TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : Intelligence ? Artificielle peut-être... humaine toujours !

L'édito de Dominique Gobert



Dans cette période de rentrée agitée dans notre monde du transport et du tourisme, ça fait parfois du bien de voir que l’intelligence est parfois bien exploitée, sans artifices mais avec talent. Exotismes en fait la preuve… humainement !


Rédigé par le Mardi 3 Septembre 2019

Le robot-assistant-intelligent-artificiel analyse la demande de devis écrit, analyse les mots, les demandes, les budgets et, après avoir repéré dans le stock du voyagiste, donne une (ou plusieurs) option(s) - Depositphotos.com lagereek
Le robot-assistant-intelligent-artificiel analyse la demande de devis écrit, analyse les mots, les demandes, les budgets et, après avoir repéré dans le stock du voyagiste, donne une (ou plusieurs) option(s) - Depositphotos.com lagereek
Et juste avant, en guise de digression et afin de célébrer dignement cette reprise à l’école, une petite nouvelle qui m’a bien fait sourire à la lecture de ce communiqué paru vendredi : « French Bee facilite le transit de ses passagers… à San Francisco » !

Enfer et damnation : les passagers doivent attendre l’arrivée en Californie avant de pouvoir satisfaire un transit bien mérité, je n’ose même pas penser aux effluves durant ce vol...

Vous me direz, arrivés au pays du corn flakes, ça va être plus facile !

Bon, assez rigolé, French Bee doit annoncer d’ici la fin du mois sa nouvelle destination « mystère » et il sera temps de songer au transit.

On va encore me taxer de copinage (n’est-ce pas Rick, mon vieux marin qui décidément n’avez rien compris, mais c’est pas grave) et je m’en cogne à un point inimaginable.

Exotismes, finalement l’un des plus âgés parmi nos tour-opérateurs français m’a bluffé et je n’ai pas honte de l’avouer, moi qui suis un sceptique technologique, particulièrement lorsqu’il s’agit d’intelligence.

Et, lorsque de plus, cette intelligence est « artificielle », j’y vais avec circonspection. Parce que, des intelligents totalement artificiels, croyez-moi, y’en a à la pelle et, comme les mauvaises herbes que l’on ne peut plus traiter au glyphosate, ça pullule !

Seulement voilà, Cisneros, Gilbert, patron depuis des lustres (c’était en 1987, ce qui ne nous rajeunit pas), bien que niché à Marseille mais personne n’est parfait, a toujours cru en cette révolution technologique.

Peut-être a-t-il eu aussi la chance d’avoir procréé un fiston à l’intelligence particulièrement développée et qui aura tout compris…

Parce que, mine de rien, ce que viennent de mettre en place les technologues (ben oui, y a bien des proctologues, je ne vois pas pourquoi on n’aurait pas des technologues) d’Exotismes, c’est le moyen de se servir de cette intelligence totalement artificielle qui ne réfléchit pas, mais qui permet à l’humain de disposer de toutes ses facultés conviviales afin de donner le maximum de conseils et d’expertises à ses clients !

Lire : Exotismes lance son outil d’intelligence artificielle pour l'élaboration de devis (Vidéo)

J’avoue avoir eu un doute, vite dissipé parce que, effectivement ça marche. Et encore ce n’est qu’un début puisque dès l’année prochaine, ce même outil permettra de réagir à la voix humaine et de pouvoir, en quelques secondes peut-être une ou deux minutes, réagir et donner un avis au conseiller voyage d’Exotismes.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Pour le moment, le robot-assistant-intelligent-artificiel analyse la demande de devis écrit, analyse les mots, les demandes, les budgets et, après avoir repéré dans le stock du voyagiste, donne une (ou plusieurs) option(s).

Dates, tarifs, préférences, exigences du clients, tout y est répertorié, chiffré et livré au conseiller-voyage Exotismes, lequel n’aura pas à perdre de temps en recherche fastueuses et n’aura plus qu’à « argumenter » auprès de son distributeur.

Parce que, bien entendu, pas question pour Exotismes de passer directement par le grand public (ce qui, soit dit en passant, risque quand même d’arriver un jour ou l’autre) ….

Parce que, quand SIA, c’est le nom de l’outil, va pouvoir écouter la conversation et réagir à n’importe quelle demande, délivrant sa prescription dans les quelques minutes, le conseiller (le coach selon Gilbert Cisneros) va devoir lui, prouver aussi sa connaissance du produit

Et ça, c’est pas artificiel : l’humain reprend enfin sa vraie valeur !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1446 fois

Notez



1.Posté par Martino180 le 04/09/2019 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est simple et efficace.

Voila un vrai partenaire sans bla bla mais avec des résultats pour nos agences.

ça change des billevesées que nous racontent certains TO dont l'objectif n'est que de nous piquer nos clients.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips