TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Planète propre ? Faut arrêter de voyager !

L’édito de Dominique Gobert



Voyagistes, voyageurs, agents de voyages, touristes, tremblez car, tel Philippulus dans L’Etoile Mystérieuse, je vous l’annonce : pour voyager, faudra marcher ou vélocipéder. A moins d’en revenir au bon vieux cheval, mais quand ce dernier pète, ça pollue aussi…


Rédigé par le Jeudi 15 Novembre 2018

Afin de garder un semblant de planète propre, faudra-t-il supprimer les aéroplanes ? - DR : alphaspirit, DepositPhotos
Afin de garder un semblant de planète propre, faudra-t-il supprimer les aéroplanes ? - DR : alphaspirit, DepositPhotos
Si j’en crois tout ce que l’on nous annonce en ce moment, dans peu de temps, il sera impossible de se servir d’une bagnole à moteur thermique et vraisemblablement plus, non plus, des autocars chers à mon ami Salaün.

Ben oui, ça roule au diesel un autobus, n’est-il pas ?

Au passage, faudra aussi éviter de se chauffer au fuel, mais ça, c’est encore autre chose !

Bien évidemment, tremblez aussi, amateurs de croisières et vous autres, croisiéristes, qui contribuez, avec vos gros navires, à polluer

Tiens, juste une parenthèse, je me marrais hier en écoutant notre ministre de Rugy (encore un qui retourne sa veste plus vite que le merveilleux transformiste Arturo Brachetti), lequel déclarait il y a seulement quelques années à peine, en tant que député écolo, qu’il fallait « taxer le kérosène » !

Maintenant qu’il est ministre, il évite le sujet. Encore que de ce côté-là, rien n’est encore joué et vous me direz que nos compagnies françaises n’en sont plus à une taxe près…

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Tiens, ça tombe bien, dans la litanie des choses qu’il va falloir supprimer, afin de garder un semblant de planète propre, les aéroplanes ?

Ben c’est pas une blague. Grâce à une amie, spécialiste invétérée de ce genre de problèmes, je viens de découvrir une « association » (ou quelque chose d’approchant, laquelle entend bien nous conduire (c’est pas beau ?) à « arrêter de prendre l’avion ». Sic et totalement avenu !

Cette association, ce « collectif » comme on dit, se nomme Stay Grounded (traduisez par restez au sol).

Dans une Tribune que je livre à votre concupiscence avérée, ces aimables militants proposent quelques étapes pour et je cite « un système de transport juste » et une « réduction rapide de l’aviation » !

Certes, l’aéroplane, comme la plupart des engins à moteurs créés sur cette planète, pollue. Sur et rien à dire.

Pour Stay Grounded, le problème de l’aviation est une petite partie d’une histoire bien plus large d’injustices : « il est contraire à la nécessité d’éliminer l’utilisation d’énergie fossile ; il est étroitement lié au complexe militaro-industriel ; il est aussi en lien avec l’influence excessive des grandes entreprises sur les politiques publiques, concernant le commerce, le développement économique et le climat ».

Bon, je passe sur les déclarations politiques qui datent de Mai 68 et je cite encore : « nous devons passer des modes de transports nuisibles à des modes plus environnementalement sûrs.

Les courtes distances et certains vols moyens peuvent être remplacés par les trains dans les régions où des infrastructures ferroviaires adéquates existent, ou autrement par des bus/cars
». Donc les bus et les cars, c’est pas polluant ? Roooh !

Et encore, mais ça c’est pour les voyageurs et voyagistes : « nous devons interroger le développement des habitudes de voyages lointains, des week-ends en avion et du tourisme de masse qui nuit aux cultures et aux écosystèmes locaux ». Bon, d’accord, interrogeons…

Bref, parce que j’ai pas tellement de place dans ma Case (je suis chauffé au fuel mais j’ai prévu d’acheter de grosses chaussettes), tout est à l’avenant et faut arrêter de prendre l’avion, d’en fabriquer, de construire des aéroports, de voyager…

Tiens, aujourd’hui, c’est à Alexandre Dumas que je laisse le mot de la fin : « J’aime mieux les méchants que les imbéciles, parce qu’ils se reposent » !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1135 fois

Notez



1.Posté par Et alors le 16/11/2018 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas très malin cette chronique... Enfin toujours plus facile d'aller "dans le sens du vent" j'imagine.

2.Posté par Celine le 16/11/2018 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le ton moqueur, employé ici au sujet des préoccupations environnementales qui (il faut peut être le rappeler) nous concernent tous, est très mal placé. Oui le tourisme est un des secteurs qui polluent le plus sur le plan environnemental et social. La question n'est pas d'arrêter de voyager mais de voyager mieux. Qu'y à t-il de mauvais à ça ?

3.Posté par westar le 16/11/2018 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour Dominque


Faut savoir : Un jour vous militez pour le développement des open-sky, un autre jour vous militez pour europe ecologie les verts, un jour ceci, un jour cela........;vous etes une girouette, j'ai presque envie d'affirmer !!!!

4.Posté par Wiedling Romain le 16/11/2018 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette chronique c'est certain ne va pas trop nous fatiguer les neurones, comme d'habitude d'ailleurs, cla critique est facile, l'art est difficile, et là on en est loin.....

Il faudra de toutes les manières changer rapidemment nos modes de transports ou tout du moins nos fréquences de Voyages. Pourquoi ne pas imaginer une restriction du nombre de Voyages/an/pax, je sais, cela fait un peu dictorial mais je pense qu'une Politique Environnementale passera par une certaine dureté, l'Humain n'ayant pas prouvé jusque là sa capacité de résilience envers la collectivité et notre Mère Nature. Après moi le déluge....

Défendre notre profession en jouant la politique de l'autruche nous sera à tous très dommageable (sans parler des futurs agents de Voyages à venir) , quid des destinations environnementalement sinistrées, des populations déplacées entrainant de multiples tensions, des mers vident de Vie, des villes inhabitables, un schéma certes lugubre mais programmé si nous ne faisons rien à notre niveau.

Par exemple, sensibiliser nos Voyageurs à utiliser des crèmes solaires éco responsable, comme nous le propose alphanova (Labo français en plus :).....

Le Voyage est devenu une consommation comme une autre hors il devrait être extra ordinaire.

Le Voyage à mon avis devrait être honéreux comme autrefois, mettre de l'argent de côté et partir au lieu de devenir un caprice = Je veux donc j'achète (possible à cause des lows cost et hôtels mass market...où est le rêve dans cet acte d'achat ?

Bref, la chronique Gobertienne est une fois de plus bien loin de nous apporter des réponses, nous sommes plus sur une conversation de comptoir que une véritable réfelxion (mais çà le fait rire alors...).

A quand de Vrais chroniques dignent d'un vrai journaliste, j'en rêve !

Bien à vous.

5.Posté par westar le 21/11/2018 12:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Wiedling Romain

bonjour


ce que vous appelez la restriction des voyages, s'appelle .....la régulation aérienne. Il y a trop d'offres de transport, tant est si bien que les voyages que vous vendez, sont souvent vendu au dessous du cout de revient ( quand vous émettez un Toulouse-Phuket à 600 euros, le prix est plus bas que le cout de revient).


bien cdlt

6.Posté par Wiedling Romain le 22/11/2018 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@westar

Merci pour cette précision, je que je voulais faire passer comme message était plutôt la restrisction de Voyage/habitant sous forme de quota, j'entends par exemple 1 long courrier/an hors déplacements professionnels permettant ainsi de diminuer l'impact écologique.

Bien à vous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips