TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Air France, Joon... et vogue la galère !

L’édito de Dominique Gobert



« Je me presse de rire de tout de peur d’être obligé d’en pleurer ». C’est de Beaumarchais et c’est tellement vrai que je ne pouvais pas le citer, dans le cas qui va nous occuper aujourd’hui. Chez Air France et surtout sa petite filiale, Joon (koun koun) …


Rédigé par le Mercredi 14 Novembre 2018

Fallait-il créer Joon ? Il aurait été tellement plus logique de faire de Transavia, cette compagnie qui aura fait ses preuves, la compagnie à bas coûts du Groupe - Photo CH
Fallait-il créer Joon ? Il aurait été tellement plus logique de faire de Transavia, cette compagnie qui aura fait ses preuves, la compagnie à bas coûts du Groupe - Photo CH
Sincèrement, Uncle Ben ne va surement pas avoir la tâche facile, lui qui récemment s’interrogeait sur la « légitimité » de Joon, la filiale à bas coûts d’Air France.

Du coup, les PNC, de plus en plus inquiets, tant pour le devenir de leur compagnie que pour leurs conditions de travail, s’émoivent (je sais, mais j’aime ce terme et basta, c’est moi qui écris).

Effectivement, quel avenir pour cette compagnie à laquelle personne n’a rien compris ?

Sur le fond, il n’a pas tort, l’Uncle Ben… Et pourtant, alors qu’Air France était au plus mal, qu'easyJet remportait de plus en plus les suffrages de cette « jeune population » de voyageurs, il fallait la mettre en place.

Même si, au fond et du temps de Janaillac, on reconnaissait que ce n’était pas la panacée…

Il fallait absolument, afin d’assurer certaines routes, disposer d’une « nouvelle compagnie », hors des « coûts sociaux » du groupe. Il est vrai que les PNC en ont fait les frais, tandis que le SNPL et son bruyant président Evain, lequel croit encore pouvoir diriger la compagnie, après s’être arc-boutés farouchement contre, ont fini par remporter le morceau en gardant leurs statuts AF.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Curieusement d’ailleurs, ce même Evain, que j’ai eu récemment au téléphone dans un entretien totalement surréaliste, après avoir férocement lutté contre la création de Joon, s’en est finalement enthousiasmé et a fait des pieds et des mains pour être le premier pilote à voler sur le premier vol de la compagnie.

Authentique et vérifiable !

En même temps, il est clair, qu’à terme (relativement court d’ailleurs), Joon ne sera pas viable, c’est une quasi-certitude. Mais, à l’époque, il fallait parer au plus pressé et c’était « la » solution. Précaire.

Alors qu’il aurait été tellement plus logique de faire de Transavia, cette compagnie qui aura fait ses preuves, la compagnie à bas coûts du Groupe. Et quand je dis du Groupe, il aurait fallu l’unifier avec son homologue batave, lui confier une flotte conséquente et basta… En attendant et se donnant le temps de construire cette future low-cost, que tôt ou tard, Air France sera bien obligée de créer…

A condition, bien sûr d’en avoir le temps, les Level et autres Norwegian n’ayant pas l’intention de lâcher la rampe !

Et à condition aussi que les prochaines élections syndicales balayent enfin la volonté farouche d’Evain de saboter la compagnie.

Quant à la future low-cost, avant même d’exister, elle aura déjà coûté à XL Airways l’occasion de montrer ce qu’elle savait faire. C’était pourtant une bonne idée, difficile à concrétiser, face à ce SNPL négationniste, mais qui était quand même bien avancée !

Uncle Ben aura-t-il le pouvoir et la volonté de s’imposer ? Aura-t-il le pouvoir et la volonté de « transformer » le Groupe, d’apporter un sang neuf, non seulement aux forces syndicales mais également au sein même de la direction ?

Comme je suis d’humeur intello ce matin, je laisse à Sacha Guitry le mot de la fin : « redouter l’ironie, c’est craindre la raison » !

Amen.

Et un clin d'oeil à Jean Piat et Patrick Wajsman, auteurs de cette "Petite anthologie désinvolte des plus belles réparties", chez Albin Michel.

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 3611 fois

Notez



1.Posté par frenchoilot83 le 15/11/2018 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les salaires des PNC de chez Joon ne sont sans doute pas très élévés, mais ils correspondent au prix du marché, c’est à dire, le prix que le marché est prêt à payer pour ce genre de job qui n'est pas très qualifié, avouons le. Il ne faut pas oublier que, contrairement aux Pilotes, on trouve très facilement du PNC et dans ces conditions , il n’ y a aucune raison de les payer plus. C'est ce qu'on appelle "Le prix du Marché".
Si les Pilotes détachés chez JOON ont pu conserver les conditions Air France c’est car ils sont DEJÀ au prix du marché, voire très certainement en dessous. J’en veux pour preuve, les nombreuses sollicitations et offres d’emploi qu’ils reçoivent de la part de Compagnies Etrangères Rappelons au passage que l'’accord qui a conduit à la création de Joon exigeait des personnels une augmentation de productivité de l’ordre de 15 %. Les pilotes ont choisi de mutualiser les efforts sur toute la population pilote ce qui donne un effort moindre par individu. Néanmoins celui ci inclut par exemple la perte de 12 jours de repos par an … ce qui n’est pas rien …
Pour ce qui est des PNC ils ont refusé tout effort de productivité et ont donc reporté tout l’effort sur les PNC nouvellement embauchés chez Joon .
La faiblesse des salaires PNC JOON relève donc de l’entière responsabilité des PNC Air France et pas de celle des pilotes, ce serait bien de le comprendre une fois pour toutes.

2.Posté par Enrique le 15/11/2018 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JOON est né de l'imagination d'un cabinet de conseil en stratégie que la direction du groupe Air France sollicite depuis des années pour les aider à trouver la bonne stratgéie pour le groupe.
JOON est juste un copié collé d'une expérience mauvaise que ce cabinet avait proposé il y a longtemps aux USA.

Air France a une filiale à bas-coût Transavia, avec ses propres équipages (PNT / PNC), la vraie sollution est d'utiliser cette filiale en lieu et place de JOON.
A terme, seul les destinations MC avec une forte composante "business" restera dans le giron AF, le reste passera soit chez JOON (si elle existe encore), soit chez TRANSAVIA, avec surement une evolution du business modèle comme Easyjet.
Il en sera de même pour le LC, air france/klm garderons les lignes à forte composante business ou à faible concurrence, et le reste passera chez JOON/TRANSAVIA ou un mixte AF/KLM & JOON/TRANSWAVIA, sur certaines destinations à forte activité (NYC par exemple)

3.Posté par Franck Delaware le 15/11/2018 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement Mr Gobert, le magazine Challenges avait publié un écho selon lequel le patron d’Air France-KLM "ne boudait pas son plaisir en dévoilant le nom des volontaires pour piloter les premiers vols de sa compagnie low-cost Joon, le 1er décembre. « Vous ne devinerez jamais », glisse Jean-Marc Janaillac, hilare. « Philippe Evain et Gilles Laurent ! ». Le premier est en effet le président du tout puissant syndicat majoritaire des pilotes SNPL, très hostile au projet, au point d’organiser un referendum contre, perdu. Le second est l’ancien directeur général des opérations aériennes, le patron des pilotes, qui a démissionné du comex en août".

4.Posté par pat31 le 15/11/2018 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il me semble que les PNC Air France ont déjà fait des efforts de productivité et salariaux lors du plan transform...Contrairement aux pilotes Air France. Mais c’est vrai, un PNC ne sert à rien....Un distributeur de café. Par contre, il sait aussi soigner, éteindre des feux, éviter les conflits...

5.Posté par Albatros75 le 16/11/2018 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ne soyez pas offusqué par les commentaires hors du temps de Frenchpilot83. On retrouve ses mêmes laïus sur plusieurs sites, entends t' il ainsi se faire l’écho des pilotes en général, dénigrant les PNC en les traitant de moins que rien. C'est que lui même n'a encore rien compris au métier du PNC, et c'est grave, s'il n'est pas conscient de quoi est capable l’équipage en cabine...C'est donc un pilote dangereux et irresponsable....Comme le rappel pat31, la sécurité en cabine repose sur ses seules épaules, n'en déplaise à ce pilote, Bref, il trouve logique que son emploi soit grassement payé, parce que Monsieur est assis dans le cockpit, et que ceux de derrière et qui sont loin de démériter dans leur difficiles conditions de travail, soit juste rétribués à ce qu'il appelle "le prix du marché". Un PNC est payé en moyenne 2300€ net en dans l’aérien mondial, juste 1700€ chez JOON. Le prix du marché pour un type aussi condescendant et doté d'un ego aussi développé vaut 0€.
Attendons les prochaines action de Mr Ben, qu'il les renvoient dans leur cockpit, bouffer leur casquette.
je précise que je ne travaille pas dans l’aérien, mais que je suis son actualité, étant un voyageur fréquent toutes compagnies confondus.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips