TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Dubrovnik tente de juguler un trop plein de touristes

en partenariat avec Voyageons-Autrement.com



Alors que certaines villes se damneraient pour accueillir un surplus de touristes, la perle de l’Adriatique est au prise avec un tel trop plein qu’elle a été obligée de mettre en place des quotas journaliers pour éviter la saturation de son centre historique, des mesures inévitables à l’heure où le surtourisme a déjà fait réagir les habitants de nombreuses villes européennes.


Rédigé par Geneviève Clastres le Jeudi 4 Avril 2019

Dubrovnik a su préserver ses églises, monastères, palais et fontaines suite à plusieurs interventions de l’Unesco - Photo CE TourMaG.com
Dubrovnik a su préserver ses églises, monastères, palais et fontaines suite à plusieurs interventions de l’Unesco - Photo CE TourMaG.com
Bien que sévèrement endommagée par un tremblement de terre en 1967 puis au cours des destructions de la guerre dans l’ex-Yougoslavie, Dubrovnik a su préserver ses églises, monastères, palais et fontaines suite à plusieurs interventions de l’Unesco dont un grand programme de restauration qui a permis à la ville de retrouver son faste d’antan.

Un ripolinage tel qu’il a fini par la faire évoluer vers une ville-décor, au plus grand bonheur des cinéastes qui en ont fait leur site de tournage préféré.

C’est par exemple au cœur de la cité que s’est tourné la série télévisée Games of Thrones, un coup de projecteur supplémentaire qui a fait bondir le nombre de visiteurs de 10% par an. Ainsi, depuis quelques années, ils sont plusieurs centaines de milliers de touristes à venir découvrir le centre-ville chaque année, un nombre tel qu’il dépasse de 20 pour 1 les quelques 43 000 habitants de la ville !

Fontaine_Onofrio@kevinGuillois
Fontaine_Onofrio@kevinGuillois

Pour en finir avec les touristes

Inquiète pour l’authenticité de la citadelle, inscrite au patrimoine mondial en 1979, l’Unesco a fini par exiger que la ville limite à 8 000 personnes le nombre de touristes sur le site simultanément, sous peine d’être inscrite sur la liste du patrimoine en péril.

Il y a deux ans, la municipalité a donc installé un compteur à l’entrée de la cité et a abaissé à 4000 le nombre de visiteurs. En outre, il a fallu négocier avec les croisiéristes, la plupart des visiteurs débarquant dans la cité depuis un bateau de croisière.

Or, ces navires affluent notamment entre mai et octobre, où la moyenne des visiteurs est alors à son pic avec 112 000 personnes par mois. Il était temps toutefois de prendre des mesures, car le ras-le-bol des habitants est là et bien là, se plaignant du bruit, de l’inflation immobilière, de la disparition des petits commerces de proximité, un impact tel qu’en pleine saison, certaines églises n’assurent plus la messe et les habitants regardent la télévision pour savoir quand ils peuvent sortir de chez eux.

Un comble quand on sait que la perle de l’Adriatique peut aussi ressembler à une ville fantôme l’hiver…
Foule à Dubrovnik@LaurenceCoste
Foule à Dubrovnik@LaurenceCoste

Et ce golf qui menace…

Pour l’heure, ces premières mesures ont toutefois permis d’apaiser quelque peu la colère des habitants mais un grand projet de développement touristique comprenant deux parcours de golf, un centre de sports, deux hôtels, 240 villas, 408 appartements, un amphithéâtre, un club équestre, des parcs, des promenades et d’autres équipements et ce à proximité du bien inscrit au patrimoine mondial, pourrait bien venir à nouveau taquiner l’intégrité du site.

Le projet est à l’étude depuis plusieurs années déjà, et, pour l’heure, l’Unesco veille, et a fait plusieurs recommandations à la ville, et spécifiant bien que tout développement se produisant en dehors de la zone tampon pourrait avoir un impact sur le bien, notamment les développements sur le plateau de Srđ et Bosanka, où se situe le projet.

Se rendre sur place malgré tout !

Il n’en reste pas moins que les investisseurs sont dans les starting-block et que Dubrovnik n’a pas fini d’attirer les touristes, de tout bord….

Parce qu’il est préférable de finir sur une note optimiste !

La location d’un bateau en Croatie vous offrirait la liberté de parcourir les côtes, les plages et les eaux croates en toute liberté et à votre propre rythme !

Vous pourrez également chercher une offre alternative à AirBnb ou vous renseigner auprès d’un voyagiste engagé !

Voyageons-Autrement.com est un site d'information spécialisé sur l'actualité du tourisme durable. Un portail qui s'adresse aussi bien au grand public qu'aux professionnels du tourisme qui tentent d'y voir plus clair dans la grande marmite du développement durable.

Lu 1189 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips