TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : pollution des croisiéristes, entre envies… et réalités !

L'édito de Dominique Gobert



Chacun défend son territoire, comme me le rappelait finement un commentateur anonyme, lequel dénonçait de ma part une malhonnêteté intellectuelle… Ce qui m’en touche une sans faire bouger l’autre, comme disait ce bon président défunt !


Rédigé par le Dimanche 24 Novembre 2019

Depositphotos.com yuriy61
Depositphotos.com yuriy61
Mais là n’est pas le sujet.

C’est Patrick Pourbaix, un ami je vous rassure, qui a lancé, lors de la Cérémonie des « All Stars of the Sea » à bord de son immeuble flottant dernier né de la flotte MSC, cette phrase, je cite : « Il faut balayer les idées préconçues et extrêmement légères qui sont répandues sur le marché » !

En clair et pour traduire : « il faut cesser de croire que les navires de croisière sont des pollueurs invétérés ».

Le président France de MSC Croisières, comme tout le monde, défend son bout de gras, c’est parfaitement compréhensible et même honorable.

Et il est vrai que MSC a vraiment décidé de se lancer dans une vaste politique de « Croisière propre ».

Mais, de grâce, arrêtons aussi de se voiler la face : les bateaux, de plus en plus gros, de plus en plus lourds, de plus en plus peuplés, polluent.

Pas seulement que les océans, mais aussi les grandes cités touristiques.

Venise, par exemple, laquelle est non seulement touchée par ces marées intenses, mais en plus totalement dévastée par l’arrivée dans ses canaux de ces gigantesques navires.

Et là, faudra peut-être un jour faire un choix entre intérêt économique et intérêt écologique !

Dominique Gobert -DR
Dominique Gobert -DR
Les transporteurs aériens, étaient jusqu’à présent en première ligne, grâce peut-être, à cette gentille Greta qui incite à la bienveillance tellement elle est souriante.

L’aéroplane, selon les plus brillants experts, contribue à environ 2 à 3% de la pollution mondiale, ce qui est déjà énorme, je vous l’accorde.

Cher Patrick Pourbaix, je vous recommande cet excellent article publié par le non moins sérieux magazine « Sciences et Avenir » LIRE), que l’on ne pourra surement taxer de partialité ou de « malhonnêteté intellectuelle », pour faire plaisir à mon piètre détracteur.

Science et Avenir fait référence à cette étude publiée cette année par une ONG intitulée « Transport et Environnement ».

Citant l’un des compétiteurs « vedettes » de MSC, Carnival Group pour ne pas la citer, « ses 94 bateaux de croisières émettent dix fois plus d’oxyde de souffre que l’ensemble des 260 millions de voitures du parc automobile européen » !

Bon, moi je veux bien que ce soient des « idées préconçues et extrêmement légères répandues sur le marché », mais quand même.

Bien sûr, et c’est tout à l’honneur de MSC de s’engager à fond dans son programme de « non-pollution », en annonçant vouloir compenser 100% de ses émissions et je pense que cela donnera très certainement d’excellents résultats.

N’empêche que, parfois, faut quand même pas trop nier la réalité, même si cette réalité ne correspond pas toujours à nos envies !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1437 fois

Notez



1.Posté par Patrick J. Pourbaix le 25/11/2019 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Dominique,

J'ai beaucoup de respect pour ton article et la remise en question de mes affirmations. C'est un bel exemple d'esprit critique et d'analyse qui manque aujourd'hui à beaucoup de journalistes !

Cependant, je regrette que cet esprit d'analyse s'arrête à mes dires, considérant que les affirmations d'une soi-disant "étude" doivent être considérées comme "la vérité" et ne pas être remis en question !!?? Les chiffres de cette étude sont faux, fruits d'aucune étude scientifique.

Il est d'ailleurs regrettable qu'une revue sérieuse comme Science et Avenir se soit laisser aller à un tel relais de désinformation. Ce n'est pas une excuse, mais ils ne sont pas les seuls... et c'est ainsi que naissent ce qu'on appelle les "fake news".

Je ne pense pas que faire du "Trump" plaide vraiment la cause de la défense de notre environnement.

Dominique, tu n'étais pas présent lors de mes dernières prises de paroles lors du lancement de notre MSC Grandiosa, et donc tu n'as pas entendu mon exposé sur l'ensemble de nos initiatives, investissements et arguments chiffrés que j'ai partagé avec la presse et nos partenaires distributeurs.

Je suis à ta disposition pour te rencontrer au plus vite et te mettre à niveau sur le sujet.

Bien à toi et bonne journée.

Patrick

2.Posté par Coco l asticot le 25/11/2019 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"N’empêche que, parfois, faut quand même pas trop nier la réalité, même si cette réalité ne correspond pas toujours à nos envies !'"

Il ne faut pas non plus lire que ce qui nous intéresse dans un rapport, même si ça ne correspond pas à ce que l'on souhaiterait lire. C'est faire une belle omission quant à la majorité des résultats, qui démontrent que, certes, les navires de croisière émettent plus d'oxyde de soufre que le parc automobile, mais soulignent aussi que les émissions de micro particules et d'oxyde d'azote, hautement nocifs, sont insignifiantes pour le secteur, comparativement aux émissions des voitures.

Par ailleurs, il faut comparer ce qui est comparable : les navires de croisière ne sont pas simplement conçus pour se déplacer, au contraire des voitures.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips