TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  




Air France peaufine son projet de base à Nice Côte d’Azur

l'interview de F. Babu, directeur régional Côte d’Azur-Monaco


Fréderic Babu, directeur régional Côte d’Azur-Monaco pour le groupe Air France-KLM prépare le retour de la compagnie nationale sur la première plate-forme de province.


Rédigé par Michel BOVAS le Jeudi 3 Février 2011

Fréderic Babu, directeur régional Côte d’Azur-Monaco
Fréderic Babu, directeur régional Côte d’Azur-Monaco
TourMaG.com - Où en est le projet de base à Nice ?

Fréderic Babu -
« Nous réfléchissons à sa mise en place en mobilisant nos équipes (750 personnes à Nice*) pour les vols d’Air France et les compagnies partenaires Tunisair, Air Algerie, Delta…

Elles devront assurer le trafic induit. On est prêt à décoller sur le Tarmac. Mais si le calendrier n’est pas encore fixé, on y travaille. L’histoire est en train de s’écrire. Air France revient.

Pour cette future base, comme à Bordeaux, Toulouse ou Marseille, nous utiliserons en priorité les membres d’équipage résidant déjà dans la région.

La finalité est d’offrir de nouvelles lignes en France et vers l’étranger à des tarifs aussi compétitifs que nos principaux concurrents, les low cost, mais avec le service à bord en plus.

Cela nécessite des coûts réduits avec une exploitation production optimale de la flotte basée à Nice (une dizaine d’appareils pour 150 membres d’équipages soit deux par appareil) de 6 h à 23 h.
»

TourMaG.com - Quelles seront les destinations ?

Fréderic Babu -
« Les destinations desservies seront accessibles à deux heures de vols en moyenne (Europe). La mission est d’abord de reprendre pied sur certaines lignes puis d’en créer de nouvelles vers l’Europe centrale ou ailleurs.

Sur les transversales, l’offre devra permettre un aller- retour journée pour séduire la clientèle affaires. Celle-ci avait tendance à nous quitter au profit de compagnies comme Easyjet, notre principal concurrent ici à Nice.

L’offre tarifaire et les fréquences permettront à Air France de regagner le terrain perdu. Pour les lignes, nous travaillons avec l’aéroport (et d’autres) qui dispose de statistiques précises sur les flux de trafic par destination. A noter également, nous ouvrons cet été deux vols par semaine au départ de Toulon pour Londres via Cityjet.
»

TourMaG.com - Et à l’international ?

Fréderic Babu
- « Nous allons rationaliser notre présence sur Roissy pour offrir des correspondances plus efficaces avec les longs courriers. Elles seront optimisées grâce à la concentration des opérations dans les terminaux 2F et 2E (qui sont face à face) et leur deux ramifications accessibles en "métro", le satellite S3 et son frère jumeau le S4.

Ce dernier sera affecté à Air France-KLM fin 2012. Il pourra accueillir en même temps seize avions gros-porteurs, dont six A380.

On disposera d'un salon pour les passagers en classe affaires de plus de 3.000 mètres carrés. Dès cet été nous renforçons notre offre au départ de Roissy vers Lima, Tripoli, Monrovia, Freetown, Phnom Pen, Port Gentil, Rio, Bangalore, ou la Chine. Nous mettons en service un A 380 sur Washington et nous augmentons les fréquences sur les Antilles.

N’oublions pas à Nice, que nous assurons aussi quatre fois par jour la desserte d’Amsterdam notre second hub. La combinaison des deux permet aux azuréens une offre performante sur le monde. Notre filiale Transavia assure également des liaisons vers la Hollande.

Enfin nos compagnies partenaires permettent d’avoir des liaisons directes comme New York avec Delta. On peut même envisager avec un partenaire asiatique l’ouverture de lignes longs courriers pour contrer par exemple Emirates à Nice.

Avec la base niçoise, nous allons à la fois consolider notre place et engager une nouvelle croissance. Nous serons très réactifs face à ces compagnies concurrentes.
»


(*) A Sophia Antipolis Air France exploite également un centre de réservation mondial qui emploie 650 salariés

La création d’une base, dont la décision devrait intervenir avant l’été, permettra au groupe Air France KLM de reconquérir les parts de marché perdues sur les lignes nationales et européennes au départ d’un aéroport historique pour la compagnie.

Autrefois partenaire majeur pour le développement de la plate-forme avec près de 50 % de trafic il y a encore une vingtaine d’années, la compagnie a réduit ensuite sa voilure au départ de Nice supprimant l’essentiel des liaisons internationale pour se replier sur l’axe Nice-Paris.

La conséquence ne s’est pas fait attendre. Les compagnies étrangères et depuis une dizaine d’année les low cost se sont engouffrés dans la brèche.

Les chiffres témoignent du déclin d’Air France à Nice. Entre 2001 et 2010 son trafic à Nice est passé de 2,6 millions à 2,8 millions alors que dans le même temps, le low cost Eassyjet, a vu son trafic augmenter de 845.000 à 1,950.000 avec près d’une vingtaine de lignes aujourd’hui.

Dans le trafic global de l’aéroport (8,9 millions en 2001, 9,6 millions en 2010), la part d’Air France a chuté pour avoiner 29 %. Une vingtaine de low cost s'est appropriée 30 % du trafic.

La montée en puissance d’Emirates, l’arrivée de Qatar Airways, le développement de Turkish Airlines détournent une clientèle affaires sur les lignes vers l’Asie. Tirant les leçons, Air France veut revenir à Nice.

Lu 7155 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par phil2mars le 03/02/2011 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Marseillais disent merci AF... aprés avoir agi en sous main pou flinguer MP2 et ryanair , voici une nouvelle base europe et maghreb à nice.;;

Merci trop bon de nous transformer en sous europeens...vive Nice.

2.Posté par Snoop le 03/02/2011 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@phil2mars : Renseignez-vous, une base identique, voire plus grosse se crée à Marseille; avant même Nice.

3.Posté par Gilles le 04/02/2011 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Comme je le disais la semaine dernière ce serait en effet une bonne nouvelle de voir AF ouvrir une base à Nice, car l'offre que permettait Air Littoral au départ de la plateforme niçoise n'a pas été compensé depuis sa faillite en 2004, il y a un cruel manque en particulier vers l'Espagne, l'Italie et vers la Méditerranée.

Mais concernant les lignes aériennes intercontinenetale, je reste personnellement sceptique vis à vis de la stratégie d'AF afin de contrer Emirates ou Qatar Airways.

Ce n'est pas en proposant de meilleurs correspondances via CDG ou via Amsterdam que le salut viendra, il faut que AF propose des liaisons directes au départ. Si AF ne peut pas le faire alors comme le suggère, il peut compter sur ces partenaires de Skyteam.
Pour cela il faudrait déja que Middle East Airlines futur membre de l'alliance, et Saudian Airlines autre futur membre devrait revenir sur Nice, liaison qu'elle a arrêté en 2009 liaisons, ces deux compagnies pourraient opérer à l'année au départ de Nice.
Après, pourquoi pas imaginer d'autres opérateurs asiatiques comme China Southern, China Eastern, Korean, ou JAL.

Cette dernière option d'ouvrir des lignes aériennes intercontinentales devrait passer en priorité avant une amélioration des correspondance à CDG déjà sur saturé afin de proposer une alternatif crédible à Emirates ou Qatar Airways.

Cordialement

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Juillet 2024 - 15:34 Renfe a transporté 620 000 passagers en France




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias