TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Réunion : les agences demandent des mesures de soutien spécifiques

3 questions à Thierry PRENGERE, Secrétaire Général Adjoint AITL



L'Association des indépendants du tourisme et des loisirs (AITL) a rencontré le directeur de cabinet du Préfet de la Réunion ainsi que le sous-préfet à la relance. Les restrictions imposées entre la Réunion et L'Ile Maurice ne devraient pas évoluer prochainement. Les agences demandent des aides spécifiques au gouvernement. Interview.


Rédigé par le Mardi 14 Décembre 2021

Un nouveau rendez-vous est pris la semaine prochain pour faire un point d'étape - Depositphotos.com RostyslavOleksin
Un nouveau rendez-vous est pris la semaine prochain pour faire un point d'étape - Depositphotos.com RostyslavOleksin
TourMaG.com - Vous avez sollicité un rendez-vous auprès du préfet de la Réunion, suite à sa décision de maintenir au niveau "rouge écarlate" les restrictions entre la Réunion et l'Ile Maurice alors qu'elles sont passées en "rouge" avec la Métropole. Qu'en est-il ressortir ?

Thierry PRENGERE :
Nous avons été reçus par Ottman Zaïr, directeur de cabinet du préfet de la Réunion et par Gilbert Manciet sous-préfet à la relance auprès du préfet de La Réunion.

Ils nous ont expliqué que le virus circule énormément à Maurice et que la Réunion était une île avec des moyens plus faibles qu'en Métropole en terme de lits d'hôpitaux qu'il était préférable de limiter la propagation du virus.

A lire aussi : La Réunion : les pros du tourisme interpellent le préfet sur Maurice

TourMaG.com - Vous avez demandé des mesures d'accompagnement spécifiques. Allez-vous être attendus ?

Thierry PRENGERE :
Effectivement nous demandons des aides pour les agences directement impactées. L'Ile Maurice représente 60 à 80% de part de marché des ventes en agences. Les combinés Réunion - Maurice rendus impossible le "rouge écarlate" représentent également pour certains réceptifs une baisse de 30% de leur chiffre d'affaires.

Nous ne pouvons plus vendre l'Afrique du Sud et des contraintes de tests ont été remis en place dans les deux sens entre la Réunion et la Métropole.

Nous avons demandé notamment à être reconnus comme des entreprises fermées administrativement. Nous demandons la prise en charge des congés payés des salariés à hauteur de 10 jours et des dispositifs spécifiques à la Réunion dont le maintien de l'activité partielle.

Le directeur de cabinet nous a assuré qu'il allait faire remonter nos demandes aux ministères concernés.

TourMaG.com - Les contraintes pourraient-elles s'alléger ?

Thierry PRENGERE :
Nous devrions faire un point intermédiaire la semaine prochaine avec le directeur de cabinet du préfet. Nous verrons si nous avons été entendus.

Lu 2844 fois

Tags : maurice, reunion
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >










































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias