TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Europe transport aérien : le seuil d'utilisation des créneaux horaires fixés à 50% pour l'hiver

une décision "déconnectée de la réalité" selon IATA



La décision de la Commission européenne de n'utiliser que 50% des créneaux horaires cet hiver est jugée "déconnectée de la réalité" pour IATA.


Rédigé par La Rédaction le Mardi 27 Juillet 2021

Le 23 juillet 2021, la Commission européenne a proposé de modifier le règlement sur les créneaux horaires pour les compagnies aériennes et a prolongé ces règles pour la saison hiver - Photo Depositphotos.com Chaoss
Le 23 juillet 2021, la Commission européenne a proposé de modifier le règlement sur les créneaux horaires pour les compagnies aériennes et a prolongé ces règles pour la saison hiver - Photo Depositphotos.com Chaoss
Le 23 juillet 2021, la Commission européenne a proposé de modifier le règlement sur les créneaux horaires pour les compagnies aériennes et a prolongé "les règles d'allégement des créneaux horaires ayant été adoptées en février 2021" en raison de la crise liée au covid-19.

Ainsi au lieu de l'obligation ordinaire d'utiliser au moins 80 % d'une série de créneaux donnés pour conserver les droits historiques sur ces derniers, les compagnies aériennes pourront n'utiliser que 50 % d'une série de créneaux donnés pour la saison hiver, qui va du 31 octobre 2021 au 27 mars 2022.

Une décision "déconnectée de la réalité" que contexte l'Association internationale du transport aérien (IATA).

"Il n'y a pas d'allègement pour restituer des créneaux en début de saison permettant aux compagnies aériennes d'adapter leur programme à une demande réaliste ou de permettre à d'autres transporteurs d'opérer.

En outre, la règle de la "force majeure", en vertu de laquelle la règle relative aux créneaux horaires est suspendue si des circonstances exceptionnelles liées à la pandémie de COVID sont en vigueur, a été désactivée pour les opérations intracommunautaires"
indique un communiqué de IATA qui ajoute :

"Ces changements auront pour effet de restreindre la capacité des compagnies aériennes à opérer avec l'agilité nécessaire pour répondre à une demande imprévisible et en évolution rapide, ce qui entraînera des vols inutiles et peu respectueux de l'environnement. Ils affaibliront également la stabilité financière du secteur et entraveront la reprise du réseau mondial de transport aérien."

D'autres régulateurs dans le monde ont pris d'autres décisions argumente IATA. "Les régulateurs du Royaume-Uni, de Chine, d'Amérique latine et d'Asie-Pacifique ont mis en place des mesures beaucoup plus souples."

Lu 1353 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Septembre 2021 - 23:45 Wizz Air, Easyjet : la nouvelle bataille des low cost








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias