TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

France : l'e-commerce profite de la crise... mais pas du voyage

Les ventes de voyages sur internet se sont effondrées sur un rythme similaire à celles des agences physiques



La crise provoquée par le coronavirus est un accélérateur de particules des dernières tendances. L'e-commerce a su tirer profit du confinement et de sa sortie, en gagnant près d'un million de nouveaux acheteurs supplémentaires en France. Si les chiffres du secteur sont bons, ils sont plombés par une verticale... le voyage. Sur Internet ou en physique, le combat pour la survie est le même selon la Fevad.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 17 Septembre 2020

Les ventes de voyages sur internet se sont effondrées sur un rythme similaire à celles des agences physiques - crédit photo : depositphotos @maxxyustas
Les ventes de voyages sur internet se sont effondrées sur un rythme similaire à celles des agences physiques - crédit photo : depositphotos @maxxyustas
C'est un chiffre qui ferait pâlir d'envie n'importe quelle plateforme ou entreprise française, l'e-commerce a pour la 1ère fois de son histoire franchi le cap des 41 millions d'acheteurs en ligne en France.

Malgré tout la progression de son chiffre d'affaires au 2e trimestre 2020 est très nettement inférieure a celle constaté une année plus tôt. Ainsi, les Français ont acheté pour 25,9 milliards d'euros de biens et services d'avril à juin, soit une hausse de 5,3%, contre 12,1% en 2019.

Ce sont les achats en ligne auprès des enseignes magasins qui ont le plus accéléré ce trimestre avec une progression de +83%.

Si les chiffres sont globalement bons pour l'e-distribution, il est un secteur en chute libre : les services. Et s'il faut pointer un mauvais élève dans ce segment, celui-ci n'est autre que le voyage.

Le voyage et le mobile ne sont pas à la fête

Malgré une sortie de confinement enthousiasmante, les acteurs en ligne n'ont pas vraiment fait mieux que leurs homologues physiques. Le secteur du voyage s'annonce durablement touché sur internet ou non.

En raison des contraintes de déplacement liées à la crise sanitaire mondiale, les ventes de voyages se sont effondrées : la baisse des ventes s’établit à -75% au 2ème trimestre 2020, par rapport à celui de 2019.

Un résultat, à peine supérieur à celui de leurs homologues physiques, puisque les EDV l'estiment à 20% par rapport à l'activité de 2019. Dans ce tableau noirci par le voyage, il est à noter que la mode des places de marché ne cesse de gagner du terrain.

Pour le 2ème trimestre 2020, le volume d’affaires réalisé sur les places de marché a augmenté de 50% par rapport au 2ème trimestre 2019.

A noter, que le mobile n'est plus autant à la fête, les ventes ont baissé de 0,3%, en raison... de la chute des achats de transports, voyages et billetterie.


Lu 2345 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.








































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance