TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



ADN Tourisme : « Nous aimerions ne pas être mis à l'écart » 🔑

L'interview d'Antoine Angeard, directeur général d'ADN Tourisme


Si la création d'un label d’État « Destination d'excellence » en lieu et place de la marque « Qualité Tourisme » est une bonne chose - il inclut davantage de critères éco-responsables - la manière dont se passe la transition ne satisfait pas pleinement ADN Tourisme. Ni le contexte, alors qu'à quelques semaines des JO, les hôteliers et restaurateurs ont fort à faire pour se préparer en amont de ce grand événement. La fédération, partenaire de « Qualité Tourisme » depuis sa création, aurait aimé être davantage associée au projet, applicable depuis le 1er mai dernier. Manque de communication, absence d'informations techniques... Antoine Angeard, le directeur général d'ADN Tourisme, regrette que ni la DGE, ni Atout France, n'aient daigné répondre à la main tendue par ADN Tourisme, alors que d'autres institutions, comme l'UMIH, ont été approchées par la DGE pour faire partie du comité de gestion de « Destination d’excellence » ou encore de « Tourisme & Handicap ». Il répond aux questions de TourMaG.com.


Rédigé par le Lundi 13 Mai 2024

Antoine Angeard : « Les membres du comité de gestion de « Qualité tourisme » auraient pu faciliter grandement la transition d'un label à l'autre » - Crédit photo : Bruno Tocaben, ADN Tourisme
Antoine Angeard : « Les membres du comité de gestion de « Qualité tourisme » auraient pu faciliter grandement la transition d'un label à l'autre » - Crédit photo : Bruno Tocaben, ADN Tourisme
TourMaG - En février dernier, après plusieurs mois sans nouvelles quant à la reprise de la gestion des marques « Tourisme & Handicap » et « Qualité Tourisme » par Atout France, ADN Tourisme, conjointement avec l'association Tourisme & Handicaps, publiait un manifeste en ligne afin d'attirer l'attention sur l’avenir des deux marques, à l’approche des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Depuis ce 1er mai, deux arrêtés dressent officiellement les contours des nouveaux labels d’État « Tourisme & Handicap » et « Destination d'excellence », ce dernier venant remplacer progressivement « Qualité tourisme ». Étiez-vous au courant de l'existence de ces arrêtés ?

Antoine Angeard : Nous attendions cette parution mais je dois dire que nous sommes plutôt étonnés et nous regrettons que la publication de ces deux arrêtés n'ait pas fait l'objet d'une communication spécifique en amont, à l'intention des membres des comités de gestion de ces marques.

En 2023, nous avons été impliqués avant l’été, puis de façon très irrégulière. Or, les membres du comité de gestion de « Qualité tourisme » auraient pu faciliter grandement la transition d'un label à l'autre.

Car il faut bien comprendre que ce sujet ne concerne pas seulement nos adhérents mais aussi toutes les entreprises touristiques sur le terrain.

La parution de ces arrêtés, applicables au 1er mai 2024, rend tout cela officiel, alors même que nous ne disposons d'aucun détail pour l’expliquer aux professionnels labellisés et pour les accompagner efficacement dans l’intégration de ces nouvelles règles.


TourMaG - Vous voulez dire que vous ne disposez pas encore de détails concrets sur l'application de ces nouveaux labels ?

Antoine Angeard :
Effectivement, nous regrettons que les nouvelles dispositions sortent aussi tardivement alors que les mesures sont censées entrer en application le 1er mai et que nombre d’entre elles doivent être précisées.

Que se passe-t-il pour les professionnels dont le renouvellement du label est prévu pour le mois de mai, juin, juillet ? Doivent-ils arrêter leurs audits pour passer sur le nouveau label ? Nous ne savons pas.


TourMaG - Sur son site, Atout France précise la marche à suivre pour obtenir le label « Destination d'excellence » lorsqu'on est déjà labellisé « Qualité Tourisme »...

Antoine Angeard :
Oui, ces informations ont été mises en ligne le 2 mai et restent, malgré tout, très vagues.

Ainsi, quels seront les critères et la procédure de labellisation ? Comment va se faire la sélection et l'habilitation des évaluateurs ? Atout France imposera-t-il une procédure d'accréditation des évaluateurs du label « Destination d'excellence », ce que nous déplorerions ?

Il s'agit là de questions techniques, mais cruciales pour savoir concrètement ce que vont devoir faire les hôteliers, les restaurateurs, nos adhérents, etc.


TourMaG - Il faut certainement compter un temps de mise en place, et que le Comité National de Gestion du Label (CNGL) se réunisse une première fois...

Antoine Angeard :
Quand on lit l'arrêté, on comprend que ce comité ne sera probablement pas réuni plus d’une fois par an et qu’il ne sera que consultatif.

Il semble donc qu'il n'aura pas du tout les mêmes attributions que celui de « Qualité tourisme », qui est chargé de la stratégie, du suivi global de la marque, de son développement, etc. Ce dernier se réunit plusieurs fois par an, et détient une réelle utilité dans la vie du label.

TourMaG - Recevez-vous des questions de la part de vos adhérents depuis la publication de ces arrêtés - ADN Tourisme ayant de fait une place de membre aux CNGL de « Tourisme & Handicap » et de « Destination d'excellence » ?

Antoine Angeard :
Environ 500 structures - quelque 450 Offices de tourisme et 40 relais territoriaux - adhérentes d'ADN Tourisme, sont concernées par l’évolution de « Qualité Tourisme ».

Beaucoup nous ont appelés ou écrit pour manifester leur incompréhension, leur mécontentement, en disant « Pourquoi ne sommes-nous pas tenues au courant ? Comment tout ceci va se traduire techniquement ? » Elles nous posent de nombreuses questions précises, que nous avons listées et transmises à la DGE. Nous attendons des réponses.

Mais vous voyez bien le côté incongru de la situation : ces arrêtés sont applicables au 1er mai, et derrière, il nous manque quasiment 80% des éléments techniques pour savoir comment tout cela va s’appliquer concrètement sur le terrain.

Tout ceci crée de l'inquiétude inutilement, car si tout avait été préparé en amont avec les acteurs concernés - ADN Tourisme, mais aussi les autres acteurs du comité de gestion de la marque « Qualité Tourisme » - nous aurions pu travailler la communication et faire de ce lancement une vraie réussite.

Aujourd'hui, nous nous retrouvons avec des dizaines et des dizaines d'acteurs territoriaux qui nous posent des questions très techniques et à qui on ne peut que répondre que nous attendons nous-mêmes les réponses de l'Etat.


TourMaG - Hormis votre statut de membre des deux CNGL, pensez-vous être associés d'une autre manière à la gestion de ces nouveaux labels, sachant qu'ADN Tourisme et son réseau d’adhérents (OT, ADT, CRT) animent depuis de nombreuses années la marque « Qualité Tourisme » ?

Antoine Angeard :
Pour le moment, nous attendons de savoir comment Atout France va vouloir fonctionner et quel rôle va nous être proposé, sachant que généralement, pour qu'un projet de ce type fonctionne, il faut qu'il y ait une animation territoriale, ce que nous sommes idéalement placés pour faire, grâce à nos 1 200 adhérents partout en France.

De notre côté, nous disposons d'une expertise très forte en interne, sur laquelle nos adhérents s'appuient énormément, grâce notamment à une personne spécialisée et à temps plein, qui connaît par cœur tous les systèmes de certification.

Nous aimerions donc ne pas être mis à l'écart. Il serait difficile de comprendre cette recentralisation des marques là où toute une expertise existe déjà.

Mais attendons d'abord de savoir ce qu'Atout France va concrètement nous dire. Pour l'instant, et malgré nos mains tendues, nous n'avons pas d’informations sur « Tourisme & Handicap », dont le marché s’est arrêté le 29 février dernier.

TourMaG - Dans l'arrêté sur le label « Destination d'excellence », il est précisé que la marque « Qualité Tourisme » s'arrêtera au 31 décembre 2026. D'ici là, c'est la DGE qui s'occupe des derniers dossiers de labellisation jusqu'au 31 août 2024. Quid d'ADN Tourisme ? Êtes-vous toujours impliqués dans l'animation de la marque ?

Antoine Angeard :
Pour l'instant, nous allons continuer à rester impliqués sur le sujet, pour soutenir nos adhérents.

Nous avons d'ailleurs tendu la main à la DGE pour leur dire que nous restions à leur disposition pour favoriser la transition entre « Qualité Tourisme » et « Destination d'Excellence », afin de travailler à la bonne information des acteurs territoriaux.

Nous leur avons écrit dès le 29 avril, avec en copie, évidemment, Atout France. Désormais, nous attendons des réponses.


Lu 2058 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias