TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Paris : les loueurs de "meublés de tourisme" doivent se déclarer

à partir du 1er décembre 2017



La ville de Paris informe les propriétaire de logement destiné à une clientèle de passage, qu'il sera obligatoire de se déclarer à partir du 1er décembre 2017, et qu'il ne sera plus possible de louer les résidences principales plus de 120 jours chaque année.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 23 Novembre 2017

Crédit photo : Pixabay, photo libre pour usage commercial
Crédit photo : Pixabay, photo libre pour usage commercial
Dans le cadre de la loi du 7 octobre 2016 pour une République numérique, il est offert aux villes française la possibilité de demander aux loueurs de devoir se déclarer en mairie.

Ainsi, dès le 1er décembre 2017 les propriétaires de logements, voulant louer leurs biens à une clientèle de passage via une plate-forme internet, devront obligatoirement déposer une demande de meublé de tourisme.

Cette démarche peut s'effectuer en ligne, sur le site de la mairie de Paris, pour cela les personnes se trouvant dans ce cas doivent : -se munir dernier avis de taxe d'habitation,
- et relever l'identifiant du local qui y est mentionné.

La demande officielle permettra d'obtenir un numéro d'enregistrement qui sera par la suite publié sur l'annonce en ligne.


Lu 1210 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Novembre 2021 - 13:34 La Région Sud organise un Forum sur l'Ecotourisme
















































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias