TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Grèvistes CWT, vous avez un sacré ticket avec Léa...

La life de Lea, l'agent de voyage blonde




Rédigé par La Rédaction le Vendredi 25 Juin 2010

Je resterais pas 3 jours dans une boite comme ça !

Les boules… moi, je ne resterais pas 3 jours dans une boite comme ça.

Nous à l’agence, on rigole tout le temps, le téléphone ne sonne pas (il clignote discrètement), on n’est pas super stressées (un peu quand même : faut pas croire que c’est Disneyland non plus) et on est plutôt bien payées.

D'ailleurs, le jour où Big-boss tombe sur mon blog, je lui jure que c’est pas moi qui écris ce blog. C’est qui cette fille qui s’appelle comme moi et qui pourrait être moi ? non, vraiment, c’est une fortuite coïncidence, j’vous jure…

Bon… j’avais décidé de faire un blog rigolo et j’ai bien conscience que ce post ne l’est absolument pas…

Je voulais juste écrire ce post pour dire à mes sœurs de Carlson que c’est surement pas l’extase d’avoir un casque sur les oreilles et de ne parler qu’à un ordinateur toute la journée… que c’est une honte de payer les gens moins de 1000 € par mois et que moi aussi, j’ai connu ça.

Que j’ai eu de la chance de ne bosser que quelques mois au call center d’une usine à promo de vacances dégriffées sur le web. J’ai eu de la chance de m’en sortir.

Même dans le business travel, je sais qu’il y a des boites sympa, à taille humaine, qui payent correctement leurs staffs et qui les respectent.

N’attendez rien des augmentations générales de 2% pour tout le monde. 2% d’un salaire à 1500 €, c’est 30 € et c’est une aumône. Je suis sûre que vous valez toutes bien mieux.

Alors, battez-vous. Portez-vous volontaires pour faire du tourisme, c’est bien plus intéressant et déjà, vous avez la technicité sur les GDS qui manque à tous les débutants…

Des petites agences qui marchent bien, il y en a plein… au moins à Paris. Oui, je sais, à Belfort, vous n’avez pas d’autre choix que de faire le dos rond parce qu’il n’y a rien d’autre.

Mais bon, vous le faites exprès : n’essayez pas de me faire croire que vous habitez Belfort par hasard. L’avantage de faire du tourisme, c’est qu’au lieu de parler à des secrétaires revêches de sociétés, on appelle les services réservations des TO.

Et que parfois, votre journée est ensoleillé parce qu’un dénommé José vous a murmuré un truc gentil au creux de votre oreille. Et ça, ça vaut tous les bonheurs du monde.

1 2 3 4


Lu 7995 fois
Notez

Commentaires

1.Posté par bobby le 25/06/2010 08:51
Je confirme cette situation de salaire qui baisse au fil des années qui passent... Alors si vous aimez votre boulot et que vous estimez être mal payé, foncez!!!! Changez de boîte et effectivement vous trouverez à un moment donné un boss qui sera reconnaissant et qui vous proposera un salaire en rapport avec votre ancienneté et votre efficacité. L'exploitation est le Maître Mot chez le boss désigné dans cet article.
A bon entendeur

2.Posté par Sonia le 25/06/2010 10:16
il est vrai que l'on n'est pas chère payer, et que l'on n'a pas toute la reconnaissance par rapport à notre disponibilité, et à nos responsabilités... mais il faut quand même bien reconnaître que l'on fait un métier sympa . Bien mieux d'être derrière son bureau plutôt que de se retrouver à la poste derrière un guichet à distribuer des timbres, et à tamponner des colis!!
Après quelques changements de boîte, notamment dans les réseaux où l'on vous considère comme un numéro, je me dit que je préfère perdre quelques avantages et de travailler dans un environnement super sympa, que de gagner un peu plus dans une ambiance de m... !!
Bonne journée!!

3.Posté par Bea le 25/06/2010 11:51
Je comprend que l'on souhaite travailler dans une ambiance sympa, mais c'est en acceptant d'etre sous payés que l'on fait reculer les choses. C'est pas l'ambiance super sympa qui paie notre loyer...

4.Posté par anonyme le 25/06/2010 22:19
je confirme ce que disent bobby et Bea: travailler dans une ambiance sympa.....c'est sympa, mais il y a un moment de la vie où cela ne suffit plus! quand on est jeune, que c'est les premières années, les premiers boulots ça va.
"travailler dans un environnement super sympa, que de gagner un peu plus dans une ambiance de m... !! " : oui OK, ça, ça va pendant deux ou trois ans, après non !! travailler dans cette branche et ne même pas pouvoir prendre de vacances c'est le comble !! (pas de vacances depuis plus de 2 ans pour moi....).
Après il faut passer à autre chose, concrétiser ses projets de vie, avancer, évoluer, pour ma part je ne veux pas rester qqs années de plus au stade où j'en suis ! je veux avancer, mais c'est dur dans cette branche d'évoluer et de monter en grade....

5.Posté par Amssétou le 27/06/2010 13:56
On sait bien que pour gagner sa vie correctement il ne faut pas travailler en agence de voyage, je fais (déjà) partie des anciennes et on nous le disait déjà à l’école mais à l’époque on avait des compensations : éductours, challenges qui pouvaient rapporter gros, super promos … Ce temps là est bien fini et la seule chose qui n’a pas changé c’est nos salaires. Alors pourquoi continuer ce métier ? Simplement parce qu’on l’aime malgré tout. Ce n’est pas si terrible d’avoir un casque sur les oreilles toute la journée, il y en a même qui préfèrent ça au tourisme et il y a quand même des secrétaires sympas, si si ça existe ! Pour certains on continue aussi parce qu’on n’a pas le choix ; à salaire égal, c’est toujours mieux que d’aller travailler à l’usine ! Certains ont la chance de travailler dans une bonne ambiance. Sur les grands centres d’appel comme Belfort c’est autre chose, vous n’êtes qu’un pion parmi d’autres. D’ailleurs tout le monde a bien compris que pour garder son travail il vaut mieux ne pas trop la ramener ; sur un site de 150 personnes, on trouvera toujours un autre pion pour prendre ta place.
Effectivement on n’habite pas Belfort par hasard mais pour la plupart parce qu’on y est né alors par peur de se retrouver au chômage et parce les offres d’emploi dans le tourisme sont quasiment inexistantes dans le coin, on ne dit rien et on accepte tout. Enfin, on connaît la chanson : pas d’argent pour nous augmenter, c’est la crise ! Il faut bien piocher quelque part les dividendes des actionnaires de CWT ! C’est tellement la crise chez CWT qu’il n’y a même plus de moyens pour embaucher des directeurs. Ils sont obliger de nommer le même pour 2 sites. S’il y en a qui espéraient une évolution, c’est toujours pour les même, toi tu peux toujours ramer pour avoir 30 eur brut d’augmentation mais ton boss tu crois qu’il a touché combien ?
Tout ça pour dire bravo à ceux qui ont le courage de faire grève mais ça ne changera pas grand chose. Ce qu’il faudrait c’est une bonne grève générale suivie par tous les salariés. Là peut être qu’ils comprendraient enfin que sans nous ils ne sont rien et si on touche à leur porte monnaie il y a de grandes chances de les faire réagir parce qu’on est prêts à se défoncer pour votre entreprise à condition d’avoir de la reconnaissance, des récompenses et du respect. Les salaires de misère, le stress, les pressions, les mensonges, on en a marre, ça suffit ! Qui me suit ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance