TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

L'Allemagne ferme une partie de ses frontières par crainte des variants

L'Allemagne ferme ses frontières avec le Tyrol autrichien et la République tchèque, la Moselle sous contrôle



C'est une bien mauvaise nouvelle, malgré des signaux plutôt encourageants sur le front de l'épidémie, une baisse des contaminations mondiales de 17% la semaine passée, l'Allemagne ferme une partie de ses frontières. Si l'Europe s'insurge contre cette décision, la Moselle est activement scrutée outre-Rhin. L'objectif du gouvernement allemand étant de limiter l'importation des variants.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 15 Février 2021

L'Allemagne ferme ses frontières avec le Tyrol autrichien et la République tchèque, la Moselle sous contrôle - Crédit photo : France Diplomatie
L'Allemagne ferme ses frontières avec le Tyrol autrichien et la République tchèque, la Moselle sous contrôle - Crédit photo : France Diplomatie
C'est une mauvaise nouvelle qui nous replonge quelques semaines plutôt.

Alors que l'épidémie semble montrer des signes de ralentissement un peu partout dans le monde, avec une baisse des contaminations mondiales de 17% la semaine dernière, l'Allemagne a pris une décision à contre-courant de ces signaux positifs.

En effet, le gouvernement fédéral a décidé de fermer les frontières avec la République tchèque et le Tyrol autrichien. L'objectif est simple, pour l'exécutif : "freiner l'introduction de mutations de coronavirus probablement plus contagieuses à travers la frontière. La police fédérale a pris le contrôle étroit des points de passage correspondants," expliquent nos confrères du journald allemand Bild.

Ce n'est pas tout, car un territoire français inquiète aussi outre-Rhin.

La Moselle qui se trouve dans une situation sanitaire délicate, avec les variants circulant en grand nombre, attire elle aussi l'attention du gouvernement fédéral.

L'Allemagne pourrait instaurer prochainement des contrôles aux frontières, avec pour obligation de présenter un test PCR négatif de moins de 48H.

"Je peux comprendre la peur face aux mutations du coronavirus, mais il faut dire la vérité qui est que le virus ne se laissera pas arrêter par des frontières fermées," a déploré Stella Kyriakides, la commissaire européenne à la santé.

Une décision qui passe très mal auprès de l'instance européenne qui se bat pour éviter la fermeture des frontières au sein de l'Union.

Lu 877 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.











































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance