TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Coronavirus Afrique : J'ai testé pour vous l'Ouganda, confidentiel, safe, nature, préservé… what else ?



Si vous faites partie des "travel revengers", ces 14% de Français sevrés de voyages et prêts à partir à tout prix cette année "quoi qu’il en coûte", vous vous apercevrez rapidement que l’éventail des destinations ouvertes n’est pas si étendu que cela. En effet, la mappemonde est chiche avec un continent asiatique encore hermétiquement fermé, une Amérique du Sud qui affiche un fort taux de pandémie, une Europe qui se déconfine mais reste frileuse et des Iles de rêve dans le Pacifique où les autorités oscillent entre enthousiasme et réserve.


Rédigé par le Samedi 5 Juin 2021

Dans le secteur d'Ishasha, les lions "poussent" dans les arbres et s'y prélassent /crédit photo CM
Dans le secteur d'Ishasha, les lions "poussent" dans les arbres et s'y prélassent /crédit photo CM
Vous l’avez compris, il est grand temps d’aller voir ailleurs si vous y êtes… Ailleurs oui, mais où, exactement ?

Et si vous essayiez l'Ouganda par exemple, pour partir à la découverte de nouveaux horizons et sortir des sentiers battus ?

Chiche ! Même si Je suis certain que vous aurez du mal à le situer sur une carte du monde...

Et pourtant ielle est bel et bien là, cette superbe destination d'Afrique de l’Est, celle des grands lacs, presque aussi vaste que le Royaume Uni, avec ses 241 550 km.

L'Ouganda possède des frontières avec la République démocratique du Congo, le Kenya, le Rwanda, le Soudan et la Tanzanie. Avec le Rwanda et le Congo, il partage un patrimoine commun et précieux : les grands gorilles de montagne à dos argenté et ses colonies de chimpanzés..

Mais il a bien d’autre choses à offrirb. Par exemple les [sources du Nil, le plus long fleuve du monde, ou encore les remarquables chutes Murchison et le 3e lac le plus vaste au monde.]b En effet, le Victoria Lake est une véritable mer intérieure qui, avec ses 68 000 km, pourrait engloutir entièrement le Sri-Lanka !

Ajoutons à ces attraits, les montagnes Ruewnzori dans l'ouest de l'Ouganda et le Mont Elgon dans l'est, 4e sommet d’Afrique, qui culmine à plus de 4300 mètres d’altitude.

Bref, il y a de quoi faire dans le coin...

Cap sur le Parc national du lac Mburo

Pour admirer la diversité de la faune et de la flore du parc, il est préférable de démarrer à l'aube ou au crépuscule... /crédit CM
Pour admirer la diversité de la faune et de la flore du parc, il est préférable de démarrer à l'aube ou au crépuscule... /crédit CM
Notre périple démarre à Entebbe, distante de seulement 40 km de la capitale, Kampala. La région centre, siège historique du royaume Baganda, avec le palais Kabakas, les tombes royales de Kisubi et autres sites royaux et vallées marécageuses, est le point de départ idéal pour rayonner en direction des principales métropoles du pays.

Après un vol sans histoire, nous expédions rapidement la question des visas à l’aéroport. Oui, il est encore possible de décrocher le précieux sésame à l’arrivée, si vous n’avez pas eu le temps de le faire en ligne.

Petite parenthèse : je vous déconseille fortement pour l'obtention de votre visa en ligne d'avoir recours à certaines officines comme Ivisa qui doublent voire triplent le prix du visa en ligne et ne le livrent pas (du tout) à temps. Préférez-leur des services plus sérieux comme action-visa ou rapid-visa.

Voici notre première nuit sur les rives du lac Victoria, après quoi nous mettrons le cap sur la région occidentale qui abrite la majorité des parcs du pays : b[le lac Mburo, Mgahinga, Bwindi, Queen Elizabeth, Kibale, Rwenzori et Semiliki],b se situent tous dans cette région.

Pendant notre trajet, nous aurons l’occasion de faire plusieurs haltes pour repérer et admirer les animaux. Les paysage est somptueux et très diversifiés, en raison du climat et de l'altitude. Nous allons nous balader entre plantations de thé et de café, lacs de cratères et caldeiras naturelles, savane et forêts impénétrables. Que demander de plus ?

Ishasha : la plus grande concentrations d'hippos au monde

Les vieux mâles solitaires laissent leur progéniture sous à garde attentive des mamans éléphant /crédit CM
Les vieux mâles solitaires laissent leur progéniture sous à garde attentive des mamans éléphant /crédit CM
Pour admirer la diversité de la faune et de la flore du parc, il est préférable de démarrer à l'aube ou au crépuscule, selon l'itinéraire de votre safari. Il faut compter environ 2 heures au départ de la jetée de Rwonyo.

Le spectacle de la nature est au rendez-vous. Des centaines d’hippopotames, surveillés par des aigles pêcheurs, postés sur la cime des arbres tels des gargouilles, batifolent joyeusement dans les eaux sombres. Des crocodiles profitent le long de la rive des derniers rayons de soleil pour parfaire leur bronzage et des buffles indifférents à l’algarade des pachydermes, broutent paisiblement, de ci de là.

L’embarcation à fond plat permet d’approcher au plus près des rives pour détailler les majestueux martinets colorés où, les martins-pêcheurs qui ont creusé et peuplent la rive avec leurs nichées.

Nous poursuivons notre périple vers l'ouest, en direction de la forêt impénétrable de Bwindi dans le Royaume de Kigezi, où vivent les gorilles de montagne. L’expérience de la rencontre avec ces animaux est le “clou” du voyage. L’Egypte a ses pyramides et l’Ouganda ses gorilles. Voilà pourquoi nous reviendrons plus en détail sur cette expérience, qui mérite que l’on y consacre un chapitre spécial.

Après 2 grosses journées de route, direction le parc national Queen Elizabeth. Exit la forêt tropicale, voici venir la savane avec sa végétation si typique d’herbe rase parsemée d’arbres où les lions “poussent” sur les branches. Etonnant, non ?

Personne ne sait vraiment pourquoi ces félins y grimpent et se prélassent mais c’est l’attraction vedette dans le secteur d'Ishasha.
Mais les lions ne sont qu’une parmi les nombreuses espèces que l’on peut y trouver.

De grands troupeaux d'Ouganda Kob, des hippopotames, des éléphants et des antilopes sillonnent également cette partie du parc, ce qui en fait un endroit idéal pour observer la vie sauvage dans toute sa splendeur.

Rencontre du 3e type avec nos cousins chimpanzés

C’est dans cet endroit où les arbres semblent monter au ciel que nous faisons notre rencontre du 3e type avec ces primates avec qui nous partageons plus de 98% de nos gênes. /crédit CM
C’est dans cet endroit où les arbres semblent monter au ciel que nous faisons notre rencontre du 3e type avec ces primates avec qui nous partageons plus de 98% de nos gênes. /crédit CM
L’autre “morceau de résistance” lors de la visite du parc national Queen Elizabeth est la promenade en bateau le long du canal de Kazinga qui démarre sur la péninsule de Mweya et dure environ 3 heures. Ce canal naturel de 32 km de long qui relie le lac Edward et le lac George, marque aussi la séparation entre l’Ouganda et son voisin congolais (RDC).

On trouve ici l'une des plus grandes concentrations d'hippopotames au monde mais aussi un nombre impressionnant d’éléphants, grands mâles solitaires ou familles joyeuses avec des portées d’éléphanteaux facétieux… mais particulièrement bien cornaqués par des mamans attentives… et farouches !

Imaginez un zoo à ciel ouvert où l’on aurait rassemblé dans un lieu unique la plupart des espèces sauvages (mammifères, oiseaux, reptiles, bovidés…) et vous aurez une pâle idée de l’endroit...

Le parc national Queen Elizabeth, est aussi le plus ancien et le plus visité d'Ouganda. Ses paysages variés abritent une grande variété d'animaux, d'oiseaux et de plantes.

Avant de nous rendre à Kibale, la capitale des primates, une petite excursion dans la région de Fort Portal, s’impose. Ici pas moins de 9 caldeiras, anciens cratères de volcans éteints devenus des lacs et bordés de végétation, étincellent avec leurs eaux cobalt. La panoramique est tout simplement à couper le souffle !

Pour voir les photos en gros plan, cliquer sur la croix en bas à droite - Crédit CM
Au siège de l'Uganda Wildlife Authority à Kayanchu Gate, on nous attend de pied ferme. Après un briefing indispensable, nous nous dirigeons vers un épais rideau de végétation, flanqués de notre guide, fusil à l'épaule. Juste au cas ou...

C’est dans cet endroit où les arbres semblent monter au ciel que nous faisons notre rencontre du 3e type avec ces primates avec qui nous partageons plus de 98% de nos gênes.

Mais ce n’est pas qu'une affaire chromosomique : le comportement de ces “hominidés” se rapproche aussi grandement du notre. Afin de préserver les singes du contact humain, notre visite ne pourra dépasser une heure. Et les minutes défilent à toute allure tellement nous sommes fascinés par les animaux et leur comportement social si proche du notre.

Demain nous devrons entamer, à regret, notre long périple retour depuis le Royaume de Toor pour revenir au royaume du Buganda. Retour à la rude réalité avec la visite au centre de dépistage COVID-19 pour le prélèvement d'échantillons. Un mal nécessaire mais qui constitue notre indispensable billet retour du lendemain.

L'Ouganda mérite vraiment le détour, comme on dit dans les bons guides. Et qu'on y retourne !

L'AVIS DES PROFESSIONNELS

Audrey LE GALL (Directours/Jet tours

L’Ouganda est vraiment "La Perle de l'Afrique" ! A l'instar de la Tanzanie du le Kenya et d'autres , on peut profiter des nombreux parcs nationaux, lac et forêts, pour faire du safari.. C'est une destination loin du tourisme de masse et qui qui offre une grande diversité des paysages avec ses 10 parcs nationaux.
La gentillesse et le sourire des Ougandais ont été un de mes 1ères surprises. Ils sont prêts à tout pour rendre votre séjour le plus agréable possible. Le pays est très propre contrairement à d’autres en Afrique et les gens semblent ne manquer de rien. L’avantage majeur de cette destination d’Afrique de l’Est ce sont les gorilles, visibles uniquement dans une poignée de pays : RDC, Rwanda, Gabon et Ouganda ).
Nous avons été à la rencontre de ceux qui peuplent la forêt de Bwindi un souvenir magique!
Nous le avons observés au cœur de la forêt tropicale humide après un trek d’environ 1h ( le temps varie quotidiennement selon la position de leur nids la veille ) et avons pu les admirer pendant 1h (limite pour préserver leur tranquillité ).
A noter que les enfants de-15 ans ne sont pas autorisés afin de ne pas transmettre de maladies infantiles à ces gorilles assez fragiles et avec lesquels nous partageons 97% de notre ADN ! On pourra aussi aller à la rencontre des chimpanzés de Kibale.
L’Ouganda peut se visiter quasiment toute l’année avec quelques mois de pluie a éviter ( mars à mai ou octobre novembre ). Les températures sont agréables toute année et autour de 25/30° en journée Le point fort sans hésiter est le côté exclusive du safari, avec très peu de touristes ce qui permet de se livrer à cet exercice dans de très très bonnes conditions.
Revers de la médaille: il faut faire pas mal de route ce qui implique dess éjours d’au moins 10j pour avoir un bon aperçu de la destination. Avec 15 jours on peut combiner le nord et le sud en toute sérénité.
On privilégiera les repas dans les lodges / hôtels pour éviter les déconvenues gastriques et l’aliment de base servi à « toutes les sauces » : la banane, base de l’alimentation en Ouganda. Je vous conseille particulièrement les safaris traditionnels en 4x 4 dans la savane et les parcs de Mburo ou Queen Elisabeth.
Incontournable aussi le trek en forêt pour voir les primates à Bwindi et Kibale, mais aussi les safari en bateau, pour l’observation des éléphants et des oiseaux.
L’Ouganda est à conseiller à des personnes en bonne condition physique surtout pour ceux qui veulent aller voir les gorilles et les chimpanzés qui exigent pas mal de marche avec des sols glissants et parfois acrobatiques.
Certains lodges peuvent aussi être difficiles d’accès avec de nombreuses marches où des chambres éloignées et/ou à forte déclivité.
Toutefois les Safari en bateau ou en 4x 4 sont accessibles à tous et le pays reste une destination sans souci. Attention tout de même au standing parfois un peu léger des hébergements. Je vous recommande d’opter pour des 4* au moins pour un minima de confort. On privilégiera aussi la localisation des hôtels / lodges au confort et surtout pour la découverte du pays. Le pays est anglophone, donc prévoir un un guide francophone si la langue de Shakespeare n’est pas votre fort !

Barbara ROUSSEL, (Voyages Couture)

L’Ouganda est une très belle destination, qui s’adresse vraiment aux voyageurs qui veulent quelque chose de plus « confidentiel » que la Tanzanie, le Kenya, l’Afrique du Sud…. Une Afrique sauvage et encore préservée. Une immersion au royaume des animaux,

Un voyage en Ouganda c’est un voyage d’exception. Pas l’exception en terme de luxe, mais en terme d’expérience. Une expérience unique ! Les lodges et hébergements ne sont pas au niveau de la Tanzanie, ou de l’Afrique du Sud, c’est certain, même s’il y a quand même quelques belles adresses. En revanche, émotion et rencontres seront au rendez vous.

Et c’est exactement ce que nous recherchons et voulons proposer chez Voyages Couture. Donc une destination en devenir pour moi, puisque elle est peu connue, peu touristique et encore moins des Français.

C'est une destination pas forcément proposée non plus lorsqu’on évoque les safaris. Alors qu’au delà de la rencontre avec les gorilles, et les chimpanzés il y a des safaris d’exception - par exemple en bateau dans le parc national de Queen Elisabeth, ou la rencontre avec les lions d’Ishasha.

Il y a des paysages très différents, entre forêts luxuriantes, grands lacs, plantations de thé, savane… C’est aussi un pays très accueillant et c’est une force pour la destination. C’est ce que l’on retient : la gentillesse des Ougandais, leurs sourires. Et dans les circonstances actuelles post-covid, une destination très peu fréquentée et loin du tourisme de masse. C’est exactement ce vers quoi nous voulons nous orienter.

Ce serait aussi une destination idéale pour du slow Travel pour une vraie découverte du pays, et même en version combiné avec le Rwanda ! Rencontres d’exception, destination confidentielle, c’est tout ce qui fait la force d’un voyage sur mesure. L'Ouganda est plutôt bien desservi au niveau aérien, ce qui va nous permettre de mettre la destination en avant dans les prochains jours.

Nous avions déjà une suggestion de voyage en Ouganda sur notre site Nous allons développer notre production avec un produit en slow Travel, avec un combiné Ouganda - Rwanda et ensuite bien évidemment nous pourrons décliner les produits en version sur-mesure.

PRATIQUE

Brussels Airlines propose des vols quotidiens pour Entebbe (Ouganda) à partir de l’été 2021
www.brusselsairlines.com

- Les tour-opérateurs qui proposent l’Ouganda en France:
. Directours : www.directours.com
. Voyages Couture : www.voyagescouture.com
. Relais d'Afrique www.relais-afrique.com/
Le représentant du DMC en Europe
TDC Communication (Sylvie Billard)
Mobile : + 33 6 08 91 08 21
contact@tdccommunication.fr

Jean Da Luz Le reportage de Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email


Lu 5395 fois

Notez






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias