe est de 20 000 euros par ville.

La secrétaire d’Etat, Delphine Geny Stephann, a confirmé les engagements pris d’une part par la Caisse des Dépôts et Consignations de porter à 500 M€ sur 5 ans ses investissements dans les projets touristiques des territoires, et d’autre part par BPI France de doubler son fonds de soutien au secteur touristique et le porter à 200 M€.



Le renforcement de la connectivité aérienne, un enjeu majeur

Actuellement, environ 30% des touristes internationaux viennent en France en avion. Un peu moins de la moitié d’entre d’eux sont des touristes de court séjour.

Le renforcement de la connectivité aérienne est un enjeu majeur pour atteindre l’objectif de 100 millions de touristes internationaux en 2020 et de 60 milliards d’euros de recettes touristiques.

Les acteurs publics et privés ont souligné la nécessité d’une mobilisation collective pour renforcer le développement de la connectivité, en particulier en région, afin de permettre une plus grande répartition des flux des visiteurs sur l’ensemble du territoire : un consensus a émergé sur la nécessité de proposer des offres de visite renouvelées aux clientèles internationales, afin de déclencher une dynamique positive facilitant l’ouverture de lignes.

Si les retombées sont encore issues à 58% des marchés européens, la croissance provient essentiellement des marchés lointains avec lesquels la destination France doit accroître ses routes aériennes.

Les estimations font état de 13 millions de touristes étrangers supplémentaires attendus principalement par voie aérienne, en provenance des marchés lointains tels que la Chine, l’Inde, les Etats-Unis, la Russie, l’ASEAN, le Brésil et, dans les prochaines années, les pays d’Afrique.

Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a ainsi missionné l’institut français du tourisme pour l’élaboration d’une stratégie de développement de la connectivité des territoires, mobilisant les acteurs publics et privés.

Selon les données de la seconde édition de l’observatoire de la connectivité aérienne, sur les 7 millions de passagers long-courrier internationaux venant en France analysé, environ ¼ ont pour destination un aéroport régional.

La culture au cœur des préoccupations touristiques

Les membres du comité de pilotage ont étudié les différentes filières du tourisme et précisé les moyens à mettre en œuvre pour les structurer, les renforcer et les rendre plus performantes.

Principal motif de visite en France, la culture a fait l’objet de plusieurs annonces.

Le ministère s’est engagé dans une démarche de structuration des labels patrimoniaux avec la création d’une marque-ombrelle, en lien avec Atout France, visant à renforcer la lisibilité de l’offre culturelle patrimoniale et l’attractivité touristique des territoires, tout en préservant la singularité de ces labels.

Cette marque-ombrelle sera lancée lors des deuxièmes Rencontres du tourisme culturel, qui se tiendront le 20 novembre prochain au Louvre Lens.

Un MOOC tourisme culturel, réalisé en partenariat avec le CNAM, sera mis à disposition des acteurs publics, privés et associatifs avant la fin de l’année 2018.

Il complétera le MOOC Accueil France, mis en place par Atout France, pour permettre aux professionnels de mieux accueillir les touristes internationaux (Grande-Bretagne, Belgique, Pays-Bas, Italie, Espagne, Inde, Chine).

Une étude de faisabilité portant sur la valorisation touristique des monuments historiques, co-financée par la direction générale des entreprises, la Caisse des dépôts et consignations et le ministère de la Culture vient d’être remise. Utile aux porteurs de projets touristiques, elle s’apprête à être publiée.

Un Prix du tourisme culturel sera créé début 2019, distinguant plusieurs catégories de projets remarquables et innovants dans les territoires. Son jury intégrera des représentants des trois ministères signataires de la convention Culture-Tourisme du 19 janvier 2018.

Enfin, la stratégie pluriannuelle en faveur du patrimoine de la ministre de la Culture, présentée le 17 novembre 2017, entend également contribuer au développement touristique des territoires.

Celle-ci contient notamment : la mise en place d’un fonds spécifique de 15 M€ favorisant le financement de travaux de restauration de monuments historiques situés dans les petites communes, le soutien à la revitalisation des centres historiques en situation de désertification.

Structurer les filières du tourisme

Aux côtés du ministère de la cohésion des territoires, notamment, le ministère de la culture accompagne 17 villes, apportant une ingénierie et un soutien financier.

Enfin, le développement de nouveaux mécanismes de financement participatif innovant pour la restauration du patrimoine en péril, dans le cadre de la mission confiée à Stéphane Bern.

Autre secteur, celui de la nuit. Il est un atout pour l’attractivité des métropoles et concourt au renouvellement des clientèles et de l’image des destinations. L’impact de l’industrie de la nuit à Paris, ainsi que la création d’un événement de valorisation de la nuit française à l’international fait actuellement l’objet d’une étude.

Véritable enjeu pour attirer les clientèles émergentes, asiatiques en particulier, le parcours d’achat des touristes internationaux doit être fluidifié pour maximiser leur niveau de dépenses. Le système de détaxe Pablo mises en place par la direction des douanes pour permettre l’absorption d’une quantité plus importante de bordereaux de détaxe sera modifié.

Segment touristique en plein essor, l’écotourisme est particulièrement valorisé par les touristes européens.

Une étude sur l’économie du vélo afin de favoriser le développement du cyclotourisme, sera lancée, ainsi que la création d’un groupe de travail sur l’observation du tourisme fluvial et la mobilisation du réseau d’incubateurs et d’accélérateurs touristiques « France Tourisme Lab » pour accompagner les entreprises du tourisme fluvial et le développement de nouveaux produits.

Grande force de la destination France avec la gastronomie, les vignobles français ont attiré en 2017 plus de 10 millions de visiteurs internationaux. Les premières Assises de l’Oenotourisme se tiendront en novembre prochain.

Enfin, le tourisme de savoir-faire propose aux touristes des visites singulières ainsi qu’une découverte de l’artisanat ou du patrimoine industriel des territoires français. L’enjeu pour ce secteur et ces acteurs est de faire connaître leur offre auprès des clientèles internationales.

L’association Entreprise et Découverte qui compte cartographier les entreprises capables d’accueillir des visiteurs internationaux et également sélectionner celles qui présentent le plus de potentiel aux abords des grands sites touristiques.

L’enjeu est d’allonger la durée de séjour dans les destinations grâce à la création de nouveaux produits touristiques.

Les tendances de l’été 2018

Selon les chiffres du ministère des Affaires étrangères, l’année 2018 a suivi la bonne dynamique de 2017. L’impact des conflits sociaux s’est fait sentir en avril et mai.

Même si la capitale tire bien son épingle du jeu, le tourisme d’affaires a connu une baisse par rapport aux années précédentes.

Les tendances pour les réservations des mois à venir, sont bonnes. Pour juin, juillet et août, les réservations aériennes à l’international ont connu une hausse de 7,8%, toujours selon le ministère des Affaires étrangères.

Lu 3568 fois

Notez


1.Posté par Michel Tschann le 05/06/2018 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour
la meilleure connectivité aérienne passe par la libéralisation des droits de trafic, en arrêtant de tout concentrer sur Paris, et en accordant des droits de trafic aux pays émetteurs vers la France et pas uniquement à ceux qui ont la bonne idée d'acheter des Rafales
Les aéroports de région ont besoin de ces droits pour le développement de leur économie, et pas seulement l'économie touristique
bons vols

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75








Dernière heure








TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips