TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Bernard Didelot, l'Africain, nous a quittés

Ancien président d'Africatours et de l'APST



Les anciens du métier se souviendront de Bernard Didelot l’Africain, patron d’Africatours, passionné d’Afrique. C'était un homme d’autorité, un peu sec d' apparence. En réalité il y avait beaucoup de gentillesse et d’attentions aux autres. Il s’était beaucoup engagé de façon active dans les instances professionnelles, le SNAV puis l’APST, vice-président durant 18 ans et président durant 3 ans. En 2009 alors président de l’APST, il est l’un des membres fondateurs de l’AFST (Association française des seniors d tourisme). Trente ans auparavant il avait été l’un des huit fondateurs de Top Resa.


Rédigé par le Jeudi 16 Avril 2020

Bernard Didelot, l'Africain, nous a quittés
La vie de Bernard Didelot, fils d’un avocat devenu écrivain et petit-fils d’un gouverneur des colonies, pourrait être un roman. Il me l’avait racontée.

Bac philo à 16 ans 1/2, il part en Angleterre dans le cadre d’échanges d’étudiants. En 1956, à 19 ans, c’est le voyage en bateau aux Etats-Unis grâce aux relations de ses parents. A l’époque on compte très peu de touristes européens et encore moins d’étudiants français sur la côte Ouest. Une série de petits boulots dont celui de chauffeur du consul général du Canada à Los Angeles...

De retour à Paris il fait sa prépa militaire chez les paras et trouve un travail d’apprenti chez Air France dans l’immeuble mythique du 119 Champs Elysées.  «  Chez Air France je suis rentré au ras des pâquerettes, échelle 4, on ne pouvait y entrer plus bas. J’ai commencé en apportant les cafés puis je m’occupais des sacs de voyages, je grattais quelques billets ».

Appelé en juillet 1957 il demande le 11e choc, unité parachutiste d’élite basée à Perpignan puis c’est l’Algérie pour 30 mois. Il a 22 ans quand il revient à la vie civile. De retour à Paris il entre chez Swissair où il deviendra chef de réservation. « J’ai appris à jongler avec les surbook à une époque où l’informatique n’existait pas. On avait des tambours qu’on faisait tourner, on écrivaint à la main et au crayons afin d’effacer pour modifier les numéros de vols, le nom des clients... ».

Un taiseux intarissable

A 26 ans il entre dans le groupe Transcap avec mission de créer un réseau d’agences de voyages à travers le continent africain. Mali, Côte d’Ivoire, Niger, Sénégal, Togo, Bénin, Haute-Volta, Nigéria…. l’Afrique il la parcourt dans tous les sens. Il a la petite trentaine quand il devient le directeur général d’un réseau qui compte 35 agences de voyages, 200 salariés dont 30 expatriés.

En 1975 il crée son entreprise, Africatours et installe ses bureaux près du Rond-Point des Champs Elysée. En utilisant, avec accord, les réceptifs de Transcap, il développe de nouvelles destinations, le Kenya, la Tanzanie, les îles de l’Océan indien. Quand le trafic sur l’Afrique commence à chuter il rachète deux marques : America Tours et Asie Tours

Son Afrique à lui c’est « la brousse et le désert où, comme en mer, les couleurs et l’horizon changent tout le temps ». En Afrique il vit des temps forts. Sa rencontre avec Thierry Sabine le fondateurs du Paris – Dakar marquera un tournant dans savie. Ce « Dakar » restait pour lui « une inoubliable aventure humaine ». Pour Bernard Didelot et tous les collaborateurs d’Africatours l’épopée « Dakar » durera 15 ans, de 1979 à 1993

Il me racontait : «i[ Durant les premières éditions les conditions du rallye étaient particulièrement dramatiques pour les participants amateurs qui n’avaient pas d’assistance. Rien n’était prévu pour les repas et les bivouacs. j’ai alors proposé à Thierry Sabine qu’ Africatours devienne co-organisateur du rallye.

Nous prenions la responsabilité d’assurer les repas du soir à l’arrivée du bivouac et les petits-déjeuners du matin. C’était un challenge quotidien. Le rallye a réuni jusqu’à 2 200 personnes.


Son Afrique à lui c’est "la brousse et le désert "

Nous organisions aussi le transport par bateau des véhicules et de leurs pilotes et co-pilotes... 

Nous participions bénévolement à l’opération des Camions de l’espoir qui distribuaient de l’aide aux populations africaines. Nous avions à encadrer près de 70 camions.]i.. ».

Taiseux dans la vie Bernard Didelot devenait intarissable quand il parlait de son Afrique.

Bernard Didelot s’est engagé de façon active dans les instances professionnelles. Au SNAV au titre des producteurs/tour-opérateurs, vice président au début des années 1970.

En 1978 il quittait le syndicat des agences de voyages (EdV) pour l’APST comme administrateur puis vice-président durant 18 ans. Il prendra la présidence de l’association, président élu pour trois ans après le décès d’Olivier Delaire.

A sa famille, à ses amis, aux anciens des épopées africaines Tourmag.com adresse toutes ses condoléances.

Lu 4382 fois

Notez



1.Posté par marc le 16/04/2020 23:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pour avoir travaillé pour lui durant 3 ans un Grand Seigneur

2.Posté par VAUCY Dominique le 17/04/2020 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sous sa carapace de (faux) dur, c'était un vrai gentil (denrée rare dans notre métier), un Monsieur!

3.Posté par JH le 17/04/2020 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon premier "vrai patron" en 1984. Incollable sur les terres d'Afrique qu'il connaissait en aventurier aguerri. Des idées et de l'audace qu'il partageait avec ses compères Michel Victor Thomas et Christian Robyn : L'intendance du Paris Dakar, l'Africa Queen aux Bijagos, une brochure sépia pour les raids bivouacs plutôt dingues en Algérie, Mali ,Niger, Mauritanie. Un parfum d'aventure qu'il entretenait de l'Afrique Sahélienne aux terres australes.

4.Posté par Monique Philippe le 17/04/2020 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je l ai bien connu, beaucoup travaillé avec lui , c'était un Monsieur génial
dur mais sur
qu'il repose en paix

5.Posté par ECK BURY Martine le 17/04/2020 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
l'Afrique c'était son domaine à part entière. Un professionnel que j'ai apprécié par ses conseils pour la mise de produits en brochure. Sincères condoléances à sa famille et proches.

6.Posté par shirine le 17/04/2020 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un inconditionnel , un passionné de l'Afrique,son professionnalisme,son humeur resteront parmi les bons souvenirs de la belle période du Tourisme.

7.Posté par PEZAIRE JF le 19/04/2020 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bernard DIDELOT était un aventurier avec une certaine élégance. Un grand Monsieur qui vous mettait de suite à l’aise, sans chi-chi.

J’ai discuté avec lui au SNAV et surtout à l’APS et il me racontait avec humour quelques unes de ses expériences d’agent de voyages, mais aussi de politique nationale ou locale dans sa commune. J’ai toujours été impressionné par son passage militaire au 11ème Choc.

Il aura été un passionné, bénévole, au service des professionnels du voyage.

Il fait parti des quelques personnes de la profession qui m’ont marqué lorsque j’ai été Secrétaire général du SNAV de 1998 à 2000.

Toutes mes condoléances à sa famille.

8.Posté par Bruno Frydman le 27/04/2020 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne l'ai pas bien connu mais souvent rencontré. Ce merveilleux personnage élégant et raffiné respirait la bonne humeur et un caractère bien trempé. Un véritable chasseur de buffle français avec des allures British.Il m'a toujours témoigné de beaucoup de gentillesse et particulièrement au décès de mon père Henri Frydman en décembre 1982. Jamais je n'oublierais les mots justes qu'il avait employé. Son fils est un ami et je tiens ici à lui témoigner mon affection et lui présenter mes condoléances attristées. Je veux aussi témoigner à toute sa famille de ma sympathie. Un autre Grand du Tourisme français nous quitte et la génération des pionniers est bien orpheline!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Mai 2020 - 13:29 Skylap : Thierry Roynel nous a quittés




Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CruiseMaG DMCmag La Travel Tech
Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel