TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

"Les premiers indices d’activité de l’été reportent les espoirs de reprise..." selon Jean-Pierre Mas (EDV)

Jean-Pierre Mas s'inquiète de l'énième été compliqué de l'aérien français



Il ne fait pas de doute, l'été n'a pas été celui qu'espérait l'industrie touristique exportatrice de voyageurs français. Au gré des changements de couleur des destinations, des contraintes, les pays se sont refermés ou ouverts, entrainant un manque de visibilité regrettable. Ce n'est pas le seul problème pour le secteur, car "l’activité des opérateurs de voyages s’exerce en étroite interdépendance avec le secteur aérien". Une autre industrie en difficulté, en raison d'une crise sans fin.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 23 Août 2021

Jean-Pierre Mas s'inquiète de l'énième été compliqué de l'aérien français - Photo Depositphotos.com Chaoss
Jean-Pierre Mas s'inquiète de l'énième été compliqué de l'aérien français - Photo Depositphotos.com Chaoss
Le tourisme est un écosystème fragile et interdépendant, à l'image des agences de voyages avec l'aérien.

Quand ce dernier vacille, il emporte avec lui la distribution. Malheureusement, comme le dit si bien la dernière communication des Entreprises du Voyage "crise Covid, un premier semestre 2021 en berne pour le transport aérien. Un de plus..."

Le syndicat s'inquiète des répercussions des difficultés récurrentes de l'aérien sur les agences de voyages françaises.

"L’activité des opérateurs de voyages s’exerce en étroite interdépendance avec le secteur aérien. En France, les agences de voyage et tour-operateurs assurent, pour de nombreuses compagnies, plus de 50% de leur recette," introduit Jean-Pierre Mas.

Pour le président des Entreprises du voyage, la situation dans le ciel français est inquiétante.

"L’étude réalisée par Orchestra pour les Entreprises du Voyage enregistre un effondrement de 82% du trafic aérien au départ des aéroports français métropolitains au cours du premier semestre 2021 par rapport au premier semestre 2019."

"Les données du premier semestre et les premiers indices d’activité de l’été reportent ces espoirs de reprise..."

L'activité n'est pas la seule variable à venir impacter les finances des compagnies, puisque dans le même temps, le lucratif voyage d'affaires peine à reprendre.

"La part de la classe économique passe en deux ans de 78% à 83%, ce qui impacte la recette globale des compagnies traditionnellement plus importante sur le segment de la classe affaire. En résumé moins de trafic et moins de haute contribution.

La part de marché des grandes métropoles françaises demeure globalement stable, même si, à Paris, Orly passe de 16% à 23%, au détriment de CDG qui recule de 54% à 45%.

Cette situation s’explique par le recul des destinations long-courriers,
" poursuit Jean-Pierre Mas.

Privés de vols lointains, les Français se sont rabattus vers des pays plus proches culturellement mais aussi géographiquement. Les Antilles françaises, jusqu'au début de l'été 2021, figuraient parmi les destinations à profiter de la crise.

"Les USA qui étaient traditionnellement le second axe aérien (après la métropole), sont dépassés par l’Espagne et talonnés par les Antilles françaises (Guadeloupe – Martinique). Le Royaume-Uni (2ième route en 2019, hors métropole), le Japon (3ième) et la Chine (6ième) sortent du top 10 alors que La Réunion, les Antilles et les Emirats Arabes Unis y entrent."

Dans ces conditions, avec un aérien à l'arrêt ou du moins peu dynamique, c'est la reprise qui s'éloigne pour une partie de l'industrie, pense savoir le patron des EDV.

"Nous surveillons de près l’évolution du trafic aérien, en France mais également dans les pays ou une reprise est perceptible : le trafic domestique en Chine et aux USA par exemple.

Pour certaines de nos entreprises, notamment dans le secteur du voyage d’affaires, la reprise est attendue depuis bientôt 18 mois.

Les données du premier semestre et les premiers indices d’activité de l’été reportent ces espoirs de reprise en septembre,
en fonction de la situation sanitaire et de la possibilité de circuler internationalement.
"

Lu 2171 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Septembre 2021 - 23:45 Ryanair revient en force à Paris Beauvais








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias