TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : Ryanair, plus pire, tu meurs… et ça marche !

L’édito de Dominique Gobert



Parfois, faut quand même avoir beaucoup de retenue, prendre du « sur moi » comme on dit chez les bons psys et se dire qu’il faut passer à autre chose ! Tiens, finalement, plus on est pire, plus ça craint et malgré tout… ça marche !


Rédigé par le Lundi 7 Janvier 2019

Enquête du Which Travel sur Ryanair : tout y passe, depuis les annulations à répétition au mépris des réclamations des passagers, le confort des sièges, les bagages (un coup je te vois, un coup je te vois plus et tu payes plein pot), l’environnement de la cabine et j’en passe… - Photo Ryanair Media
Enquête du Which Travel sur Ryanair : tout y passe, depuis les annulations à répétition au mépris des réclamations des passagers, le confort des sièges, les bagages (un coup je te vois, un coup je te vois plus et tu payes plein pot), l’environnement de la cabine et j’en passe… - Photo Ryanair Media
Curieux préambule, allez-vous réagir illico presto in petto, certains allant jusqu’à exprimer leur incompréhension totale. Normal.

Moi non plus je n’y comprends rien !

Et pourtant. 139,2 millions de passagers transportés en 2018, un taux de remplissage à faire défaillir Uncle Ben (96%), des taux de retards, d’annulations, de mépris des passagers record et surtout, pour la 6e année consécutive, « l’élection » par le très sérieux Which Travel de "Pire compagnie aérienne", sur la base d’une enquête menée auprès des consommateurs britanniques !

Lire : Ryanair une nouvelle fois élue pire compagnie au Royaume-Uni

Tout y passe, depuis les annulations à répétition au mépris des réclamations des passagers, le confort des sièges, les bagages (un coup je te vois, un coup je te vois plus et tu payes plein pot), l’environnement de la cabine et j’en passe…

Pour mémoire, si j’en crois les derniers chiffres, Air France aurait transporté environ 12 millions de passagers en 2018, ce qui est fort honorable, ne l’oublions pas.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
En même temps, on peut comprendre l’attitude pour le moins provocatrice, pour ne pas dire cynique de mon vieux camarade O’Leary, l’Irlandais volant, qui se fout comme de son premier penny de toutes ces considérations.

Il a, si je puis dire, bien raison.

Pourquoi faire de la qualité, alors que, en rognant de partout sur les dépenses, sur le service offert (euphémisme dans ce cas) aux passagers, sur les conditions sociales de travail dans sa propre entreprise, on gagne autant de « money » et que, finalement, plus c’est « craintu » et plus les passagers en redemandent ?

Avouez que c’est quand même étonnant, pour ne pas dire autre chose.

Néanmoins, ça marche. A tel point que même ce Brexit, encore une grosse imbécillité de la part des Grands-Bretons et une incohérence dramatique de notre Europe, ne semble être, pour Ryanair qu’une péripétie de plus que O‘Leary arrivera à contourner d’une manière ou d’une autre.

Toujours à son avantage, certainement pas à celui de ses « clients » (presqu’un gros mot dans sa bouche)...

Pendant ce temps, particulièrement pour notre pavillon français, c’est toujours la grande illusion, le grand vide, le grand désintérêt.

On aura beau, par souci électoral très surement, avoir mis sur pied ces fameuses Assises du Transport Aérien, en France, c’est une industrie totalement méprisée et laissée à l’abandon qui se profile.

Je me demande s’il ne faudrait pas créer une association des avions jaunes (ou verts, rouges, bleus ou ce que vous voulez)… Les PNC ont déjà les gilets qui vont bien, ce serait toujours ça d'économisé...

Soyons sérieux, mais quand je vois l’état dans lequel se trouvent nos compagnies françaises, de Corsair à XL Airways, Air Caraïbes en un peu mieux, Air France en toute petite convalescence (j’oublie volontairement Air Austral, nichée sur un tremplin pas encore tout à fait équilibré), j'en reste pantois !

Et triste.

Parce que, ainsi que je le narrais hier, en France, au lieu de tenter d’aider les entreprises, quelles qu’elles soient, on a tendance, soit à les mépriser (ce qui est le moindre mal), soit à les enfoncer.

Si le département « tourisme » du Quai d’Orsay est de plus en plus insignifiant, que dire de ce ministère des Transports (un vrai ministère), dont la principale activité semble être la culture de l’apathie la plus complète ?

Pendant ce temps, les « pires » compagnies européennes, elles, raflent la mise.

Enjoy !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1948 fois

Notez



1.Posté par Pierre le 08/01/2019 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour agir dans l'aérien il faut être de l'aérien.Avoir donc des connaissances solides sur ce transport et ses outils,avoir des liens internationaux surs,et ne pas attendre que la concurrence donne ou applique des orientations que l'on va suivre a l'aveuglette.Il suffit d'ecouter ce que pense les clients pour comprendre quelles sont les aspirations.Mais aussi l'état des aéroports.
Ou enfourner les passagers a la fourche 13 a la douzaine,saucissonnage etc,et tchao.
Pour autant le ministère des transport est-il a la hauteur ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips