TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Région Sud : Renaud Muselier rallume la guerre des CRT et François de Canson explique pourquoi

Pas de suppression de subvention mais une clarification



C’est une vieille guerre que vient de rallumer Renaud Muselier, président de la région Sud, en supprimant la subvention de fonctionnement de 750 000 euros allouée au CRT Côte d’Azur. En effet, cette instance voulue et créée à l’époque de Jacques Médecin, notamment pour des raisons politiques, a toujours fait figure d’exception dans le paysage régional. Outre les spécificités touristiques propres à chaque région, des raisons politiciennes expliquent aussi cette situation. Le département éponyme qui a dénoncé la raison politicienne de cette suppression a immédiatement volé au secours du CRT azuréen pour faire la “soudure.”


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 4 Août 2021

Le Département des Alpes-Maritimes volera au secours du CRT Côte d'Azur /photo dr
Le Département des Alpes-Maritimes volera au secours du CRT Côte d'Azur /photo dr
"Suite au retrait de la Région Sud dans le financement du Comité Régional du Tourisme (CRT) Côte d’Azur France, "explique un communiqué, "plus de 90 élus maralpins et 650 socio-professionnels azuréens du tourisme ont rappelé la nécessité de maintenir une agence de promotion de la Côte d’Azur de proximité, souple et réactive, ayant fait ses preuves depuis plus de 79 ans. "

Le Département des Alpes-Maritimes a souhaité se substituant totalement à la Région dans son financement, soulignant par la voix de plusieurs élus, " la nécessité de maintenir un organisme de promotion touristique azuréen local en charge de la promotion de la destination, de la communication et de l’observation de la Côte d’Azur."

Le Département des Alpes-Maritimes se substituera intégralement à la Région en matière de subvention suite au retrait du financement de la Région Sud-PACA au Comité Régional du Tourisme Côte d'Azur France et à la reconnaissance du CRT PACA comme unique comité régional du tourisme, votés par les conseillers régionaux lors de l’Assemblée plénière le vendredi 23 juillet dernier.

"Soudaine et inattendue en cette période de crise inédite pour les professionnels du tourisme, cette suppression de subvention régionale de 730 000 euros avait été immédiatement dénoncée par 90 élus, rejoints à ce jour par plus de 650 socio-professionnels du tourisme azuréen qui ont adressé au Président de Région, Renaud Muselier, une lettre demandant le retrait de cette délibération et le maintien du CRT Côte d’Azur France."

"Un organisme qui se prétend régional alors qu’il ne l’est pas..."

De son côté, François de Canson, Vice-Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Président du CRT Provence-Alpes-Côte d’Azur, évoque la récupération ou la sur-interprétation des événements.

"Au regard des remous médiatiques observés depuis quelques jours autour de notre décision de ne confier la promotion touristique régionale qu'à un seul opérateur, il me paraît important de recadrer le débat, sans animosité, récupération ou sur-interprétation.

Bien évidemment il n’a jamais été question de supprimer cette structure de promotion du tourisme maralpine, structure qui repose sur une gouvernance départementale, un financement départemental et un président élu départemental.

Toutes les régions disposent d’un organe régional de promotion touristique, avec en cascade des départements dotés d’agences départementales de tourisme, puis des offices de tourismes attachés à des communes ou de communautés de communes.

Nous faisions exception avec 2 Comités Régionaux de Tourisme au lieu d’un, et 5 Agences de Développement du Tourisme au lieu de 6… les Alpes maritimes en étant dépourvues.


Outre le CESER depuis 2015 ou la Chambre Régionale des Comptes plus récemment, (LIRE) enjoignant à rentrer dans les clous, il était nécessaire de replacer les choses en cohérence.

(...) C’est aujourd’hui chose faite. La région dispose de son Comité Régional de Tourisme et les Alpes-Maritimes de leur agence de développement touristique.

Et comme je l’ai dit avec Renaud Muselier, bien évidemment nous n’abandonnons pas la Cote d’Azur : je vous rappelle que les 700 000 euros versés de la Région n’étaient pas destinés à financer le fonctionnement de la structure Côte d’Azur France, mais qu'il s’agissait d’une subvention pour promotion qui devait être coconstruite sur les actions régionales, ce qui n’était pas le cas.

Je me réjouis de la décision entérinée hier par le département des Alpes Maritimes qui apporte un budget supplémentaire à la destination. Cet effet de levier sera bénéfique pour les professionnels du 06 en complément de l’engagement de la région qui reste identique.

En résumé, pour les pros du tourisme : ils bénéficieront de 700 KE de plus issus du département et d’un budget toujours aussi conséquent de la Région pour la Côte d’Azur. Donc ils sont gagnants sur toute la ligne.

Pour la Région c'est une lisibilité retrouvée de son action et de sa politique, non parasitée par un organisme qui se prétend régional alors qu’il ne l’est pas, ainsi que le renforcement des actions du CRT Provence-Alpes-Côte d’Azur pour le loisir et le MICE dédiés à la Côte d’Azur."

Lu 3978 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus













































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias