Nos bureaux sont fermés du 01/08 au 21/08. Retour de la newsletter quotidienne le 22/08/2022. Bel été !
TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Tourisme : le Qatar fin prêt à s'ouvrir à l'international

Le Qatar veut accueillir 6 millions de visiteurs par an en 2030



A six mois du coup d'envoi de la Coupe du Monde de football 2022, le Qatar est en pleine effervescence. Les chantiers sont multiples pour que la destination soit prête à accueillir les visiteurs dès le 21 novembre prochain. Mais pour Qatar Tourism, le tout jeune ministère du tourisme qatarien, l'enjeu se situe déjà au-delà, dès 2023 et l'ouverture de plus en plus grande aux visiteurs internationaux. Invitée par Qatar Tourism avec 7 dirigeants de tour-opérateurs français, la rédaction de TourMaG.com a pu faire le point avec Berthold Trenkel, le COO de Qatar Tourism.


Rédigé par le Mercredi 18 Mai 2022

2022 sera une année charnière pour le tourisme au Qatar, avec la tenue de la Coupe du Monde de Football en novembre et décembre - DR : Qatar Tourism
2022 sera une année charnière pour le tourisme au Qatar, avec la tenue de la Coupe du Monde de Football en novembre et décembre - DR : Qatar Tourism
Peu connu sur l'échiquier mondial du tourisme, le Qatar sera plongé en pleine lumière fin 2022, à l'occasion de la Coupe du Monde de Football.

Un véritable coup de projecteur pour la destination, qui devrait lui permettre de faire décoller son projet d'ouverture à l'international.

Il faut dire que le pays, devenu un Etat souverain il y a 50 ans, s'est enrichi progressivement et massivement depuis 1971, d'abord grâce au pétrole, mais surtout avec le gaz naturel liquéfié (GNL) à partir de 1991.

Mais le tourisme, s'il existait, se cantonnait jusqu'à présent au marché intérieur et au business travel pour les voisins saoudiens.

Il aura fallu plusieurs événements successifs pour que l'ouverture du tourisme international s'opère : l'annonce de la première coupe du monde de foot dans un pays du Moyen-Orient en 2010, puis en 2017, l'embargo opéré par les pays voisins - Emirats Arabes Unis, Egypte, Arabie Saoudite entre autres - qui ont poussé les autorités du pays à revoir leur stratégie de développement à tous les niveaux (de l'agriculture aux dessertes aériennes, en passant par les exportations).

Le Qatar veut être une destination haut de gamme

Dans sa "Vision 2030", le pays a donc décidé d'intégrer le tourisme comme nouvel axe de développement, espérant pouvoir accueillir à la fin de la décennie, 6 millions de visiteurs par an (contre 2 millions en 2019, avant pandémie).

LIRE AUSSI : Comment le Qatar veut séduire les voyageurs français ?

Si l'on compare cet objectif à une destination voisine comme Dubaï, qui en a accueilli plus de 7 millions en 2021, en pleine pandémie de Covid-19, on comprend facilement que le Qatar souhaite rester une destination plus confidentielle.

"Le Qatar se veut être une destination haut de gamme, sophistiquée, absolument pas de "mass market", nous explique Berthold Trenkel, le Chief Operating Officer (COO) de Qatar Tourism.

Arrivé en pleine pandémie, en 2020, il a eu la lourde mission de créer une équipe, mais aussi de (re)structurer l'organisation du tourisme au Qatar en la tournant vers l'international, à partir d'une feuille blanche. "Il a fallu recruter du personnel sur place, monter une équipe en charge de tous les outils digitaux et marketing, mais aussi créer ou engager tous les bureaux de représentation à l'étranger", se souvient-il.

Pour rappel, Qatar Tourism - à la différence de Qatar Airways qui est une compagnie privée - dépend du gouvernement et s'apparente à un ministère, avec des budgets alloués. Pour autant, l'entité comme la compagnie nationale, sont dirigées par le même homme : Akbar Al Baker.

2022, une année charnière pour le tourisme au Qatar

Berthold Trenkel, COO de Qatar Tourism - DR : Qatar Tourism
Berthold Trenkel, COO de Qatar Tourism - DR : Qatar Tourism
Désormais, la France fait partie des 15 marchés identifiés comme prioritaires par Qatar Tourism, étant située à 6h30 de vol de Doha.

"Pour Qatar Tourism, le développement du tourisme repose sur 3 piliers fondamentaux : les visiteurs internationaux, le nombre de nuitées, mais aussi les dépenses internationales, ajoute Berthold Trenkel.

Nous avons également une autre spécificité ici au Qatar : les restaurants font partie de notre définition du tourisme, au sens économique du terme, des revenus touristiques, d'où l'importance que nous accordons à la qualité de notre offre gastronomique".

Pour Qatar Tourism, l'objectif est multiple : faire en sorte que les dépenses des visiteurs augmentent de 3 à 4 fois par rapport aux niveaux de 2019 ; mais aussi que les voyages et le tourisme contribuent à 12% du PIB d'ici 2030. Enfin : positionner Doha comme l'une des 20 premières villes en termes de dépenses par touriste.

Pour cela, l'organisme de promotion s'attelle à développer six axes de communication : mer, soleil et sable ; vacances actives ; se détendre et se ressourcer ; amateurs de culture ; city breaks de luxe ; escapades romantiques.

Et 2022 sera une année charnière pour le tourisme au Qatar, avec la tenue de la Coupe du Monde de Football en novembre et décembre prochains.

Des tests grandeur nature en vue de la Coupe du Monde

Pour l'occasion, le pays a fait construire 7 stades (dont un entièrement démontable qui sera ensuite offert à un autre pays) en plus de celui existant.

Une centaine d'hôtels sont en train de sortir de terre, en plus des 183 déjà existants et le secteur de la construction tourne H24 pour que le pays hôte soit fin prêt d'ici quelques mois.

La Corniche à Doha, longue de 7 kilomètres le long de la baie, est en rénovation tout comme le Musée d'Art Islamique et une partie du musée national du Qatar.

Sur la Skyline de West Bay, les grues et les "workers" s'affairent à terminer les buildings à temps, alors que la pandémie a donné un coup de frein brutal au secteur.

LIRE AUSSI : Voyage Qatar : nouveau protocole pour les voyageurs

Quant à l'accueil et à la gestion des flux de visiteurs, plusieurs événements ont déjà permis au Qatar de tester ses capacités et ses infrastructures, alors que le pays entend attirer 1,5 million de visiteurs pendant la Coupe du Monde.

Doha a notamment accueilli en décembre dernier la FIFA Arab Cup de football (16 nations) et testé à cette occasion, 6 de ses 8 stades.

Mais en pleine vague d'Omicron, il n'a pas été possible d'accueillir de grands rassemblements hors des enceintes sportives. Le test grandeur nature a donc été effectué début mai, avec la tenue d'un festival de montgolfières (Qatar Balloon Festival) sur la Corniche - piétonnisée pour l'occasion - qui a compté 120 000 visiteurs par jour.

"La Coupe du Monde est déjà vendue"

Du côté de la billetterie, tout le monde n'aura pas la chance d'assister à un match de la Coupe du Monde.

La vente se déroule en 3 phases, dont la dernière devrait intervenir dans les prochains jours. "Pour cette 3e vague, nous avons enregistré 22 millions de demandes pour seulement un million de billets restants, précise Berthold Trenkel. La Coupe du Monde est déjà vendue" ajoute-t-il.

Les détenteurs d'un billet peuvent ainsi lier leur code de réservation avec une chambre d'hôtel réservée pour eux pour l'occasion, via le portail Hayya.

Une bonne manière d'inciter les clients à séjourner quelques jours supplémentaires sur place. Ces derniers devront également réserver leurs billets d'avion, car le Qatar ne propose pas de "package" spécial Coupe du Monde.

Les seules offres packagées disponibles ayant été élaborées par la Fifa pour une clientèle corporate - et inabordables en terme de prix pour un client individuel - à moins de se rapprocher d'une des entreprises bénéficiaires et d'obtenir des places.

LIRE A CE SUJET : Coupe du monde 2022 : les inscriptions au programme de fidélité sont ouvertes sur Qatar Airways

Recruter des guides francophones

Mais pour Qatar Tourism, l'enjeu est déjà de préparer l'après Coupe du Monde.

Plusieurs festivals sont d'ailleurs programmés en 2023 : Balloon Festival en janvier, Salon de la Joaillerie en février, Food Festival en mars... mais aussi le Grand Prix de Formule 1 du Qatar en novembre 2023.

Toute une série d'évènements thématiques qui vont permettre à la destination de mettre en avant sa richesse culturelle, autour de ses traditions et de son héritage.

Avec cette stratégie, le Qatar souhaite trouver le bon équilibre et offrir à ses visiteurs une offre diverse et variée, à contre-courant de certaines destinations voisines. "Tout tourne autour de la culture, mais le Qatar est aussi un excellent mix d'héritage arabe, entre le moderne et l'authentique.

Le Qatar est un petit pays, qui ne souhaite pas faire de compétition avec les pays voisins comme l'Iran. Mais il peut s'appuyer sur sa compagnie Qatar Airways et sur le fait qu'on peut facilement se déplacer d'un endroit à l'autre. Vous pouvez rester à Doha et tester chaque jour une nouvelle expérience
", poursuit Berthold Trenkel.

West Bay, Education City, Souq Waqif, Banana Island, les nombreux musées, la bibliothèque nationale... mais aussi le désert, la mangrove... Le pays permet d'allier découvertes urbaines et séjour nature.

Pour accueillir les touristes, le développement de l'activité réceptive reste l'un des autres grands enjeux du Qatar, qui compte pas moins de 120 agences réceptives, dont Discover Qatar, une branche de Qatar Tourism... notamment en recrutant davantage de guides francophones, germanophones ou encore italophones.

"Nous avons un important besoin de ces guides, et nous cherchons à recruter et former localement des guides, mais aussi à recruter des guides déjà établis dans ces pays, de façon saisonnière. Par exemple, un guide italien qui a moins d'activité en hiver, pourrait venir travailler au Qatar pour une saison", ajoute Berthold Trenkel.

Si la Coupe du Monde doit donner le coup d'envoi de l'ouverture du Qatar à l'international, la destination reste toujours dans cette optique du "small is beautiful", loin du mass market et de l'image d'une destination balnéaire.

Pour autant, les professionnels du tourisme français sont-ils prêts à revendre la destination ? La réponse dans votre édition de demain...

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email


Lu 1658 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias