TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Emmanuel Macron réélu… et le tourisme dans tout ça ? 🔑

l'édito de Jean da Luz



Avec son humour ravageur, Churchill prétendait que la démocratie est le moins pire des systèmes. Pour paraphraser ce grand homme, on pourrait dire que pour des millions de Français, Emmanuel Macron était le moindre mal entre une candidate d’extrême droite dont le discours s’est “gauchi” au fil des semaines et un président de la République caméléon, dont beaucoup de nos compatriotes cherchent toujours la couleur…


Rédigé par le Lundi 25 Avril 2022

Reconnaître la spécificité de notre activité doit faire partie des priorités du nouveau gouvernement. Le tourisme est un moteur essentiel de l’économie de notre pays et ses agrégats le démontrent amplement. Epaulé, il peut constituer un véritable booster pour la reprise. Négligé, ses fondamentaux se déliteront très vite... /crédit DepositPhoto
Reconnaître la spécificité de notre activité doit faire partie des priorités du nouveau gouvernement. Le tourisme est un moteur essentiel de l’économie de notre pays et ses agrégats le démontrent amplement. Epaulé, il peut constituer un véritable booster pour la reprise. Négligé, ses fondamentaux se déliteront très vite... /crédit DepositPhoto
Une bonne partie de la France a poussé un ouf de soulagement ce soir à l’annonce des résultats au JT de 20 heures.

Certes, les pronostics n’étaient guère favorables à Marine Le Pen, mais ce genre de match n’est jamais gagné jusqu’au coup de sifflet final.

Surtout que la France, totalement en vacances (pour notre plus grand bonheur), a souvent privilégié l’évasion au devoir de vote, si l’on en croit, cette fois encore, le verdict des urnes.

Oui, car nos compatriotes votent de moins en moins avec les mains et de plus en plus avec les pieds.Ils choisissent d’éliminer plutôt que d’élire.
Cette fois-ci, ils ont encore voté contre, tout contre… car malgré le dégoût croissant que leur inspire la politique et ses combines, ils ont encore, quoi qu’on en dise, le discernement nécessaire pour ne pas se tirer un balle dans le pied.


Les Français arbitreront cette fin de partie...

Mais attention, il reste une 3e mi-temps : les Législatives. L’occasion de remettre la balle au centre ou plutôt à Gauche ?

Les Français arbitreront cette fin de partie et gare aux surprises de la fin de match !

Cette présidentielle pourrait-elle sonner le glas de la 5e République telle que nous la connaissons ?

Le taux d’abstention croissant, les votes blancs et/ou nuls qui décrédibilisent et délégitimisent, sont le signe avant-coureur d’un système politique à bout de souffle, usé jusqu’à la corde.

L’absence de proportionnalité parlementaire et partant de représentation des courants minoritaires torpillent nos institutions et donnent naissance à des mouvements protestataires.

Des mouvements qui voient dans la démocratie directe et le référendum le moyen de redonner un socle démocratique à la République.

Mais revenons au tourisme. La réélection d’Emmanuel Macron sera très certainement accueillie avec soulagement et satisfaction dans notre industrie.

L’action économique gouvernementale a été exemplaire pendant la crise. Le soutien sans faille aux entreprises en difficulté, les “avoirs”, les PGE, les fonds de solidarité, l’exemption provisoire des charges, le chômage partiel ont été autant de béquilles qui ont permis aux entreprises du secteur de faire face à une crise sans précédent.

Le tourisme est un moteur essentiel de l’économie

Il faut maintenant préparer la suite. Beaucoup d’entre elles, piégées par le stop & go de la pandémie, font face à des situations financières délicates, alors que les banques présentent l’addition.

Et le recul des échéances de remboursement passe mal auprès des banques, dont la méfiance historique d’un secteur mal-aimé, n’incline guère à la compréhension…

Oui, le tourisme a encore besoin d’être soutenu, car une hirondelle ne fait pas le printemps.

Si les Français repartent massivement, ce mouvement ne profite qu’en partie aux tour opérateurs, dont beaucoup de marchés et notamment long-courrier, peinent à retrouver des couleurs.

Reconnaître la spécificité de notre activité doit faire partie des priorités du nouveau gouvernement. Le tourisme est un moteur essentiel de l’économie de notre pays et ses agrégats le démontrent amplement.

Epaulé, il peut constituer un véritable booster pour la reprise. Négligé, ses fondamentaux se déliteront très vite.

A bon entendeur…


Jean Da Luz L'éditorial de Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2136 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias