TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Thomas Cook part à la (re)conquête de l'Europe... et de la France ? 🔑

Thomas Cook a repris au Royaume-Uni et aux Pays-Bas



Le 23 septembre 2019 la plus grande et vieille agence de voyages au monde faisait faillite. Thomas Cook déposait le bilan entraînant par le fond toutes ses filiales à travers le monde. 3 ans après cet évènement retentissant, la Rédaction de TourMaG.com propose à ses abonnés toute cette semaine une série spéciale. Pour démarrer nous vous proposons de commencer par la fin et de voir ce qu'est devenu le Thomas Cook repris par Fosun. Malgré sa disparition, le phénix a bien l'intention de renaître de ses cendres en Europe et peut-être même... en France !


Rédigé par le Lundi 19 Septembre 2022

Et si Thomas Cook était l'éternel phénix du tourisme ?

Deux mois après la faillite la plus retentissante de l'histoire de notre industrie, Fosun déjà propriétaire du Club Med rachetait à la découpe "certaines marques, noms de domaine, applications logicielles, comptes et licences de médias sociaux."

En septembre 2020, le plus grand conglomérat privé de Chine réchauffait les cendres de l'entreprise en mettant en ligne un nouveau site internet et relançant la marque, dans son pays de naissance : le Royaume-Uni.

Nous en étions restés là, sur des braises pas trop ardentes, mais quand même vivaces...

Depuis, la plus vieille agence de voyages au monde s'est lancée à l'assaut de l'Europe continentale, en s'implantant aux Pays-Bas en 2022. Un épisode passé inaperçu et pourtant pas vraiment anodin.

Ce retour pourrait bien être l'avant-poste d'une future offensive. Thomas Cook pourrait-il (re)conquérir le Vieux continent ? C'est en tout cas ce qui transpire des échanges avec la direction du Thomas Cook Nouveau.

D'ailleurs, le retour en France de la marque au cœur jaune ne serait pas seulement le fantasme de quelques nostalgiques.


Thomas Cook part à la (re)conquète de la France ?

C'est en préparant la série spéciale sur "Thomas Cook", et en tapant le nom de l'entreprise sur internet, que le site de l'agence de voyage déchue est apparu.

Tout d'abord, la plateforme est bien active (1ère surprise). Un message apparait même en français.

"Dès que nous aurons de nouvelles actualités, vous recevrez un e-mail. Nous voulons aussi mettre en place une activité qui créera des vacances qui répondront à vos attentes – à l’endroit et au moment de votre choix," explique une lettre d'information diffusée sur le site.

Thomas Cook envisagerait-il dans un avenir proche de faire son come back dans le monde francophone ?

"Nous continuons à évaluer la possibilité d'une nouvelle expansion. Pour l'instant, il n'y a cependant aucun projet ferme," répond le responsable de la marque et des relations presse, contacté par nos soins.

Il faut dire que les ambitions ont peut-être été quelque peu minorées au regard des difficultés financières de son propriétaire.

Fosun doit en effet rembourser près de 16 milliards d'euros avant mars 2023. Le conglomérat a dû se délester des quelques bijoux de famille et commence à grandement inquiéter les marchés financiers.

Pour en revenir à nos moutons, Thomas Cook n'étudierait pas encore un retour en France, mais regarderait bien le marché.

Thomas Cook veut relancer la marque en Europe !

"Le verbe étudier est un peu fort.

Nous reconnaissons que la marque Thomas Cook conserve une reconnaissance parmi les consommateurs. Nous souhaitons continuer à développer notre activité en Europe où nous voyons des opportunités,
" répond alors le responsable.

En résumé, Thomas Cook est de retour et entend casser la baraque, du moins avec son nouveau positionnement. Nous sommes allés un peu plus loin que cette annonce.

La nouvelle mouture de l'ancien géant du tourisme est nettement plus allégée.

"Notre modèle d'entreprise est différent de celui de l'ancienne entreprise : nous n'avons pas de magasins, nous n'avons pas d'avions et l'argent de nos clients est protégé en dehors de notre entreprise dans un trust qui offre une garantie totale," précise le responsable de la marque et des relations presses.

Thomas Cook a tiré un trait sur le dinosaure pour gagner en agilité et devenir un simple revendeur de voyages.

Les hôtels ne sont plus la propriété de l'entreprise. Celle-ci développe des relations directes avec les établissements les les plus cotés, tout en proposant les billets des principales compagnies aériennes, avec des départs depuis les aéroports du Royaume.

Il est loin le temps où Thomas Cook, en personne, faisait office de guide et accompagnait ses clients aux quatre coins du globe.

"Nous avons construit l'une des plateformes numériques de vacances les plus rapides.

Notre expertise en matière de voyages est disponible tout au long du parcours client pour lui offrir des conseils et répondre à ses questions par chat, en direct ou par téléphone.
"

Thomas Cook : les Pays-Bas sont le laboratoire en Europe

La marque iconique du voyage est donc une plateforme entrant en concurrence avec les Edreams Odigeo, LastMinute and co.

Pour se faire une place dans la très concurrentielle distribution en ligne, la firme anglaise entend miser sur la... vidéo. Alors que FTI a sa propre chaine de voyages - une chaîne de téléshopping - l'émanation de la plus vieille agence de voyages mise, de son côté, sur les clips.

"Notre application au Royaume-Uni offre une nouvelle approche des applications de voyage, en se concentrant sur le contenu vidéo court et en permettant aux gens de regarder une vidéo puis de cliquer pour réserver," poursuit le responsable.

Une application qui reprend les codes des réseaux sociaux, avec des courtes vidéos faisant la promotion des destinations. Un changement de positionnement qui semble porter ses fruits.

Au cours du 1er semestre de l'année, 46 000 forfaits ont été vendus. Un chiffre qui serait tout simplement deux fois supérieur à celui de l'ensemble de l'année 2021.

"C'est encore loin de l'ampleur de l'ancienne activité, mais cela constitue une forte croissance pour une start-up.

Nous sommes très satisfaits de nos débuts aux Pays-Bas. Comme il s'agit de notre première expansion en Europe continentale, il était important pour nous de tester la force de la marque et d'adapter notre plateforme numérique à un nouveau marché.
"

La Hollande fait donc office de laboratoire dans un marché se rapprochant un peu plus des standards anglais et allemands.

D'ailleurs, face à ce succès, la direction envisage d'accentuer l'éventail des produits dans l'autre pays du fromage. Et pour compléter l'offre, les aéroports allemands et belges seront bientôt accessibles aux vacanciers néerlandais.

Thomas Cook : plus de 100 salariés et des recrutements

Même si Fosun donne des signaux d'essoufflement et fait craindre le pire, le conglomérat chinois reste ambitieux, pour une marque rachetée 13 millions d'euros.

"Fosun a soutenu notre croissance et a investi dans notre développement pendant toute la période du covid.

L'entreprise se concentre sur le long terme et veut construire la marque en tant qu'entreprise de voyage numérique qui innove et propose des vacances familiales fantastiques,
" affirme le dirigeant.

L'enjeu étant d'oublier la façon de construire le voyage du passé, pour devenir une marque innovante et reconnue dans la distribution digitale.

Aujourd'hui une centaine de personnes travaillent dans les fonctions numériques, le support client, le commercial et le marketing, le tout au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.

Rien de comparable avec la taille de l'entreprise passée, qui comptait plus de 28 000 employés à travers le monde et faisait voyager 20 millions de voyageurs.

C'est donc un nouveau chapitre qui s'ouvre avec de nombreux employés ayant connu l'ancienne version de Thomas Cook. Si l'enjeu n'est pas de reconquérir le monde, l'agence de voyages en ligne se montre ambitieuse et poursuit son recrutement pour soutenir son développement.

Thomas Cook est mort, vive Thomas Cook ?

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1692 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Olivier le 19/09/2022 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je serai ravi qu'ils reviennent en France. Je propose même que soit organisé à cette occasion un grand cocktail le jour J. A cette soirée serait alors remis par TC un chèque de + de 40 millions d'euros à l'APST pour solde de tous comptes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Septembre 2022 - 00:05 Thomas Cook : qui était l'inventeur du voyage ? 🔑




















QUARTIER LIBRE
vous offre





























TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias