TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


France : les restaurateurs et hôteliers dans la rue... le patron de l'UMIH en colère (Vidéo)

A Marseille, la manifestation des hôteliers et restaurateurs a rassemblé plus de 200 personnes



A Marseille comme partout en France, c'était jour de grève ce vendredi 2 octobre 2020. A l'initiative de l'UMIH, et de ses délégations régionales, les hôteliers et les restaurateurs étaient invités à battre le pavé. A Marseille, une centaine de manifestants ont bravé une météo capricieuse pour crier leur mécontentement suite aux annonces du gouvernement. Et si les professionnels du tourisme n'ont pas l'habitude de manifester, ils ont fait beaucoup de bruits et de casse. Bernard Marty, le patron de l'UMIH 13, n'a pas maché ses mots et poussé un véritable coup de gueule !


Rédigé par le Vendredi 2 Octobre 2020

C'est une chose rare dans les annales, mais les professionnels du tourisme étaient dans les rues de France

A l'initiative de l'UMIH, les hôteliers et restaurateurs étaient invités à crier leur mécontentement ce vendredi 2 octobre 2020. A Marseille une centaine de personnes se sont regroupées autour de la Préfecture.

L'objectif étant de voir les restrictions tombées dans la deuxième ville de France, où les bars et restaurants sont fermés depuis maintenant 5 jours. Un sort que pourrait connaître leurs homologues parisiens, dès ce lundi 5 octobre 2020.

A l'aide de chants, de casseroles et de vaisselles cassées, les bistrotiers ont fait beaucoup de bruits.

Et si Nicolas Guyot, le vice-président de l'UMIH 13 réclamait au gouvernement la possibilité de pouvoir travailler, son président est allé plus loin.

Alors que les manifestants s'égosillaient sous le crachin marseillais, les représentants de l'UMIH 13 et de l'économie locale s'entretenaient avec Olivier Véran, le ministre de la Santé.

"Je me sens humilié... c'est du foutage de gueule," lâche Bernard Marty après son entretien avec Olivier Véran

Et à la sortie des quelques minutes d'échange, Bernard Marty est ressortir avec la tête des mauvais jours. Non seulement l'entretien avec Olivier Véran n'a rien donné, mais il laisse un goût amer au Marseillais.

"Je me sens humilié... c'est du foutage de gueule," lâche énervé le président de l'UMIH 13.

Et dans une colère noire, en aparté, de la conférence de presse Bernard Marty, nous confie alors, son plan de bataille pour les prochains jours.

"Je vais vous le dire ce qu'il va se passer la semaine prochaine, s'ils veulent voir la colère des marseillais, ils l'auront. Nous n'avons pas peur des amendes."

Un sentiment d'humiliation partagé aussi par Jean-Luc Chauvin, le président de la CCI Marseille Provence.

Selon ce dernier, Olivier Véran n'a rien fait d'autre que de rappeler les chiffres de la veille et n'a pas cherché à écouter les représentants de l'économie marseillaise.

Pour lui le pouvoir serait déconnecté de la réalité du terrain et de la vie des Français.

"Ce n'est pas connaître la vie que de croire ça," peste Jean-Luc Chauvin.

Fermeture des bars et restaurants "c'est complètement suprenant de méconnaissance de la vie" selon Jean-Luc Chauvin


Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1852 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






QUARTIER LIBRE
vous offre

























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance