TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

I. Bourgogne-Franche-Comté : Sur les routes des vignobles et des Grands Crus

Zoom sur la région Bourgogne-Franche-Comté



La région Bourgogne-Franche-Comté offre trois destinations touristiques, la Bourgogne, les massifs du Jura et les montagnes des Vosges. Des destinations aux décors de bout du monde à découvrir « à deux pas de chez soi », au fil des quatre saisons. En hiver, pour les plaisirs de la glisse. Au printemps, quand la flore reprend ses droits. En été pour des balades à pied, à vélo, à cheval ou en bateau. En automne, quand vient le temps des vendanges. Les vignobles et vins de Bourgogne, de la Côte d’Or ou de Chablis sont parmi les plus renommés du monde. Aux richesses naturelles s’ajoute un remarquable patrimoine architectural. Le Palais des Ducs de Bourgogne à Dijon, la citadelle de Besançon, l’un des chefs-d’œuvre de Vauban et la Saline royale d’Arc-et-Senans, classés au patrimoine de l’Unesco en sont des exemples incontournables.


Rédigé par le Samedi 20 Février 2021

Situées au Centre-Est de la France, les anciennes régions de Bourgogne et Franche-Comté ont été réunies administrativement le 1er janvier 2016.

Cette région regroupe huit départements : Côte d’Or (21), Doubs (25), Jura (39), Nièvre (58), Haute-Saône (70), Saône-et-Loire (71), Yonne (89), Territoire de Belfort (90).

Son chef-lieu est Dijon, tandis que Besançon accueille le siège du conseil régional.

Le vignoble s’est construit sur 2 000 ans. Il a toujours recherché la référence au lieu (le Climat) et au temps (le Millésime) comme marqueurs de qualité.

Le 4 juillet 2015, le Comité du patrimoine mondial décidait d’inscrire les Climats du vignoble de Bourgogne sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Entre homme et nature

Sur la Route des Grands Crus, Pernand Vergelesse - Photo Alain Doiré, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Sur la Route des Grands Crus, Pernand Vergelesse - Photo Alain Doiré, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Cette recherche trouve son expression la plus aboutie au long de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune, sur les 60 kilomètres qui relient Dijon à Santenay. Accolés les uns aux autres, les Climats forment une mosaïque de crus uniques.

Et chaque Climat possède son histoire, son nom, son goût, sa place dans la hiérarchie des appellations.

Associés aux villes de Dijon et Beaune, sièges historiques du pouvoir politique, économique et culturel, les Climats du vignoble de Bourgogne constituent un conservatoire vivant de savoir-faire et de traditions.

Un savoir-faire hérité des moines

La région Bourgogne-Franche-Comté a été un haut lieu du renouveau spirituel en Occident, comme en témoignent les abbayes de Cluny, de Fontenay ou de Vézelay.

Les communautés monastiques, bénédictines et cisterciennes ont donné à ce territoire un magnifique patrimoine architecturel et tout l’essor de ses ressources viticoles.

Implanté au temps des Romains, le vignoble de Bourgogne se développe au Moyen-Âge avec l’essor de la chrétienté.

Au 12e siècle, l’abbé Bernard de Clairvaux impose aux Cisterciens des principes de vie stricts : effort et prière. Les moines professionnalisent alors le travail de la vigne, appliquent de nouvelles techniques de vinification, notent méticuleusement les résultats de leurs expériences.

Sous le règne des puissants Ducs de Bourgogne, les vins deviendront un atout politique et économique majeur. Instrument de pouvoir et de prestige, ils seront consommés à travers toute l’Europe.

Le vignoble évoluera encore après la Révolution française française et adoptera très tôt le classement par Appellations d’Origine Contrôlée créé en 1936.

Aujourd’hui les vins de Bourgogne respectent leur histoire sans rejet de modernité.

Les Routes des vins de Bourgogne et des Grands Crus en voiture…

Escapade en 2 CV, Route des Vins - Photo Alain Doiré, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Escapade en 2 CV, Route des Vins - Photo Alain Doiré, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Sur une soixantaine de kilomètres, la Route des Vins traverse la partie la plus prestigieuse du vignoble bourguignon : 38 pittoresques villages viticoles, des Côte de Nuits et Côte de Beaune, entre Dijon et Beaune, jusqu’à Santenay.

Il s’agit d’un bandeau étroit qui s’étire sur un axe nord-sud large de deux kilomètres à une altitude de 300 à 400 mètres. Au long de ces collines, les vignes courent en rangs serrés entre les villages distants de quelques kilomètres les uns des autres.

De Gevrey-Chambertin à Nuits Saint Georges ou d’Aloxe-Corton à Santenay, ils présentent une architecture typique du vignoble, belles maisons de pierre en calcaire, toits de tuiles.

La plupart des demeures vigneronnes possèdent des caves anciennes que leur propriétaire font découvrir avec beaucoup de fierté et de convivialité aux amateurs de vins. 

Rassemblés autour de leur église gothique ou romane, de leurs fontaines et lavoirs, ces villages traditionnels sont les lieux de vie emblématiques du vignoble bourguignon. A chaque village, son vignoble et ses appellations en rouge (pinot noir) et/ou blanc (chardonnay).

Voici deux exemples d’itinéraires au volant :

- « Côte de Nuits » : Dijon-Corgoloin. Dans sa première partie, la route suit un axe parallèle à la renommée D974. Sur cette prestigieuse Côte de Nuits s’égrènent les plus grands vins rouges du monde, dont 24 grands crus sur les 33 que comptent la Bourgogne (Romanée-Conti, Clos de Vougeot, Chambertin...).

- « Côte de Beaune » : Corgoloin-Santenay. C’est la région de la Côte de Beaune jusqu’aux coteaux des Maranges. Terre bénie du chardonnay, produisant les plus grands vins blancs secs du monde, avec le Corton Charlemagne, les crus de Meursault, le Montrachet.

Faire la Route des Grands Crus, c’est aussi visiter des sites prestigieux connus ou méconnus. A Chenôve, les pressoirs des Ducs de Bourgogne (14e siècle) rappellent que les Ducs Valois étaient « les Seigneurs des meilleurs vins de la chrétienté ». 

A Vougeot, le Château reste l’éternel témoin du travail minutieux des moines cisterciens. L’Abbaye se trouve dans la plaine toute proche. Quelques clochers ou châteaux aux toits de tuiles vernissées annoncent la splendeur de l’Hôtel Dieu.

La côte de Beaune, les châteaux de Corton André, Pommard, Meursault et Chassagne Montrachet illustrent la notion de « Clos » (se dit d’une parcelle de vigne ou d’un cru ceint de murs qui, selon la définition juridique, ne pouvait pas être passée à cheval).

Pour aller plus loin : www.beaune-tourisme.fr/

… à vélo...

Vélos Vignobles - Photo Alain Doiré, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Vélos Vignobles - Photo Alain Doiré, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
La Voie des vignes se fait en deux étapes. La première vers le sud entre Beaune et Nolay, et la seconde entre Beaune et Dijon.

Première étape : de Beaune à Santenay. Sans difficulté, la Véloroute est une voie idéale pour une immersion dans le vignoble. Elle emprunte 22 kilomètres de petites routes et de chemins de vignes fréquentés par les vignerons et les vendangeurs. Elle traverse les villages vignerons de Pommard, Volnay, Meursault, Puligny Montrachet, Chassagne Montrachet et Santenay et offre la possibilité d’une halte au restaurant ou à la terrasse d’un café (sous réserve des mesures sanitaires). En arrivant à Santenay, la balade peut se prolonger en rejoignant le canal du Centre et la Voie Verte le long du chemin de halage.

Deuxième étape : de Santenay à Nolay. La Voie des vignes emprunte une ancienne ligne de chemin de fer devenue une voie verte dédiée aux cyclistes, rollers, piétons. Sur 13 km, jusqu’à la cité médiévale de Nolay, ce sont des coteaux vallonnés puis d’intéressants panoramas sur les falaises de Cormot (site d’escalade). En fin de parcours, deux viaducs offrent une vue panoramique sur le paysage bourguignon.

C’est aussi par Santenay ou Chagny que s’emprunte la voie verte qui longe sur les chemins de halage le Canal du Centre.

A savoir : la Voie des Vignes relie Beaune à Dijon. 46 kilomètres à vélo au cœur du vignoble et du patrimoine urbain et rural, naturel et architectural. Elle permet la découverte des deux plus célèbres vignobles de Bourgogne, la Côte de Beaune et la Côte de Nuits-Saint-Georges !

Pour aller plus loin : www.beaune-tourisme.fr/

… ou à pied

Vignoble Côte de Beaune. Clos des Chaumes - Photo Alain Doiré, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Vignoble Côte de Beaune. Clos des Chaumes - Photo Alain Doiré, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Par petites routes et chemins, cinq circuits de randonnée pédestre sont tracés dans le vignoble de Beaune par l’organisme qui regroupe l’ensemble des producteurs de vins (ODG - Beaune).

Tous faciles, de longueurs différentes - entre 3 et 12 kilomètres - ils permettent de découvrir les vins de Beaune sous toutes leurs facettes : leur terroir, mais aussi leur histoire, leurs qualités et ceux qui les produisent... Les parcourir, c’est découvrir la nature beaunoise, ses clos et cabottes (cabanes qui servaient autrefois d'abris ou de resserres aux vignerons de Côte-d'Or).

Le circuit le plus court permet une première découverte du vignoble. Il est facilement accessible aux familles avec enfants et n’emprunte que des petits chemins avec peu de dénivelé.

Le plus long propose un parcours varié sur petites routes et chemins, sans difficulté majeure malgré quelques côtes rudes.
Magnifiques points de vue tant vers le Sud (Pommard, Volnay) que vers le Nord (colline de Corton). Il permet d’avoir une vision globale du coteau de Beaune, cotés vigne et nature avec des passages en forêt de pins noirs.

Ou celui-ci qui mérite attention : il part du cœur de la ville de Beaune, devant les Hospices. En 10 kilomètres, il permet de découvrir Beaune coté ville et coté vigne, de mieux connaître le fameux domaine des Hospices et la récente cuverie où sont élaborés les vins.

Les Hospices de Beaune, joyau médiéval, un hôpital pour les pauvres

Les Hospices de Beaune - Photo Alain Doiré, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
Les Hospices de Beaune - Photo Alain Doiré, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme
A une quarantaine de kilomètres au sud de Dijon, les Hospices de Beaune (Hôtel Dieu) s’imposent comme joyau médiéval.

En 1443, à l'époque où le Chancelier Nicolas Rolin le fonde, la France sort de la Guerre de 100 ans, une période de troubles et de peste qui a décimé les campagnes. C’est donc en un hôpital pour les pauvres et les plus démunis que s’élève ce chef-d’œuvre.

Une architecture gothique flamboyante, des toits polychromes et un vignoble de renom font de cette fondation hospitalière du Moyen-Age l’un des monuments français les plus prestigieux.

Derrière les austères toits d’ardoise de la façade se trouvent l’éblouissante cour d’honneur, puis les magnifiques toits de tuiles vernissées et leurs lucarnes aériennes.

Tout autour de la cour, l’organisation des bâtiments règle la vie de l’institution charitable : sous les voutes en carène de vaisseau de la salle des Pauvres, on accueille les malades. Dans la cuisine aux vastes cheminées gothiques, on prépare les repas.

L'apothicairerie, avec son mortier et ses pots de faïence, est le domaine réservé de la sœur pharmacienne.

Merveilleusement préservés, les bâtiments abritent un musée d’une grande richesse. Quant au vin issu du vignoble des Hospices, il est vendu aux enchères chaque année, le troisième dimanche de novembre, au profit de l’Hôpital de Beaune et du Musée des Hospices.

Pour raison sanitaire, le musée de l'Hôtel-Dieu de Beaune est fermé jusqu'à nouvel ordre. Hors confinement, il est ouvert tous les jours de l’année. Visites guidées hors et pendant vacances scolaires.

Plus d’infos : hospices-de-beaune.com/

Retrouvez tous les articles sur la région Bourgogne-Franche-Comté en cliquant ici

Michèle Sani Publié par Michèle Sani Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Michèle Sani
  • picto email


Lu 1533 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.











































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance