TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

IV. Bourgogne-Franche-Comté : les Montagnes du Jura en toutes saisons

Zoom sur la région Bourgogne-Franche-Comté



Région responsable et engagée, la Bourgogne-Franche-Comté offre un mode de vie sain et bienveillant dans le respect de son patrimoine, de ses habitants, de sa faune et de sa flore. En 2021, les vacances seront respectueuses de cette philosophie sans sacrifier le plaisir, le confort ou la modernité. Tourisme responsable, éco-voyages, slow tourisme, bien-être… Au-delà de ces concepts dans l’air du temps, ce grand territoire offre de nouvelles échappées locales qui ont du sens. Un tourisme vert « à la française » pourrait bien prendre naissance ici, en Bourgogne-Franche-Comté.


Rédigé par le Mercredi 24 Février 2021

La région Bourgogne-Franche-Comté œuvre au quotidien pour préserver des paysages exceptionnels aux allures d’ailleurs.

Des montagnes aux pentes rondes, un côté sauvage, le goût des choses simples, des villages qui cultivent un savoir-faire, des traditions…

Dans les montagnes du Jura et les Massifs des Vosges, le voyageur apprend à contempler, à communier avec la nature. Le sportif trouve un terrain de jeu d’exception.

L’hiver, d’immenses espaces encore vierges répondent aux attentes des amateurs d’activités nordiques, de descentes sportives ou d’initiations en douceur.

L’été c’est le pays des aventuriers au grand air qui se croisent à pied sur les sentiers de randonnée, en paddle sur les lacs, en VTT à travers les parcs régionaux.

Les montagnes du Jura, une marque, une destination

Le lac Chalain - Photo Marion Nevers/Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Le lac Chalain - Photo Marion Nevers/Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
La marque « Montagnes du Jura » réunit depuis plus de 13 ans les territoires de l’Ain, du Doubs et du Jura.

Elle fait valoir une destination à part entière qui, au même titre que les autres massifs français, s’adresse à tous les publics, à toutes les sensibilités.

Rythmé par les cours du Doubs et de la Loue, le Pays de Dole et du Val d’Amour est idéal pour de longues balades à vélo en pleine nature ou des sorties en bateau. C’est aussi un territoire de grandes forêts.

Le Massif de la Serre, la forêt d’Arne et la forêt de Chaux ont plus d’un secret, d’une légende à conter.

L’eau est partout au pays des lacs et petites montagnes. En été, les lacs de Chalain, Vouglans ou Clairvaux-les-Lacs invitent les baigneurs à profiter de leur eau pure et vivifiante.

D’autres lacs, plus confidentiels, jouissent de magnifiques panoramas comme le Belvédère des Quatre lacs, le Pic de l’Aigle ou le Pic d’Oliferne.

Plus au sud, la Petite Montagne abrite des villages aux trésors patrimoniaux, tels l’Abbaye de Gigny ou l’église de Saint-Hymetière.

Le Haut Jura, partie intégrante du Parc naturel régional du Haut-Jura, frontalier de la Suisse, se caractérise par des paysages et une culture de montagne.

En toutes saisons, il accueille les touristes en quête de grand air, de villages authentiques, d’activités nordiques et de pleine nature.

Les cités industrielles et l’artisanat sont les témoins des savoir-faire d’excellence haut-jurassiens.

Saint-Claude, capitale de la pipe et du diamant, Morez capitale de la lunette, Morbier, la Station des Rousses et son fort militaire devenu cave d’affinage du fameux fromage Comté...

Entre coteaux, étangs et reculées typiques du Jura, le Pays de Lons, Bresse, Vignoble et Revermont invite à découvrir la mythique cité de Baume-les-Messieurs, à goûter le fameux Vin Jaune à Château-Chalon.

Ce Pays compte 13 AOP, vins, volailles, crème et beurre et fromages. C’est aussi le pays de la Saline Royale, inscrite au patrimoine de l’UNECO (LIRE AUSSI : I. Bourgogne-Franche-Comté : Sur les routes des vignobles et des Grands Crus ).

Plus d'infos : www.jura-tourism.com/

Montagnes du Jura sous leur blanc manteau...

Chiens de traineaux - Photo Sophie Tissot & Thomas Carrages, Sentiers Nordiques.
Chiens de traineaux - Photo Sophie Tissot & Thomas Carrages, Sentiers Nordiques.
Dans ce territoire contrasté de moyennes montagnes, les saisons sont très marquées, très franches.

Rigoureux, l’hiver donne un manteau neigeux aux paysages. On se laisse alors tenter par les plaisirs de la glisse.

Sur ce vaste territoire tout est facilement accessible. Avec 21 domaines nordiques et 3 stations de ski alpin (Les Rousses, Métabief et Monts-Jura), la destination se prête à toute une palette d’activités outdoor qui se conjugue au pluriel et en famille.

Les esprits nordiques aimeront jouer aux trappeurs, raquettes au pied, aller plus haut en ski de randonnée, suivre les traces des sentiers balisés en ski de fond, fendre la glace des lacs gelés, devenir musher derrière leur attelage de chiens de traîneaux, s’initier au ski-joëring (ou ski équestre), dévaler les pistes rouges…

Nouveau : La Station des Rousses et la Région de Nyon (en Suisse) ont annoncé la naissance de Jura sur Léman, le nouveau domaine skiable franco-suisse avec la Dôle comme point culminant. Cette nouvelle marque ouvre des perspectives inédites, en matière de loisirs outdoor.

Composé des massifs de la Dôle, des Tuffes, de la Serra et du Noirmont, Jura sur Léman devient le plus grand domaine de ski transfrontalier de l’arc Jurassien. Des télésièges nouvelle génération complètent l'équipement. Dès cet été 2021, la station programmera une offre estivale - www.jurasurleman.com

Pour une aventure hors norme : l’Ultra Trail du Jura (UTMJ). Le premier trail à l'échelle du massif du Jura a eu lieu en octobre 2020. Entre Bellegarde-sur-Valserine et Métabief, 180 kilomètres de course, 12 sommets, 7 800 mètres de dénivelé positif. Le prochain est déjà prévu du 1er au 3 octobre 2021 - www.ultra-trail-montagnes-jura.fr

… et dès l’arrivée du printemps

Paysage des Hautes Combes - Photo Stéphane Godin/Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Paysage des Hautes Combes - Photo Stéphane Godin/Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Dès que les prairies refleurissent et que résonne à nouveau le son des cloches des Montbéliardes retrouvant les pâtures... jusqu’à l’automne, les Montagnes du Jura s’explorent sans modération.

Il suffit de choisir sans renoncer. Pénétrer dans un cirque rocheux grandiose, les reculées de Baume-les-Messieurs.

Suivre des dinosaures à la trace dans le site de Loulle. S’étonner devant le « chapeau de gendarme », un rocher plissé comme un drap.

Percer les secrets de roches grignotées par l’eau depuis le pont qui enjambe la Valserin.

Partir à l’assaut des tourbières de Frasne, un écosystème rare dont les paysages rappellent étrangement ceux de la toundra.

A savoir : une « reculée » est une vallée courte et profonde creusée en bordure d’un plateau calcaire et terminée en amont par un amphithéâtre.

Et aussi apprendre à écouter le silence et à réveiller les sens dans les Grandes Traversées du Jura, à pied, à vélo ou à cheval.

Et que dire des Grottes d’Osselle, des Moidons, du Cerdon ou de Baume-les-Messieurs, du gouffre de Poudrey, du défilé d’Entreroches et de son mini canyon… sinon que ces fantaisies géologiques ont des allures de bout du monde.

Incontournable : une halte à Baume-les-Messieurs. Niché au creux d’une reculée spectaculaire, ce petit village de 200 âmes est l’un des bijoux patrimoniaux du Jura. Il faut s’attarder dans ses ruelles et dans son abbaye avant de prendre le chemin de la cascade de tuf et des grottes aux dimensions de cathédrale. Baume-les-Messieurs est l’un des plus beaux villages de France. Il promet une journée complète de découvertes.

Nouveau : la version vélo pour la grande traversée du Jura. 230 kilomètres, 6 étapes, 21 sites touristiques majeurs (dont certains inscrits aux monuments historiques ou au patrimoine mondial de l’UNESCO), la nouvelle boucle de la GTJ Vélo est pleine de promesses. Sur le parcours, les cyclistes croisent la route de la Vache qui Rit, du lac de Chalain, des cascades du Hérisson, des gorges de la Langouette, des impressionnantes tourbières de Frasne, de la source du Lison, de la Saline Royale d’Arc-et-Senans ou encore d’Arbois ou de Château Chalon, histoire de finir ce périple un verre à la main - www.gtj.asso.fr

Le saviez-vous ? Chalain et Clairvaux-les-Lacs abritent les vestiges d’une cité lacustre découverte en 1904. D’après les archéologues, du Néolithique à l’Age de Bronze (entre 4 000 et 750 av. JC), nos ancêtres y auraient construit des villages sur pilotis. Trop fragile pour être ouvert au public, le site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des sites palafittiques préhistoriques de l'arc alpin reste confidentiel. Une exposition installée leur est dédiée. Produite et réalisée par le Centre de Recherche Archéologique de la Vallée de l'Ain (CRAVA), elle présente le fruit de 40 années de recherches.

Nouveau, pour un mix patrimoine/nature-outdoor : le Grand Besançon avec l’appli « Grandes heures nature ». Elle donne un accès et un guidage de l’ensemble de l’offre outdoor : sentiers de randonnée pédestre, circuits VTT, parcours trail, boucles cyclo-touristiques, sites d’escalade, bases kayak, site d'envol pour le vol libre - www.grandes-heures-nature.fr

Au fil des eaux

Croisière bateau dans les Bassins du Doubs - Photo  Christophe DROZ-BARTHOLET - Bateaux du Saut du Doubs / Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Croisière bateau dans les Bassins du Doubs - Photo Christophe DROZ-BARTHOLET - Bateaux du Saut du Doubs / Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Avec ses 2 100 kilomètres de rivières et ses 3 000 hectares de lacs, le Jura est un département d’eau !

Les adeptes de kayak, canoë ou encore de paddle peuvent profiter de ses eaux, tantôt vives et tantôt calmes, il y en a pour tous les goûts et toute la famille !

Souvent comparée à une « petite Loire », la rivière du Doubs est idéale pour les amoureux de la randonnée aquatique et de la navigation non motorisée. Elle présente des paysages multiples, un patrimoine historique et une variété d’espèces végétales et animales exceptionnelle. Villes, villages classés et sites Natura 2000 se succèdent tout au long de son parcours.

Accessible à tous, dans sa partie la plus calme, le Doubs assure un dépaysement total. Il convient d’éviter les grèves en période de nidification, du 1er mars au 31 juillet, afin d’éviter la destruction des couvées. Un débit variable au gré de crues et des sécheresses  imposent d’être prudent et de vérifier si la navigation est possible.

L'Ain est la rivière à l’origine de lacs artificiels comme Vouglans (3e retenue d’eau de France) ou Coiselet. Sans doute l’un des plus beaux spots et des plus accessibles pour le grand public se situe entre Pont-du-Navoy et Pont-de-Poitte (début du Lac de Vouglans). Au rythme de la rivière, les paysages jurassiens défilent et appellent à découvrir des eaux un peu plus vives que celles du Doubs.

A savoir: l’Ain est une rivière capricieuse qui possède un débit d’eau variable, qui est particulièrement élevé et déconseillé à la navigation en cas de crue, à moins d’être expert en la matière.

A vélo au cœur de l’eau : les itinéraires Jurassic Velo Tours traversent les richesses naturelles et culturelles, sites majeurs et lieux secrets, des Montagnes du Jura. Tout est prévu pour un voyage au bord des lacs et cascades. 26 parcours pour rouler, 1 000 kilomètres de petites routes et chemins, plus de 100 curiosités à découvrir, une application pour guider, des vélos à assistance électrique pour profiter - www.jurassicvelotours.fr/

Plus d'infos : www.jura-tourism.com/

Canyoning et via ferrata

Via Ferrata du Regardoir au Lac des Vouglans - Photo Maud Humbert/Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Via Ferrata du Regardoir au Lac des Vouglans - Photo Maud Humbert/Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Grâce à sa géologie particulière, due à un sol extrêmement calcaire et au travail de l’eau, le Jura est un territoire riche en cascades, grottes, gorges et autres cavités qui font le plaisir des adeptes des eaux vives, du canyoning, ou de la spéléologie.

De nombreux guides accompagnateurs diplômés et passionnés font découvrir les plus beaux spots du Jura aux néophytes comme aux initiés…

En exemple, le très profond et très étroit canyon de Coiserette . Situé à 6 kilomètres de Saint-Claude, il est l’un des plus beaux et des plus appréciés de la région.

Encaissé entre des falaises calcaires de plus de 30 mètres de haut, avec parfois moins d’un mètre de largeur, il nécessite une progression lente et technique et une bonne combinaison néoprène (importantes sections de nage).

Accompagnement d’un pro conseillé afin de ne pas se faire surprendre par les passages techniques et par la rivière du Tacon. Danger en cas d’orage - www.bourgognefranchecomte.com/activites/autour-de-leau/eaux-vives/

Pour un moment de vertige, le territoire propose 2 via ferrata . La via ferrata de la roche au Dade (400 mètres de long) qui offre un panorama surprenant sur la ville de Morez et la via ferrata du Regardoir (260 mètres de long) à coté de Moirans-en-Montagne, qui réserve une vue imprenable sur les méandres du lac de Vouglans.

Ces deux itinéraires jalonnés d’échelles, de câbles, de ponts de singe et autres rampes peuvent se pratiquer en liberté ou accompagné par des professionnels spécialisés.

Remise en forme et cures thermales

La Grande Saline de Salins-les-Bains - Photo Alain Doiré/Bourgogne - Franche-Comté Tourisme
La Grande Saline de Salins-les-Bains - Photo Alain Doiré/Bourgogne - Franche-Comté Tourisme
La station thermale de Salins-les-Bains s’est développée au début des années 1850.

Son eau saline provient de la « Mer Originelle » qui existait ici il y a deux cents millions d’années. Avec le réchauffement climatique, l’eau s’est évaporée et a déposé une couche de sel gemme riche en oligo-éléments enfouie sous des couches de sédiments.

En février 2017, un nouvel établissement thermal ouvrait ses portes, ThermaSalina. Therme et spa de dernière génération sur 2 800 m2 de plain-pied. Saison 2021 : ouverture prévue le 29 mars si les conditions sanitaires le permettent.

Le saviez-vous ? Les eaux des Thermes de Salins-les-Bains sont plus denses en sels minéraux que la mer Morte.

Ambiance Belle Epoque aux Thermes de Lons-le-Saunier, l’autre « ville du sel ». Les vertueuses eaux salines s'écoulent à proximité de l’établissement thermal édifié au 19e siècle dans un parc classé de 7 hectares.  

Haut-lieu de l’histoire franc-comtoise, Lons-le-Saunier est aussi une porte ouverte sur les vignobles jurassiens et la plaine de la Bresse, d’où émergent les châteaux édifiés le long de l’ancienne route du sel.

Au-delà de son climat tonique et ses abondantes ressources en eau thermale, Divonne-les-Bains bénéficie d’un cadre magnifique, face au Mont-Blanc, au pied des plus beaux sommets de la Chaîne du Jura et à proximité du lac Léman (à 15 km de Genève).

Le bonus : le lac de Divonne pour « prendre les eaux » autrement et se donner l’occasion de tester une nouvelle activité nautique tel le paddle, sport de glisse en vogue.

Pour toutes informations touristiques et pratiques : www.jura-tourism.com/

Pour tous hébergements, gîtes, locations de vacances : www.jura-tourism.com/reserver-mes-vacances/

Slow tourisme au fil de l’eau

La Voie Bleue à Fontenoy dans l'Yonne - Photo Un Monde à Vélo/Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
La Voie Bleue à Fontenoy dans l'Yonne - Photo Un Monde à Vélo/Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Avec plus de 1 300 kilomètres de canaux et de rivières, la Bourgogne-Franche-Comté possède le plus important réseau navigable de France.

Cette richesse en voies navigables s’explique par sa situation géographique.

Pour réunir les bassins de la Loire, de la Seine, du Rhône et du Rhin, de nombreux canaux se sont construits entre les 17e et 19e siècles. En s’ajoutant aux rivières navigables - l’Yonne, la Saône, la Seille et le Doubs - ils constituent aujourd’hui un réseau d’un intérêt touristique exceptionnel.

Bateau habitable pour découvrir en famille ou entre amis les joies d'une croisière-liberté, bateau-promenade pour une petite excursion de quelques heures, croisière fluviale 4*, là aussi il y a l'embarras du choix avec ce bonus de charme et d'intérêt.

Sur ces voies navigables, le voyageur est toujours à proximité d’un petit bistrot de campagne, d’une cave de viticulteur, d’une cité de caractère, d’une abbaye ou d’un château avec toujours une nature préservée jusqu’aux portes des villes.

Bateaux à louer : Les loueurs proposent une large gamme de bateaux et de séjours à la carte, pour une semaine ou un week-end. Une fois le bateau de ses rêves choisi (dimensions, capacité, confort...), on définit la voie sur laquelle on souhaite naviguer et la base de départ. Les modèles proposés sont conçus pour des équipages de 2 à 12 personnes. Ils mesurent de 9 à 15 mètres et pas besoin de permis pour les piloter.

Plus d'infos : www.bourgognefranchecomte.com/comment-decouvrir-la-region/sur-un-bateau/

Nouveau : Au printemps 2021, le nouvel Octo Fly C signé Nicols s’installe à Dole. Long de près de 15 mètres, équipé d’un vaste pont supérieur et de quatre chambres et autant de salles de bains, il a tout d’un grand ! Une demi-heure d’instruction suffit pour prendre les commandes de ce navire grand confort qui devrait combler les clients les plus exigeants. Pour le concevoir et réaliser le "bateau rêvé", l''entreprise a interrogé 10 000 plaisanciers français et étrangers !

Retrouvez tous les articles sur la région Bourgogne-Franche-Comté en cliquant ici

Michèle Sani Publié par Michèle Sani Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Michèle Sani
  • picto email


Lu 1177 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >













































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance