TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Diamond Princess : 130 personnes contaminées par Coronavirus, la croisière tourne au cauchemar

Une quarantaine étendue jusqu'au 19 février pour les 3 700 passagers


Rédigé par La Rédaction le Mardi 11 Février 2020


C'est le cauchemar de tout croisiériste, que les passagers soient contaminés par une maladie infectieuse virulente. Alors qu'une première alerte avait été lancé sur un navire Costa, sans réelle contamination, le Diamond Princess vit réellement le pire des scénarios avec près de 130 personnes contaminées par le coronavirus.


Une quarantaine étendue jusqu'au 19 février pour les 3 700 passagers - Crédit photo : Princess Cruises
Une quarantaine étendue jusqu'au 19 février pour les 3 700 passagers - Crédit photo : Princess Cruises
Le cauchemar de tous les croisiéristes du monde entier est en train de se dérouler sur un bateau du groupe Princess Cruises.

En effet, depuis le 3 février 2020 et la découverte de la contamination d'un passager à bord du Diamon Princess, l'ensemble du navire a été placé en quarantaine au large de Tokyo au Japon.

Tout est parti d'un croisiériste qui dès le 25 janvier déclenche des symptômes proches du coronavirus, si les premiers examens se veulent rassurants, dans un 2e temps, l'homme est diagnostiqué comme porteur du virus.

Alors placé en quarantaine, d'une façon préventive le samedi 1er février à Naha, sur l'île japonaise d'Okinaw, le Diamon Princess est alors isolé au large de Tokyo, deux jours plus tard et depuis les cas se démultiplient.

En l'espace de quelques jours seulement, huit personnes sont diagnostiquées puis bientôt 60. Dorénavant ce sont 130 malades qui se trouvent à bord du Diamond Princess.


Quatre français présents à bord

"D'après les informations dont nous disposons à ce stade, trois Français se trouvent à bord parmi les passagers, un quatrième Français est présent parmi les membres d'équipage", a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères lors d'un point presse.

Si les malades sont traités à terre, dans des hôpitaux spécialisés, la vie à bord pour les 3 700 passagers a viré au cauchemar. Les croisiéristes doivent rester le plus de temps possible dans leurs cabines, alors même que certaines n'ont pas de hublots, et ce pendant 15 jours.

Des promenades sur les ponts en petits groupes à condition de respecter une distance d'un mètre entre chaque voyageur, sont autorisées.

Pour le docteur Sylvie Briand, responsable à l'OMS des épidémies de préciser que la quarantaine devrait s'étendre jusqu'au 19 février, mais les équipes médicales travaillent pour voir comment améliorer la situation sur place.


Lu 3266 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.





























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex