TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo DestiMaG  



Emirats arabes unis : Ras Al Khaimah veut sa place au soleil sur le marché français

Ras Al Khaimah surfe sur son côté nature et son offre de luxe


Ouvert depuis une dizaine d'années au tourisme, Ras Al Khaimah entend aujourd'hui se faire connaitre des voyageurs français, comme "l'émirat de la nature". Une ambition qui devrait être facilitée par le lancement de vols quotidiens à partir du 1er novembre 2023, assurés par Qatar Airways.


Rédigé par le Mardi 11 Avril 2023

Ras Al Khaimah veut perpétuer l'héritage de la culture de la perle avec sa ferme perlière - Suwaidi Pearl Farm - unique en son genre - DR : RAKTDA
Ras Al Khaimah veut perpétuer l'héritage de la culture de la perle avec sa ferme perlière - Suwaidi Pearl Farm - unique en son genre - DR : RAKTDA
Sur les 1,13 million de touristes qui ont visité Ras Al Khaimah l'an dernier, figuraient à peine 5 000 Français.

C'est dire si la marge de manœuvre est large pour l'émirat - le plus au nord et le 4e plus grand des Emirats arabes unis (EAU) - pour séduire les voyageurs en provenance de l'Hexagone.

Situé à environ 1h de route de l'aéroport international de Dubaï (qui dispose de liaisons depuis la France assurées par Air France et Emirates) et 2h30 de celui d'Abu Dhabi (avec Etihad et Air France), Ras Al Khaimah proposera aussi, à partir du 1er novembre 2023, des vols quotidiens assurés par Qatar Airways de et vers son aéroport international.

L'émirat se situe à six heures de vol de la France, d'où Qatar Airways lance cette année des vols depuis Lyon (à partir du 3 juillet) et Toulouse, en plus des onze liaisons déjà mises en place, dont celle vers Nice (dès le 9 mai).


Ras Al Khaimah veut attirer 3 millions de visiteurs en 2030

Avec la montagne et la mer, le désert est l'un des atouts de l'émirat - DR : RAKTDA
Avec la montagne et la mer, le désert est l'un des atouts de l'émirat - DR : RAKTDA
Elue par CNN Travel comme l'une des plus belles destinations à visiter en 2023, Ras Al Khaimah entend attirer 3 millions de touristes annuels en 2030.

Si elle a déjà su séduire les Allemands et les Britanniques, les Russes et les pays de l'Europe de l'Est, elle souhaite à présent se faire connaître des professionnels de l'Hexagone.

Son atout : la diversité de son offre de nature, idéale pour les familles et pour les couples en lune de miel. "Nous voyons de plus en plus de couples qui viennent passer une semaine en lune de miel à Ras Al Khaimah - 3 jours dans le désert et 4 jours à la plage - avant de s'envoler pour une semaine supplémentaire aux Maldives ou à l'Ile Maurice", commente un chargé de développement touristique pour la Ras Al Khaimah Tourism Development Authority (RAKTDA).

Depuis la capitale, il faut en effet une quinzaine de minutes pour rejoindre le désert. "Sa couleur ocre, le fait qu'il n'y a pas de hautes dunes, qu'il est très vaste et très vert, le rend complètement différent des autres déserts des émirats", ajoute le responsable du développement de la destination.

Avec la montagne et la mer, il est l'un des atouts de l'émirat. Il abrite notamment la réserve naturelle d’Al Wadi, au sein de laquelle se trouve le complexe hôtelier Ritz Carlton.

Ce camp dans le désert propose des villas privées, des randonnées à dos de chameau, des promenades à cheval au centre équestre d’Al Wadi, des leçons privées de tir à l’arc et un spectacle de faucons.

Pour les visiteurs à la recherche d’un dîner à la belle étoile, le Sonara Camp de son côté, propose une expérience de restauration et d’attractions de luxe au milieu du désert, avec comme compagnons de table, des troupeaux d’oryx et de gazelles.

LIRE AUSSI : Le tourisme de luxe rebondit avec une énergie renouvelée

Ras Al Khaimah, une destination très sportive...

Jais Flight, la plus longue tyrolienne du monde - DR : RAKTDA
Jais Flight, la plus longue tyrolienne du monde - DR : RAKTDA
D'autres activités de pleine nature sont accessibles au sein de l'émirat, comme du kayak dans la mangrove ou le Jais Sky Tour : 5 kilomètres de randonnée à travers la montagne (1h30 environ) avec un guide. "Il combine le passage de six tyroliennes", indique le porte-parole de la RAKTDA.

Il faut dire que Ras Al Khaimah abrite la plus haute montagne des Émirats arabes unis - Jebel Jais - connue pour ses nombreuses possibilités de randonnée et de VTT pour tous les niveaux et tous les âges.

On y trouve également un parc d’aventure, qui donne accès à des attractions telles que le Jais Viewing Deck Park (un pont suspendu situé à 1 250 mètres au-dessus du niveau de la mer) où il est possible d’observer le lever et le coucher du soleil sur la chaîne de montagnes et Jais Flight, la plus longue tyrolienne du monde avec ses plus de 2 kilomètres de long ! Enfin, Jais Sledder, pour une descente en montagne russe.

L'émirat dispose aussi de deux terrains de golf, et côté mer, les visiteurs pourront notamment tester la baignade avec les chameaux ou bien les activités plus classiques proposées par les nombreux hôtels de l'émirat : jet ski, virées en bateau, etc.

... et culturelle

Perché à 70 mètres de hauteur, le fort de Dhayah est le seul fort à flanc de colline des Émirats arabes unis - DR : RAKTDA
Perché à 70 mètres de hauteur, le fort de Dhayah est le seul fort à flanc de colline des Émirats arabes unis - DR : RAKTDA
Pour autant, la culture n'est pas en reste, avec notamment le National Museum qui revient sur les 7 000 ans d'histoire de Ras Al Khaimah.

Perché à 70 mètres de hauteur, le fort de Dhayah est le seul fort à flanc de colline des Émirats arabes unis, offrant une vue sur la mer, le désert et les palmiers dattiers. Datant de l'âge de bronze, il figure sur la liste indicative du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Ras Al Khaimah, qui tire des revenus de son travail de la céramique et des matériaux de construction qu'il exporte, a également décidé de perpétuer l'héritage historique de la culture de la perle en ouvrant une ferme perlière - Suwaidi Pearl Farm - unique en son genre.

4 600 chambres supplémentaires d'ici 4 ans

Ras Al Khaimah compte déjà un peu plus de 8 100 chambres, dont la moitié en 5* - DR : RAKTDA
Ras Al Khaimah compte déjà un peu plus de 8 100 chambres, dont la moitié en 5* - DR : RAKTDA
Pour accueillir 3 millions de visiteurs en 2030, la destination met le paquet sur son offre hôtelière.

Elle compte déjà un peu plus de 8 100 chambres, dont la moitié en 5* et près d'un tiers en 4*, avec une majorité d'hôtels bâtis le long des 64 kilomètres de côte que compte l'émirat.

4 600 chambres supplémentaires verront le jour d'ici 4 ans, dont plus de 3 200 en 5*.

Dès 2023, la destination comptera le nouvel Sofitel Al Hamra Beach Resort (ex-Hilton Golf) avec ses 300 chambres ainsi que l'Anantara Mina Al Arab, un concept de villas sur la mer. "Ce dernier sera construit sur l'île artificielle de Mina Al Arab, comme l'actuel Intercontinental, ajoute le responsable du développement de la destination.

A Ras Al Khaimah, chaque hôtel est espacé des autres d'au moins 400 mètres de plage", poursuit-il.

Mais l'ouverture la plus importante aura lieu en 2026, avec l'arrivée d'un Wynn Hotel de 1 200 chambres, disposant d'un centre commercial, de nombreuses activités MICE, d'un spa, de divertissements et une zone de jeux dédiée avec un casino.

Ce projet de resort se chiffre en plusieurs milliards de dollars US et verra le jour sur l'île d'Al Marjan, qui regroupe la majorité des hôtels de l'émirat.

Un établissement imposant pour la destination, mais la Ras Al Khaimah Tourism Development Authority rappelle dans un communiqué que le Groupe Wynn Resorts, présent à Boston, au Nevada et à Macao, investit beaucoup dans "l'hôtellerie responsable", avec l'objectif d'atteindre 50% d'approvisionnement en énergie renouvelable d'ici 2030.

De plus, il travaille à la réduction de la consommation d'eau grâce à des aménagements paysagers supportant la sécheresse, des équipements d'économie d'eau, des compteurs intelligents et des systèmes d'irrigation goutte à goutte.

Quant à la gestion des déchets, la société hôtelière investit dans des solutions de valorisation énergétique des déchets pour générer des sources d'énergie et des carburants renouvelables, comme l'hydrogène.

Ras Al Khaimah fait du développement durable une priorité

Si la destination affiche des objectifs ambitieux pour son tourisme, elle tient à le développer de façon responsable. "Ras Al Khaimah travaille avec le cabinet Earth Check et dans ce cadre, la destination a mis en pratique plusieurs guidelines qu'elles demandent à ses partenaires touristiques (hôtels, activités, etc.) de respecter, souligne le chargé de développement pour la RAKTDA.

Par exemple, nous n'ouvrons pas plus de deux hôtels par an. De la même façon, nous faisons en sorte que toutes les activités aient un lien et respectent la nature et la culture de l'émirat".

Il faut dire que Ras Al Khaimah ne compte de 400 000 habitants, dont 30% d'Emiratis. De quoi rajouter un peu plus à l'authenticité de la destination...

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2895 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 28 Mai 2024 - 10:58 Visit Jordan lance son site en Français












































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias