TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo AirMaG  



Vente ADP : Le SCARA interpelle l'Etat pour une régulation transparente et équilibrée

Le SCARA souhaite un maintien de l'indépendance de l'autorité de régulation économique


La vente d'ADP est toujours fortement contestée, notamment par la société civile, mais trouve aussi un écho chez les professionnels de l'aérien qui craignent une flambée de la redevance des aéroports parisiens. Le SCARA interpelle l'Etat pour éviter toute dérive.


Rédigé par le Lundi 29 Juillet 2019

Vente ADP : Le SCARA interpelle l'Etat pour une régulation transparente et équilibrée - Crédit photo : ADP
Vente ADP : Le SCARA interpelle l'Etat pour une régulation transparente et équilibrée - Crédit photo : ADP
La vente du groupe ADP ne cesse de faire couler de l'encre.

Si l'inquiétude est grande dans la société civile, réclamant un retour en arrière de l'Etat, en raison de la bonne rentabilité des aéroports parisiens, elle n'est pas moins élevée chez les professionnels du secteur.

A lire : ADP enregistre des bénéfices records et revoit son trafic à la hausse
Le SCARA, le syndicat regroupant 40% des compagnies aériennes françaises, interpelle le gouvernement sur ce dossier.

Craignant une dérive inflationniste des redevances aéroportuaires, l'organe de représentation des transporteurs souhaite que l'indépendance de l'autorité de régulation économique soit respectée.

Actuellement, régulées par l'ARAFER, les redevances aéroportuaires pourraient être laissées à la libre appréciation, via un périmètre « non régulé », de l'acheteur.

Le RIP dépasse les 10% de signatures nécessaires pour le projet de loi

Pour le SCARA, conformément à ses demandes exprimées lors des Assises du Transport Aérien, "Si ce pouvoir d' homologation revenait à l'État, par l'intermédiaire de la Direction Générale de l' Aviation Civile (DGAC), l'indépendance de l' ARAFER serait fortement compromise.

Il serait tentant pour le vendeur, l'État, de garantir à l'acheteur un périmètre « non régulé » très rémunérateur privant les compagnies aériennes des bénéfices d' activités connexes au transport aérien qui n' existeraient pas sans ces mêmes compagnies aériennes.
"

A l'heure où le référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation du groupe ADP rassemble plus de 569 000 signatures, sur les 4 717 396 signatures nécessaires à la proposition de loi, la contestation arrive de toute part.

Lu 922 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Mai 2024 - 12:30 Air Antilles : une reprise des vols en juin ?





































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias