TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





« Costa Serena » a mis le feu à la rade de Marseille !

baptême du navire amiral de Costa


Rédigé par Jean da LUZ - redaction@tourmag.com le Samedi 19 Mai 2007

Costa Croisières a scellé samedi dernier le pacte d’amour qui le lie à la métropole phocéenne avec le baptême en grande pompe de son navire amiral « Costa Serena ». Le navire qui a coûté la bagatelle de 450 millions d’euros, a été baptisé par l’actrice Marion Cotillard et le tout s’est terminé en apothéose avec un feu d’artifice tiré en rade de Marseille auquel ont assisté des milliers de badauds.



(cliquer pour agrandir) La Sérénade Méditerranéenne en rade de Marseille a nécessité 70 projecteurs lumière et 2.500 fusées pyrotechniques qui ont illuminé la nuit marseillaise
(cliquer pour agrandir) La Sérénade Méditerranéenne en rade de Marseille a nécessité 70 projecteurs lumière et 2.500 fusées pyrotechniques qui ont illuminé la nuit marseillaise
La journée de samedi a été celle de la consécration de Marseille comme le 1er port français d’accueil de croisières. Avec le baptême de « Costa Serena », la capitale phocéenne a couronné un parcours sans faute, entamé par le Club de la Croisière que préside Jacques Truau.

C’est dans les années 80 que Costa croisières escale pour la première fois à Marseille. Avec le positionnement du « Romantica » en 1996, le partenariat a été renforcé et la ville surfe depuis sur l’essor des croisières avec l’accueil de 900 000 passagers dont 160 000 en tête de ligne au cours des 11 dernières années.

Une collaboration exemplaire mise en exergue par tous les participants à la conférence de presse du matin. « Le baptême de notre nouveau navire amiral à Marseille, rappelle Pier Luigi Foschi, président directeur général de Costa Crociere S.p.A., est une façon pour nous de remercier cette ville merveilleuse qui a cru en notre compagnie dès l’origine et dans laquelle nos paquebots font escale depuis les années 1980.

Mais c’est aussi un hommage à la France, le deuxième pays le plus important au monde pour Costa Croisières, puisque 14% de nos hôtes sont français. Avec l’arrivée du Costa Serena, la flotte Costa qui compte maintenant 12 navires nous permet de consolider notre leadership sur un marché européen en pleine expansion.

Le nombre des passagers enregistrés approche maintenant un million, ce qui représentait notre objectif annuel. Au cours des 5 premiers mois de 2007, nous avons atteint 880.000 réservations, ce qui équivaut au nombre total de passagers accueillis sur l’année 2006.
Avec trois nouveaux paquebots en commande, tous prévus pour livraison d’ici 2010, un nouveau record se profile déjà pour la marque Costa : 1,5 millions de vacanciers enregistrés. »


Bref, ça baigne pour Costa, dont le « Serena » qui, comme son nom l’indique affiche un look plus sage par rapport à ses prédécesseurs. Il ne s’agit pourtant pas d’une rupture comme rappelle George Azouze (Cf encadré) avec le style des bateaux du croisériste, le Serena s’inspirant davantage de la mythologie greco-romaine.

(cliquer pour agrandir) - A dte Pier Luigi Foschi, PDG en compagnie de Marion Cotillard, du Commandant et de J.-C. Gaudin, sénateur-maire de Marseille
(cliquer pour agrandir) - A dte Pier Luigi Foschi, PDG en compagnie de Marion Cotillard, du Commandant et de J.-C. Gaudin, sénateur-maire de Marseille
Sérénade Méditerranéenne en rade de Marseille

Premier navire de croisière baptisé à Marseille, Costa Serena a été construit par les chantiers navals italiens Fincantieri. Jumeau du Costa Concordia entré en service en juillet 2006, il est le plus grand paquebot de croisière européen en termes de capacité d’accueil. Avec 114.000 tonneaux de jauge, il mesure 290 mètres de long pour une capacité d’accueil totale de 3.780 vacanciers logés dans 1.500 cabines. Il représente un investissement de près de 450 millions d’euros.

Après la cérémonie du baptême avec la « craquante » Marion Cottillard (La Môme) et le journaliste Gérard Holtz, en Monsieur Loyal, un dîner de gala a été concocté pour plus de 1.200 convives. Aux fourneaux Pascal Barbot, l’un des jeunes chefs français les plus remarqués du moment (3 étoiles au Michelin) en collaboration avec Ettore Bocchia, chef du Grand Hotel Villa Serbelloni de Bellagio (Lac de Côme), lui aussi étoilé par Michelin.

Baptême virtuel sur Second Life

Enfin, à partir de 23 heures, le navire a appareillé en rade de Marseille pour débuter et finir en apothéose, une journée pas comme les autres. 70 projecteurs lumière et 2.500 fusées pyrotechniques ont illuminé la nuit marseillaise et fait briller de mille feux . Bruno Tric est le directeur artistique de ce spectacle monté en collaboration avec l’agence évènementielle Courant Chaud.

Originalité de l’opération : « Costa Serrena » était aussi fêté de manière quasi planétaire grâce à Internet et au site Second Life, la plus grande communauté 3-D au monde. Les « résidents » de Second Life (ils sont actuellement plus de 6 millions) pouvaient « embarquer » virtuellement au terminal croisière Palacrociere, monter à bord du navire, découvrir tous les nouveaux attraits du Costa Serena et prendre part à l’inauguration virtuelle créée pour le baptême, en participant aux divertissements et en assistant aux feux d’artifice.

3 questions à Georges Azouze

« Costa Serena » a mis le feu à la rade de Marseille !
président de Costa Croisières France

Quel message voulez-vous faire passer auprès de la Distribution ?


G.A. : « Le message à faire passer est que la croisière n’est pas réservée aux spécialistes. Aujourd’hui 3 400 agences de voyage françaises vendent au moins la croisière une fois, ce qui démontre que ce n’est pas uniquement l’affaire des spécialistes et qu’ils n’en ont pas le monopole. »

Ce nouveau bateaux est-il un « plus » dans la vente de la croisière ?

G.A. : « Il est dans la lignée du Costa Concordia, avec son écran géant et son simulateur de F1. Nous sommes ici dans l’univers du resort et dans l’alternative aux vacances traditionnelles. Aujourd’hui avec nos bateaux la croisière devient une formule de vacances à part entière. »

Peut-on dire que le Réseau a enfin compris les enjeux de la croisière ?

G.A. : « Le changement est inéluctable. De plus en plus d’agences vendent la croisière et celles-là nous vendent de plus en plus. Il est évident que les Réseaux ont pris des parts de marché et grâce à cela nos ventes affichent des progression à deux chiffres. La croisière est enfin pris au sérieux et est devenue un produit stratégique pour les distributeurs ce qui n’était pas le cas auparavant et Costa Croisières est pour quelque chose dans cette nouvelle donne… »

Serena : les points fort du navire

( cliquer pour agrandir)
( cliquer pour agrandir)
Le Samsara Spa figure parmi les plus vastes espaces bien-être jamais réalisés sur un paquebot de croisière (2.154 m²). Le nombre de cabines Samsara, qui offrent un accès direct au centre de bien-être, est de 99 (il y en a 67 sur le Costa Concordia) avec 12 suites (sur un espace de 2.322 m²). Les passagers bénéficieront en outre des menus bien-être proposés au Restaurant Samsara.

4 piscines, dont deux espaces piscines dotés d’une verrière amovible (couverture automotrice) offrent la plus grande surface extérieure pouvant être entièrement couverte à bord d'un paquebot (3.500 m2). L'aire de la piscine centrale est dotée d'un grand écran de 18 m2. Ces installations permettent de disposer de la piscine même pendant les croisières d’hiver en Méditerranée jusqu’à la fin 2008.

A bord, les vacanciers pourront aussi tester un simulateur automobile Grand Prix qui reproduit les sensations d’une véritable monoplace de compétition.

Les intérieurs du nouveau paquebot amiral, créé par le brillant architecte Joseph Farcus, suit un parcours thématique basé sur la mythologie gréco – romaine , illustrée par les nombreuses œuvres d’art exposées sur le navire. 5.990 œuvres d’art, dont 440 originales, ont ainsi été réalisées par 34 artistes internationaux.

Lu 9349 fois

Tags : amadeus
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 10:51 Hurtigruten ouvre ses résas pour 2019 - 2020

Mercredi 13 Décembre 2017 - 12:51 DFDS lance un Webinar pour découvrir l'Ecosse


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com