TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Distribution de la destination Montagnes : "La digitalisation n'est plus une option"

Les Rencontres de Destination Montagnes - Grand Ski 2021



Le rendez-vous "Destination Montagnes" s'est ouvert ce lundi 22 mars 2021 au format digital. Au programme notamment : la distribution !


Rédigé par La Rédaction le Lundi 22 Mars 2021

Table ronde sur la distribution de l'offre montagne dans le cadre de Destination Montagnes - DR
Table ronde sur la distribution de l'offre montagne dans le cadre de Destination Montagnes - DR
"Comment mobiliser la distribution pour le rebond ?" telle était le sujet de la première table ronde de Destination Montagnes qui s'est ouvert ce lundi 22 mars au format digital.

Remontées mécaniques fermées, restrictions voyages... la crise sanitaire amène l'ensemble de l'écosystème du tourisme à s'adapter et la montagne n'y fait pas exception.

"La crise nous force à ouvrir de nouveaux champs de réflexion" lance en préambule Laurent Cormier, Directeur Délégué Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme. "La crise accélère de nombreux paramètres notamment dans le tour-opérating, la location de particulier à particulier, le B2C, le B2B.... cela nous impose de nouvelles pratiques marketing et de commercialisation."

Et dans ce contexte, les territoires ont décidé de reprendre en main le contrôle de leur offre. C'est en tout cas ce que constate Christian Sabbagh, Président d’Orchestra.

Lire :
Orchestra booste son offre pour vendre la France

Les agences un nouveau canal à conquérir ?

"Chaque territoire doit s'approprier l'offre et la qualifier pour devenir le spécialiste toute catégorie de son offre" explique t-il.

Dans le contexte actuel où les restrictions voyages empêchent les voyages à l'international, les agences de voyages pourrait devenir un nouveau canal que devront s'approprier les acteurs de la montagne.

"A côté des grands hébergeurs et campings qui représentent déjà 20% des volumes sur la France vendus en agences de voyages, ce qui est recherché c'est une offre plus diffuse ou thématisée. Il faut que cette offre soit agrégée et packagée" explique Christian Sabbagh.

"Offres packagées, cela ne signifie pas "offres figées". Nous pouvons proposer des packages à très haut niveau de personnalisation". ajoute-t-il.

Un constat partagée par Yannick Faucon, Président des EDV Rhône-Alpes Centre-Est qui prône une offre à forte valeur ajoutée : "Il faut faire preuve d'innovation pour proposer des thématiques et des offres que l'on ne retrouvera pas facilement sur les sites que nous connaissons tous".

Comme le rappelle le représentant des EDV : "Il faut penser que les voyageurs français ont des avoirs et qu'ils pourront être utilisés sur la destination France en 2021."

Les Entreprises du Voyage travaillent d'ailleurs sur la création d'un portail France qui sera proposé aux agences adhérentes du syndicat et qui mettra en relation les DMC France. D'ici 15 jours, 3 semaines, le nouveau site devrait voir le jour.

La digitalisation outil indispensable

Mais les agences ne sont pas les seules à cibler pour les acteurs de la montagne. Distribution directe, indirecte il faut désormais tirer dans toutes les directions.

Mais pour l'une ou l'autre : "La digitalisation n'est plus option" résume Laurent Cormier.

Karine Feige, Directrice générale Apidae plaide ainsi pour industrialiser les process de distribution pour qu'ils puissent être repris à travers différents canaux. "Pour créer de la valeur il faut de la donnée enrichie : des disponibilités en temps, du contenu..." explique t-elle.

"Il faut multiplier les canaux de distribution" plaide la directrice générale d'Apidae et "permettre aux sociaux professionnels d'intégrer aussi des contenus extérieurs, de faire de la conciergerie directement sur leur site. L'objectif est de pouvoir renseigner le client avant et pendant le séjour."

Concrètement un hébergeur pourra intégrer directement sur son site l'offre de boutiques extérieures : prestataires d'activités ou autres.

"L'enjeu c'est d'être fluide avec des solutions qui permettent d'avoir une grande ouverture, sans cela il sera compliqué de gérer sa commercialisation." précise Karine Feige.

Pour Jérémie Noyrey, Directeur général adjoint SNMSF et de Mon-sejour-en-montagne.com, les professionnels du tourisme doivent rester souples que ce soit sur le canal direct ou indirect : "il faut savoir jongler en fonction des saisons. Les grands distributeurs peuvent avoir un sens à certaines périodes et d'autres canaux d'autres périodes".

En résumé : il ne faut négliger aucun canal.

Offre packagées, à valeur ajoutée et qui puissent être facilement accessibles et connectées aux canaux B2B ou B2C... telle semble être la formule indispensable !

"Reprendre le contrôle de son offre a un sens cette année, mais elle aura également un sens plus tard" lance Christian Sabbagh convaincu !

Lu 2416 fois
Notez







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias