TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Roger Pinson nous a quittés

Le créateur des Eldorador



Nous apprenons la mort de Roger Pinson. Il avait 89 ans. Il était fatigué. A Paris, le coronavirus l’a emporté. Ceux qui ont moins de 30 ans ne l’ont pas connu. C’était un personnage atypique qui, en son temps, a marqué la profession. C’était une voix, une stature. Je l’avais longuement rencontré en août 2016 dans le cadre ma saga dédiée à Jet tours. Je vous livre le passage qui le concerne aux débuts de la longue histoire de Jet tours. C’était encore l’époque des pionniers du tourisme.


Rédigé par le Vendredi 3 Avril 2020

Michel Messager président de l’AFST et Roger Pinson entré en 1958 cher Air France. Il a représenté la compagnie en Amérique du Sud, en poste à Caracas. Rappelé en France en 1972 il a lancé Jet tours filiale tourisme d’Air France. Il a ouvert les premiers charters répétitifs, les premières agences enseignes. Il a trouvé la marque « Eldorador », quelque chose entre eldorado et paradore . « Rentré d’Amérique du Sud je ne connaissais personne à Paris. Du tourisme je ne savais rien alors j’ai tout inventé ». MS.
Michel Messager président de l’AFST et Roger Pinson entré en 1958 cher Air France. Il a représenté la compagnie en Amérique du Sud, en poste à Caracas. Rappelé en France en 1972 il a lancé Jet tours filiale tourisme d’Air France. Il a ouvert les premiers charters répétitifs, les premières agences enseignes. Il a trouvé la marque « Eldorador », quelque chose entre eldorado et paradore . « Rentré d’Amérique du Sud je ne connaissais personne à Paris. Du tourisme je ne savais rien alors j’ai tout inventé ». MS.
A la fin des années 1960, la compagnie Air France tend à diversifier ses composantes.

Elle lance les filiales aériennes Air Inter et Air Charter, les hôtels Méridien, Visit France, etc. Avec SOTAIR et ses marques Jet tours, Eldorador, Jumbo, Jet’Am, ce sera le tour-operating.
 
Au commencement, la filiale TO piétine. Elle manque de projet d’entreprise, de plan de développement. L’arrivée en 1972 de Roger Pinson lui donnera une première dynamique.
 
Entré chez Air France en 1958, c’est une forte personnalité. Il vient d’Amérique du Sud, où il a représenté la compagnie. Rio puis Caracas où, après l’ambassadeur, il était le deuxième personnage de la colonie française, élu membre du Conseil Supérieur des Français de l’Etranger.
 
Roger Pinson sait négocier les tarifs aériens, développer un marché local, engager des partenariats, gérer le surbook, ouvrir de nouvelle lignes (comme Rio - Paris en 21 heures via Dakar). Il ne connait rien au tour-operating.
 
« Au début, j’ai pris cette nomination comme une punition. Je ne savais rien. Je vivais à l’étranger et  je ne connaissais personne à Paris. En réalité, ce fut ma chance. Je savais que je ne savais pas, alors j’ai tout inventé. Ce fut une période enthousiasmante ».
 
Roger Pinson restera 6 ans président de Jet tours. En dépit d’une série de crises (déjà), - premier choc pétrolier, guerre du Kippour - il lui donnera son premier essor.

A son arrivée, la filiale TO d’Air France fait voyager 5 000 clients et emploie une vingtaine de salariés, dont le bien connu Alain Ataf, directeur des ventes, Isabelle Lacarrau et Martine Smadja, qui compteront beaucoup dans le développement des clubs Eldorador.
 
A son départ, la SOTAIR compte 180 000 clients (80% avec Jet tours) et emploie 370 personnes. Jet tours et ses marques satellites sont alors le premier TO français « pur » (après le Club Méditerranée).
 
« J’ai appris à devenir un commerçant. J’ai étudié le fonds de commerce. Nous étions un tour-opérateur parmi une quinzaine d’autres. Je ne proposais aucune valeur ajoutée par rapport à mes concurrents et je voulais surtout développer notre clientèle.
 
Pour nous démarquer, j’ai décidé de maîtriser les composantes de nos produits sans investissements lourds, simplement avec des accords commerciaux. Air France, qui perdait de l’argent, ne voulait rien prêter
».
 
Ne pouvant acheter des hôtels, Roger Pinson choisit une marque, « quelque chose entre eldorado et paradore » et crée « Eldorador ».
 
Les premiers clubs Eldorador seront dirigés par des hommes hors du commun, des hôteliers bâtisseurs, désireux de faire aimer leur pays : Henri Frydman (la Kasbah d’Agadir), le grec Apo (Domaine de Nianing au Sénégal), Georges Console (bateau Bou el Mogdad sur le fleuve Sénégal).
 
Roger Pinson va lancer les premiers charters répétitifs, les premières agences enseignes Jet tours avec un contrat de franchise et sans participation financière. Avec Air Inter, il obtient les premiers tarifs spéciaux pré-acheminements.
 
Il imagine les « Vacances Orange », revendues dans les grandes surfaces, la « semaine à 1 000 francs », les « soldes avant collection » pour contrer (déjà) les ventes de dernière minute. Il bouscule les règles, en instaurant la garantie des prix au jour de l’achat par le client.
 
« A l’époque, une résolution IATA voulait que le prix soit révisable jusqu’au jour du départ. En cas de modification, il fallait refacturer le client ». Il devra répondre de cette initiative auprès des représentants IATA envoyés par… Air France.
 
« Mon seul problème, c’était Air France. Dans un état d’esprit très hiérarchisé, la compagnie n’avait aucune considération pour ses filiales. Elle les considérait strictement à son service, sans chercher à les soutenir ou à coopérer ». Il se souvient de la tension des premières négociations.
 
Air France ne voulant pas mettre en service les vols VARA (vols affrétés avec réservation à l’avance), il sera l’un des premiers clients de la PanAm en France. En 1978, Max Albert lui succède à la présidence de SOTAIR. C’est une grosse pointure, Inspecteur Général chez Air France, quasiment numéro 3.
 
Ce président atypique engagera comme directeur général adjoint un homme encore plus atypique que lui, Roger Darmon.

Lu 5070 fois
Notez

Commentaires

1.Posté par Nicolle Martin le 06/04/2020 09:28
C'est avec beaucoup de tristesse que j'apprends le décès de Roger Pinson qui a été un modèle, un ami au début de ma carrière dans le Tourisme. Sa bonne humeur, son humour, son professionnalisme resteront parmi les bons souvenirs de la belle période du Tourisme.
Nicolle Martin
Office du Tourisme Nice Métropolitain
Présidente du SKAL International Côte d'Azur

2.Posté par Bruno Frydman le 27/04/2020 16:33
Adieu Roger!
Le tandem des deux Roger( Pinson et Guilabert) a marqué ma jeunesse dans le métier du Tourisme et le début de ma vie professionnelle. Au début comme stagiaire chez Jet Tours et plus tard comme propriétaire héritier d'un Eldorador à Agadir "La Kasbah". Ils viennent tous deux de disparaitre et je tenais à saluer ces deux gentlemen. Roger Pinson m'impressionnait par sa culture. Comme tous les levantins il parlait parfaitement plusieurs langues et avait vécu dans de nombreux pays. Son passage à Sciences Po paris lui avait inculqué un sens acquis de la diplomatie en affaires. Chez Jet Tours il a insufflé une ambiance joviale et une ouverture d'esprit rare dans les entreprises semi-publiques. Il lança le Brésil qu'il mit à la mode en France et compris que la déclinaison du concept inventé par le "Club Med" serait bientôt un produit de vacances familiales demandé par les français. Ainsi naquirent les "Eldoradors" qui furent ensuite développés et améliorés par Roger Darmon sous l'égide d'un autre Monsieur d'Air France Max Albert. J'ai connu Roger Pinson comme l'ami de mon père et mon boss. Plus tard il m'emmena visiter Le Caire ou il avait vécu et je compris la profondeur de son attachement Hiumaniste aux cultures du monde. Ensuite dans ma vie chez Warner à Rome je l'ai revu à la première communion de sa fille. avec de nombreux amis communs dont Maurice Fain ma vie fut ponctuée du plaisir de revoir Roger et sa compagne Gabriella à de nombreux diners et piscines parties. Toujours il démontrait cette chaleur humaine, cette élégance que l'on nomme La Classe. En saluant aujourd'hui l'homme et l'entrepreneur au moment de son départ j'ai de la gratitude pour l'exemple qu'il m'a donné dans mes jeunes années et je l'en remercie ici. Je tiens à présenter à sa compagne, à ses enfants et à toute sa famille mes condoléances. Ciao Roger!
Bruno Frydman

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 5 Novembre 2020 - 06:41 Bleu Voyages : François Lorente nous a quittés


































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance