TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Alitalia retrouve la forme et un bénéfice de 200 M€ en 2018

La dette étalée sur 6 mois supplémentaires



Après des années difficiles, la compagnie aérienne renoue avec la croissance. Pour garder cet élan, Alitalia veut désormais maintenir le marché loisir et développer le marché corporate. Quid de la fusion air-train et de l’entrée au capital de Delta Airlines et easyJet ? Le point avec Nicola Bonacchi, VP international leisure Alitalia, que nous avons rencontré lundi 3 décembre 2018, lors d’un roadshow à Paris.


Rédigé par le Mardi 11 Décembre 2018

Alitalia a organisé, lundi 3 décembre 2018, un roadshow à Paris, en présence d’Aldo D'Elia, country manager, Claudia Tiddia, sales manager, Nicola Bonacchi, VP International Leisure & international markets et Marco Cefoli, Head of Italy & North Europe Sales. - CL
Alitalia a organisé, lundi 3 décembre 2018, un roadshow à Paris, en présence d’Aldo D'Elia, country manager, Claudia Tiddia, sales manager, Nicola Bonacchi, VP International Leisure & international markets et Marco Cefoli, Head of Italy & North Europe Sales. - CL
Alitalia retrouve la santé. La compagnie clôturera l’année 2018 avec un bénéfice de 200 millions d’euros, soit une croissance de 7% de son chiffre d’affaires par rapport à 2017.

Elle enregistre par ailleurs un taux de remplissage de 82% sur l’année.

Des résultats encourageants pour la compagnie, alors qu’une sortie de crise se profile, avec un plan de sauvetage prévoyant une fusion avec la compagnie ferroviaire transalpine et une entrée au capital des Américains de Delta Airlines, ainsi que les Anglais d’easyJet.

Où en est l’étude du dossier ? Nicola Bonacchi, VP international leisure & international markets, se refuse à répondre. Affirmant simplement que les négociations se déroulent de façon confidentielle.

Pour rappel, après le retrait de l’actionnariat d'Etihad Airways, en 2017, Alitalia enregistrait des pertes considérables, estimées à plus de 500 000 euros par jour. Une situation difficile qui a valu à la compagnie une mise sous tutelle d’une commission gouvernementale.

L’État italien lui avait alors octroyé un prêt-relais de 900 millions d'euros en mai 2017 et lancé d'une procédure d'appel d'offres, afin de trouver un acquéreur pour les actifs d'Alitalia. La compagnie vient de gagner six mois de délai supplémentaire pour le remboursement de son prêt-relais, dont l’échéance était fixée au 15 décembre 2018.

Maintenir le marché loisir et développer le marché corporate

Mais c’est à ses efforts commerciaux, en termes de « revenu management, pricing, mais aussi au travail des équipes de vente et des réseaux », que le transporteur italien doit ses bons résultats selon le VP International Leisure.

« Nous avons opéré un changement de stratégie, en mars 2018, maintenir le marché loisir et développer le marché corporate », explique Nicola Bonacchi.

« En France, le marché se porte bien, avec une croissance de 22% sur le long courrier via Rome et +30% sur les produits business », affirme le VP International Leisure & international markets.

Depuis Paris Charles de Gaulle, Nice, Marseille et Toulouse, Alitalia dessert Rome Fiumicino. Et Milan Linate au départ de Paris Charles de Gaulle et Orly.

Sur la partie affaires, elle mise sur Milan. « Nous sommes les seuls à proposer autant de fréquences sur l’aéroport de Milan Linate, un atout, car l’aéroport est situé à seulement 8 kilomètres au sud-est de Milan », remarque-t-il.

Pour séduire la clientèle business, la compagnie a également pensé aux repas. Depuis le 15 novembre 2018, les passagers de la classe affaires peuvent savourer les nouveaux menus élaborés par la Gambero Rosso Academy.

« Nous voulons monter en qualité en offrant un produit totalement italien et se distinguer des autres compagnies », précise le VP International Leisure.

Faire de Rome un hub

Alitalia vante la qualité de ses services sur l'aéroport de Rome Fiumicino. Ici, les enregistrements des passagers européens s’effectuent en ligne. A la fin du mois de décembre 2018, tous les documents de vols et les formalités pour les pilotes d’Alitalia y seront totalement numérisés.

Au départ de Rome, la compagnie veut développer le long-courrier. Ses deux dernières ouvertures de routes, vers Johannesburg (Afrique du Sud) et l’île Maurice fonctionnent bien selon Nicola Bonacchi. Johannesburg gagnera un vol supplémentaire en 2019. Idem pour la ligne Rome/Santiago.

Une nouvelle destination, Rome/Washington, ouvrira le 2 mai 2019, avec 5 vols hebdomadaires.

Début 2019, le transporteur recevra trois nouveaux A320neo. Ils assureront la liaison Rome/Tel Aviv.

La route est encore longue pour la compagnie aérienne, mais le ciel s’est éclairci.

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1643 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips