TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone




Edouard Philippe a mis le feu... les vacances sont de retour et la température grimpe dans les résas !

Pour Pierre&Vacances, Siblu, Logis, Misterfly... les réservations sont en hausses !



Depuis quelques heures, les attitudes changent dans notre belle industrie. Les communiqués de presse font leur retour, la communication négative laisse place à une communication projective, les émoticônes joyeuses sont aussi dans les posts sur Linkedin. Le discours du 14 mai 2020, d'Edouard Philippe a eu à n'en pas douter une incidence sur les envies de départ des Français. Alors, les réservations sont-elles en hausse ? Nous avons interrogé quelques professionnels et aussi le grand oracle du tourisme : Google.


Rédigé par le Samedi 16 Mai 2020

Pour Pierre&Vacances, Siblu, Logis, Misterfly... les réservations sont en hausses depuis le 14 mai 2020 - Crédit photo : Depositphotos @Olly18
Pour Pierre&Vacances, Siblu, Logis, Misterfly... les réservations sont en hausses depuis le 14 mai 2020 - Crédit photo : Depositphotos @Olly18
Il y a 15 jours, le tourisme était dans le creux de la vague, abandonné par ses clients, ne se voyant plus d'avenir, il errait de ministère en plateau télévision, pour exister.

Soudain en l'espace de quelques jours, quelques mots, tout a [presque] changé.

Il y a une semaine, lorsque j'interrogeais les responsables des réseaux de distribution, les réponses étaient plutôt empreintes de pessimisme à l'aube du déconfinement.

"Comment ouvrir les agences et pour quoi faire ?" questionnait Adriana Minchella, la présidente du Cediv.

"Nous n'avons rien à vendre, j'entends que les frontières resteront fermées, Orly n'ouvrira pas avant l'automne, etc."

Sauf que cette réalité était celle de la semaine dernière, avant le discours du héros national, le sauveur de nos vacances estivales : Edouard Philippe.

"Les Français pourront partir en vacances en juillet et août..." a annoncé fièrement, sur le perron de Matignon, le Premier ministre.

Est-ce une déclaration de nature à créer une ruée de clients sur les sites internet des voyagistes français, comme les promotions d'Intermarché sur le Nutella ?

Nous n'en sommes pas encore là, mais des signaux positifs surgissent d'un peu partout.

Les vacances is back vive le tourisme et les réservations ?

Il suffit de se renseigner auprès du grand sachant universel pour se rendre compte que le 14 mai 2020 pourrait bien être le jour d'après, le point de bascule, vers une transformation des Français en touristes.

En épluchant, Google Trends, une courbe marque assez rapidement les esprits : celle des requêtes sur le mot "vacances".

Avant le discours d'Edouard Philippe, elle affichait un dédain certain de la part des internautes affichant une fréquence cardiaque proche d'un coureur de fond au repos, puis à partir du 14 mai à 11h et la prise d'antenne des médias sur la question, les requêtes ont bondi.

Le pic a été atteint à 13h avant de redescendre, mais jamais aussi bas que les niveaux observés les jours précédents.



La reprise semble se dessiner, surtout qu'en observant les recherches associées au mot vacances, les internautes français ont privilégié "France d'outre-mer" (+950%), "Juin" (+150%) et "tout inclus" (+140%).

Les internautes ayant le plus besoin de partir se trouvent dans les régions Nord-Pas de Calais, Limousin et en Île-de-France alors qu'en queue de peloton se trouvent la Corse et le Languedoc-Roussillon.

Et toujours chez notre ami Google Trends, les géants de la distribution en ligne connaissent des pics de sollicitation, que ce soit pour Booking.com dont les requêtes sont passées de 38 à 100, entre 11h et 20h ce même jour de la libération, même constat pour Airbnb, Club Med et consorts.

Même la start-up spécialiste de l'intelligence artificielle et dans le trackage des internautes, WAG.travel a observé ce rebond chez ses clients institutionnels ou non.

"Les audiences ont largement augmenté de l'ordre de 30% en l'espace d'une semaine depuis le déconfinement, sur un panel de 350 000 visiteurs.

Et jeudi dernier nous avons observé un net rebond,
" témoigne Guillaume Zaffaroni, le cofondateur de la start-up.

Mes ces recherches sur le web hexagonal se sont-elles transformées en réservation ?

Misterfly, Pierre&Vacancs, Logis et Siblu observent un redémarrage

Le temps des grises mines semble révolu ou presque, et les voix basses aussi. Les sourires s'entendent au téléphone.

"Effectivement, nous sommes ravis d'entendre de tels propos de la bouche du Premier ministre. Nous avons constaté dès l'annonce, une reprise du trafic, avec 25 à 30% en plus de visites.

Mieux, nous avons repris un petit volume de réservations fermes,
" rapporte Mikael Quilfen, le directeur marketing et communication de Siblu.

En effet alors qu'il est possible pour les clients de spécialiste de l'hôtellerie de plein air de pouvoir ne pas rentrer les numéros de la carte bancaire, ni rien payer, les visiteurs ont préféré confirmer leurs séjours.

Une bonne nouvelle et une joie visiblement communicative.

Du côté de Misterfly, après une semaine encourageante et porteuse d'espoir, Edouard Philippe est venu confirmer l'embellie.

Au-delà de la hausse spectaculaire du trafic (+ 60%) à partir de 13 heures, c'est surtout des ventes inhabituelles depuis quelques semaines qui ont fait leur retour.

"Nos deux éléments porteurs, depuis le discours, sont les reprises des ventes d'hôtels en France et des vols secs vers les Dom TOM," rapporte Frédéric Pilloud, le responsable digital de Misterlfy.

Même son de cloche du côté de Gregory Sion où, le tout nouveau patron de la marque Pierre & Vacances, a noté une très forte progression des visites et aussi des réservations.

Que ce soit l'aérien, les campings, les villages vacances, tout repart et l'hôtellerie ? "Aussi !" comme dirait Fernandel.

"Entre le 10 mai et le 14 mai, les ventes ont augmenté de l'ordre de 15%, avec aussi une multiplication du taux de conversion par deux," confie Karim Soleilhavoup, le directeur général de Logis Hotels & Citotel.

Pas de quoi sauter au plafond, mais cela démontre que les Français ne sont plus attentistes, en réservant pour l'été mais aussi le pont de l'Ascension.

La reprise est pour maintenant ?

Pour Matthieu Pihery, le directeur commercial de Belambra, les signaux sont là, mais il convient de tempérer.

"On a un doublement du trafic web sur la journée d’hier et les ventes suivent même si on reste encore très loin des volumes de l’année dernière pour le moment.

Donc à suivre la semaine prochaine, la tendance du week-end sera intéressante à regarder.
"

De même pour Siblu, où le dimanche est traditionnellement un jour important de concrétisation de réservation et de décision pour les ménages français.

D'autant que de nombreuses inconnues pèsent encore.

"L'information la plus importante pour nous sera la date d'ouverture des campings qui devrait tomber d'ici la fin mai.

A partir de là nous pourrons confirmer les options et rassurer nos clients,
" espère la responsable de Siblu.

Dans cette période de peur sanitaire, de crainte du comportement des autres, la réassurance des Français est l'une si ce n'est la principale mission à mener.

"Quand ils vont sur notre site, ils vont chercher deux informations, à savoir les mesures sanitaires pour voir si nous sommes à la hauteur et la flexibilité commerciale," rapporte le patron de Logis.

En somme, les Français ne cherchent pas nécessairement un prix, mais ont besoin de se rendre compte que leur sécurité sanitaire sera assurée en partant en week-end ou en vacances.

Si ces signaux sont positifs et démontrent l'amorçage d'une reprise, tout dépendra d'une potentielle deuxième vague tant crainte, il faut aussi se rendre à l'évidence que les volumes sont d'une extrême faiblesse.

De moins 90% à des réservations divisées par trois ou quatre, le chemin à parcourir est encore long, mais il est emprunté.

"Il est encore trop tôt pour crier victoire, mais les réservations reprennent et nous serons très actifs pour répondre à la demande des Français qui voudront partir en vacances," conclut Mikael Quilfen, le directeur marketing et communication de Siblu.

Pour une fois, concurrents ou non, les discours sont tous les mêmes.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 24352 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 4 Juin 2020 - 13:54 NDC : APG Platform fait peau neuve










Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CruiseMaG DMCmag La Travel Tech
Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel