TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Les Entreprises du Voyage souhaitent renégocier le fonds de solidarité et l'activité partielle

"Le dispositif de sortie n'est pas calibré si on reste dans la crise"



Alors que les signaux passaient au vert mi-mai et juin, le mois de juillet a replongé les opérateurs de voyages et de séjours dans le brouillard. Le début de reprise a été coupé dans son élan en juillet alors que les aides de l'Etat, fonds de solidarité et activité partielle, se réduisent progressivement. Les Entreprises du Voyage qui ne cessent de dialoguer avec les pouvoirs publics souhaitent renégocier le fonds de solidarité et l'activité partielle, en cas de coup d'arrêt. Le point avec Valérie Boned, secrétaire générale des Entreprises du Voyage.


Rédigé par le Mercredi 21 Juillet 2021

Valérie Boned (Entreprises du Voyage) : "Si la baisse d'activité se poursuit, nous souhaitons renégocier les dispositifs qui touchent au fonds de solidarité et à l'activité partielle, pour que ce soit moins dégressif que ce qui a été annoncé" - Crédit dr
Valérie Boned (Entreprises du Voyage) : "Si la baisse d'activité se poursuit, nous souhaitons renégocier les dispositifs qui touchent au fonds de solidarité et à l'activité partielle, pour que ce soit moins dégressif que ce qui a été annoncé" - Crédit dr
La dégressivité des aides qui concerne notamment le fonds de solidarité et l'activité partielle inquiète bon nombre d'opérateurs de voyages et de séjours.

Pour accompagner les entreprises dans le cadre du plan de réouverture, le gouvernement n'a pas coupé net le robinet, il a fait le choix de réduire peu à peu "le débit" des aides aux entreprises.

Après des signaux positifs de reprise mi-mai et en juin, l'activité de juillet a marqué le pas.

Les espoirs de voir enfin une courbe lissée vers le haut ont pris du plomb dans l'aile.

Les annonces de Clément Beaune, Secrétaire d'État chargé des Affaires européennes qui a conseillé d'éviter l'Espagne et le Portugal, puis l'allocution du Président de la République sur le pass sanitaire ainsi que les changements fréquents de la carte des pays verts, orange et rouges ont freiné les ardeurs des vacanciers et potentiels voyageurs.

Les Entreprises du Voyage continuent inlassablement de monter au créneau

"Depuis une bonne quinzaine de jours avec les annonces de Clément Beaune et du Président de la République, il y a eu un coup d'arrêt" confirme Valérie Boned, Secrétaire générale des Entreprises du Voyage.

Un fléchissement qui inquiète d'autant plus les professionnels que les aides se réduisent. Conscientes de la situation, Les Entreprises du Voyage continuent inlassablement de monter au créneau.

"Nous sommes en train de réunir des éléments de preuves très concrets sur la baisse d'activité sur ces deux dernières semaines.

Nous faisons une étude de marché précise pour les faire remonter à nos interlocuteurs. Le dialogue est permanent avec les cabinets de Bruno Lemaire, Jean-Baptiste Lemoyne et Alain Griset.

Actuellement nous sommes en train de discuter sur la dégressivité des aides qui est un dispositif de sortie de crise. En juillet, la situation a changé. Ce dispositif de sortie de crise n'est pas calibré si on reste dans la crise.

Si la baisse d'activité se poursuit, nous souhaitons renégocier les dispositifs qui touchent au fonds de solidarité et à l'activité partielle, pour que ce soit moins dégressif que ce qui a été annoncé",
détaille Valérie Boned.

Quid des aides sur le remboursement des avoirs ?

Autre point d'achoppement : le remboursement des avoirs émis dans le cadre de l'Ordonnance du 25 mars 2020.

Là aussi, les Entreprises du Voyage sont montées au créneau : "Evidemment nous avons demandé une enveloppe supplémentaire. Nous avons argumenté en expliquant notamment tout le temps passé à faire et défaire les dossiers... mais nous ne l'avons pas obtenue".

En lieu et place, plusieurs dispositifs de prêts ont été mis en place : PGE, prêt exceptionnel pour les petites entreprises (- de 50 salariés), avance remboursable ou prêt à taux bonifié pour les PME et entreprises de taille intermédiaire.

"L'approche de l'Etat c'est de dire qu'ils vont aider les entreprises qui ont un besoin de trésorerie avec des prêts. Ils sont plus compliqués à obtenir car ce ne sont pas les banques qui les donnent mais l'Etat", explique Valérie Boned.

Si les solutions apportées ne font pas l'unanimité dans les rangs des opérateurs de voyages, la secrétaire générale est formelle : "l'Etat ne va pas rentrer dans un système de subvention pour que les agences puissent rembourser les clients..."

Après un nouvel espoir de reprise, les agences et tour-opérateurs se retrouvent une nouvelle fois dans le creux de la vague... avec cette fois des aides gouvernementales en moins...

Un paramètre à ne pas négliger, comme le rappelait Jean-Pierre Mas, Président des EDV, pour "un des secteurs les plus impactés par la crise avec les discothèques".

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3746 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Pierre THOMAZO le 22/07/2021 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et oui certains ont crié cocorico bien trop vite et maintenant il a falloir expliquer au Gouvernement que finalement on est dans la mouise !!!!
J'en avais fait la remarque à JPM en juin. Vue la tournure des évènements il est évident que nous allons avoir encore besoin des aides car ce n'est pas prêt de repartir.
J'espère fortement me tromper mais je crois que c est mort pour le 2nd semestre 2021.

2.Posté par Sabine G le 22/07/2021 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage, l'inégalité des aides générées par la différence VA / CA n'est pas évoquée, alors qu'elle réduit le FDS de 80-90% pour les entreprises dont la compta est organisée en VA / commission.
5 à 10 fois moins d'aides selon les entreprises dans un même secteur juste pour une différence de logiciel comptable, ça change beaucoup de choses...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias