TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Tourisme : les dépenses internationales devraient augmenter de 94 % en 2022

Un nouveau rapport du WTTC et du groupe Trip.com sur les tendances du voyage



Le coronavirus n'a pas seulement réduit l'activité touristique comme peau de chagrin en 2020, il a aussi rebattu les cartes de notre industrie. Souhaitant anticiper ce que sera l'année 2022, le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) a commandé un rapport avec le Groupe Trip.com. Si le prochain exercice s'annonce spectaculaire, les voyageurs ont de nouveaux réflexes.


Rédigé par le Jeudi 25 Novembre 2021

Un nouveau rapport du WTTC et du groupe Trip.com sur les tendances du voyage - Depositphotos.com Auteur Alexis84
Un nouveau rapport du WTTC et du groupe Trip.com sur les tendances du voyage - Depositphotos.com Auteur Alexis84
Le tourisme ne sera sans doute pas totalement comme il était avant la pandémie.

Les voyageurs ont adopté de nouvelles habitudes aussi bien pour choisir leurs destinations, que pour réserver. Pour identifier les tendances de l'exercice à venir, le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) a commandé un rapport avec le Groupe Trip.com.

Après une année 2020 marquée par une baisse de 69,4 % des dépenses internationales en matière de voyages, 2022 pourrait bien être non pas l'année de la maturité, mais du renouveau.

"Les dépenses internationales devraient augmenter de 9,3 % en 2021, et de manière significative de 93,8 % en 2022," annonce le communiqué du WTTC.

Selon le rapport, 70 % des voyageurs dans de nombreux grands pays tels que les États-Unis, l'Espagne, le Royaume-Uni, le Canada et le Japon prévoient de dépenser plus en voyages en 2022 qu'au cours des cinq dernières années, y compris 2019.

Les consommateurs déclarent privilégier un tourisme plus durable

Au-delà des chiffres , le rapport se concentre sur les tendances en matière de réservation.

Si les premiers à revoyager sont les plus jeunes générations et que les séjours s'étirent dans le temps, les voyageurs ont surtout préféré des lieux secondaires pour leurs vacances.

Terminer, les Paris, New-York, Venise ou Londres... Les villes de moindre importance et les lieux moins privilégiés que par le passé ont pris de l'épaisseur.

Ce n'est pas tout, le rapport poursuit en montrant que, selon les données de Ctrip, les réservations pour les "grands espaces" prédomineront à court et moyen terme.

Face au constat que notre planète est unique et actuellement mis à mal par l'activité humaine, les consommateurs déclarent privilégier un tourisme plus durable (une priorité pour 83 % des sondés).

"Les consommateurs sont curieux, ils recherchent de nouvelles destinations, le 'grand air' et des voyages qui profitent aux lieux et aux personnes qu'ils visitent.

L'impact dans certains pays a été dévastateur pour les communautés locales et ce rapport montre que les affaires reprennent sérieusement
"," a déclaré enthousiaste, Julia Simpson, présidente et directrice générale du WTTC.

Un rapport sans doute rédigé avant la 5e vague qui sévit en Europe...

Lu 987 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias