TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


IV. FRAM : une guerre fratricide... 🔑

La saga FRAM



Le groupe FRAM passe le siècle la tête haute. Le voyagiste toulousain clôture en effet l’année 1999 avec un record de trafic historique (600 000 clients, +6% par rapport à 1998) et 3 milliards de francs de CA (+ 8,5%). Il emploie 4 000 personnes, réparties en France et dans les pays réceptifs. Il a du bien, un vrai trésor de guerre disent certains.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 12 Février 2015

Georges Colson, Philippe Polderman et Marie-Christine Chaubet - DR
Georges Colson, Philippe Polderman et Marie-Christine Chaubet - DR
En 2004, Marie-Christine Chaubet devient présidente du Directoire et directrice opérationnelle. Elle est aussi présidente de FRAM Agences après avoir constitué une chaîne d’agences de voyages pour partie intégrée, pour partie alliée sous le vocable « Ambassades FRAM ».

Le 21 avril 2005, Georges Colson est élu président du SNAV.

Quelques semaines plus tard, le 30 juin il quitte FRAM, faisant valoir ses droits à la retraite. Philippe Polderman se maintient à la présidence du Conseil de Surveillance.

Georges Colson a accru son poids dans l’entreprise en rachetant les parts de Simone Aussire, héritière de Jean Aussire, initiateur de FRAM.

Dès lors, comme sa demi-sœur Marie-Christine Chaubet, il détient 40% du capital de l’entreprise familiale. (Air France en possède 8,7%).



La logique voudrait que les deux actionnaires de référence reprennent ensemble et en bonne intelligence le flambeau de l’entreprise à la mort du patriarche (novembre 2006).

En réalité, tous deux vont se déchirer dans une guerre ouverte alors que de sombres nuages apparaissent à l’horizon.

Le temps des crises

FRAM change de gouvernance. Les actionnaires ont choisi Georges Colson pour présider le Conseil de Surveillance.

En décembre 2006, Antoine Cachin est nommé président du Directoire.

Les effets des subprimes (2007) annoncent une crise financière, crise confirmée avec la faillite de Lehman Brothers (septembre 2008). Les entreprises de tourisme s’en inquiètent.

Fin 2008, FRAM a fait l’acquisition du voyagiste Plein Vent dont la production « entrée de gamme » complète l’offre traditionnelle de la maison mère.

En avril 2010, l’épisode du nuage volcanique qui paralyse le ciel européen a nécessité de lourdes opérations de rapatriement (7 à 8 M€ de prise en charge pour FRAM).

Cette même année 2010, le voyagiste inaugure à Marrakech son nouveau Framissima, les Jardins d’Agdal. Cet établissement haut de gamme représente un investissement de 25 M€ financé pour moitié en fonds propres.

Le « printemps arabe » (janvier 2011) va considérablement fragiliser les professionnels du voyage.

Président du SNAV, Georges Colson sensibilise les pouvoirs publics sur les difficultés du moment.



Lu 2810 fois

Tags : sagafram
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus
















































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos MĂ©dias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias