TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Tour du monde des réceptifs : seule la torpeur trouble l'arc de triomphe de Vientiane, la capitale du Laos

Interview de François Guillot, le DG d'Exo Travel au Laos



Face à une situation de confinement (presque) généralisée au niveau mondial, la rédaction de TourMaG.com s'adapte. Tandis que les tour-opérateurs et les agences de voyages tentent de convaincre leurs clients de reporter les séjours, les réceptifs se démènent pour leur survie, loin des aides de l'Etat Français. Nous avons décidé de prendre de leurs nouvelles. Aujourd'hui, direction le Laos, avec François Guillot, le DG d'Exo Travel au Laos.


Rédigé par le Dimanche 19 Avril 2020

Patuxai, l'arc de triomphe du centre de Vientiane, ne grouille pas de badauds et touristes - Crédit photo : François Guillot
Patuxai, l'arc de triomphe du centre de Vientiane, ne grouille pas de badauds et touristes - Crédit photo : François Guillot
TourMaG.com - Le Laos est une destination qui semblait monter sur le marché français, observiez-vous un appétit particulier depuis quelques années de nos compatriotes pour la destination ?

François Guillot :
Nous avons connu des années très encourageantes au début des années 2000 et 2010, mais depuis quelques années, la fréquentation se tasse.

Il y a peut-être des effets de mode... puis nous ne pouvons pas dire que la destination soit très médiatisée ou visible.

Nous sommes entourés de voisins très imposants et connus avec des arguments de chocs pour attirer la clientèle : le prix notamment. Nous sommes victimes de leur succès.

Même si l'attraction de la région devrait bénéficier au Laos, puisque la destination s'inscrit dans des circuits avec d'autres pays, mais ce n'est pas le cas.

Dans le même temps, le tourisme anglais augmente. Les explications de cette baisse ne sont pas évidentes à expliquer.

TourMaG.com - Vous êtes basés à Vientiane, la capitale du Laos, à quoi ressemble la vie de tous les jours ?

François Guillot :
En général, c'est une ville où il fait relativement bon vivre et plutôt tranquille par rapport aux mégalopoles asiatiques.

La capitale du pays comptabilise entre 700 et 800 000 habitants, elle suit la dynamique du pays et se développe beaucoup depuis quelques années. Le Laos part de très loin, mais rattrape le temps.

La première source de richesse étant la production d'hydroélectricité. Nous sommes la pile électrique du Sud-Est. Les autres secteurs économiques moteurs pour le pays sont : l'extraction de minerais et le tourisme.

L'industrie touristique est très importante. Si les Chinois prennent de plus en plus de place, la clientèle est très occidentale. Les voyageurs viennent aussi bien du Royaume-Uni, de l'Europe, que de l'Australie.

TourMaG.com - Alors que le tourisme en Thaïlande est très dépendant de la Chine, ce serait moins le cas au Laos ?

François Guillot :
Oui. Nous nous orientons plutôt vers un tourisme culturel. Nous n'avons pas de tourisme balnéaire, nous n'avons pas de plage.

Les voyageurs viennent ici pour l'authenticité, car nous avons énormément de minorités ethniques. Les Chinois préfèrent profiter les plages de Phuket.

La classe moyenne de l'Empire du Milieu a une attirance pour les destinations plaisirs, autour de la plage et du soleil.

Ici, tout est plus calme, il faut prendre son temps. Beaucoup de visiteurs comparent le Laos à ce qu'ils ont connu en Thaïlande il y a 30 ans ou plus, avant l'arrivée du tourisme de masse.

TourMaG.com - Autant en France, nous avons énormément suivi l'actualité autour du Covid-19 en Thaïlande, au Vietnam et en Chine, autant au Laos pas du tout. Quel est l'état de la situation sanitaire ?

François Guillot :
Le pays est complètement fermé depuis la mi-mars, la suspension de l'ensemble des vols et la fermeture des frontières, puis le confinement a été instauré le 1er avril jusqu'au 3 mai 2020.

19 cas ont été recensés au Laos, ce qui reste très peu par rapport aux différents voisins.

Nous ne savons pas si ces chiffres correspondent à un manque de transparence ou si nous sommes tout simplement moins touchés par la mondialisation.

Le tourisme est aussi moins prégnant sur la société, il y a moins d'échanges aériens, nous n'avons même pas de vols directs vers ou depuis l'Europe.

Economie : "des Ministres ont parlé de réfléchir à l'éventualité de peut-être pouvoir mener des actions"

TourMaG.com - Vous vivez au Laos depuis plus de 10 ans, comment jugez-vous le système sanitaire ?

François Guillot :
Il est nettement en dessous de ce qu'il existe en Thaïlande par exemple, mais il s'améliore. Il suit la dynamique du pays.

Avec 19 cas, je n'ai pas d'inquiétude sur la capacité du système hospitalier. Avec 5 000 malades dans tout le pays, mon optimisme serait tout autre.

Les infrastructures qui peuvent gérer les cas sont peu nombreuses : un hôpital dans la capitale et un autre en province. Le problème a été pris au sérieux très rapidement, puis le climat est ici très chaud, donc peut-être moins favorable à la propagation du virus.

TourMaG.com - Le peuple du Laos n'est pas le plus connu pour les Français, comment réagit-il par rapport au confinement ?

François Guillot :
La population dans son ensemble a peur, je pense que le confinement est bien suivi.

Toutes les administrations, les usines sont fermées, de notre côté le bureau d'Exo Travel est fermé depuis une quinzaine de jours.

Après, il y a un facteur important dans le contrôle de l'épidémie et du confinement, car du 14 au 16 avril se tient le Pimay, Nouvel An Lao..htm

C'est une semaine importante, car tout le monde rentre dans sa famille, à Vientiane (la capitale, ndlr) les habitants se rassemblent pour arroser les images de Bouddha et faire la fête.

Toutes les festivités ont été annulées.

TourMaG.com - Si les Thaïlandais vivent et mangent énormément dehors, qu'en est-il au Laos ?

François Guillot :
C'est un pays assez rural, contrairement à ses voisins, la vie est assez éloignée de celle de Bangkok.

Toutefois, les Laotiens sont assez sociables, ils aiment discuter et manger avec leurs voisins, ils ne restent pas enfermés toute la journée.

Si à l'accoutumée Vientiane est animée, bien moins que les mégalopoles voisines, actuellement les rues sont très calmes, pour ne pas dire désertes.

Il faut savoir qu'ici, plusieurs générations vivent sous le même toit, donc le confinement est moins difficile à supporter.

TourMaG.com - Au niveau des aides, le gouvernement est-il intervenu pour soutenir l'économie ?

François Guillot :
Pas vraiment, des Ministres ont parlé de réfléchir à l'éventualité de peut-être pouvoir mener des actions, ce n'est pas du tout avancé...

Le Laos est un Etat relativement pauvre, avec très peu d'argent dans les caisses. La première mesure a été un report des charges et un décalage de la publication des bilans annuels, voilà tout.

Le pouvoir dit se préoccuper du sort des entreprises, mais nous nous faisons que peu d'illusion sur son intervention et ses capacités.

Après pour la population, la situation n'est pas facile à vivre à ce niveau. Le socle familial est important, ce qui permet de tenir financièrement et moralement.

Les gens sont rarement seuls, cette tradition pallie aux carences de l'Etat.

Report : "nous garantissons les mêmes prix jusqu'à la fin septembre 2021"

TourMaG.com - Pour Exo Travel au Laos, où en êtes-vous dans l'activité ?

François Guillot :
Nous attentons que la crise passe, nous faisons le dos rond. Par chance, le mois d'avril marque le début de la basse saison pour nous, contrairement à la Malaisie ou l'Indonésie.

Après au niveau de l'activité, le coronavirus nous a totalement sabordés le mois de mars, avec 70% d'annulation, qui est historiquement une bonne période.

TourMaG.com - A quoi ressemble votre quotidien dans le bureau d'Exo Travel ?

François Guillot :
Nous traitons majoritairement les dossiers annulés ou reportés, nous discutons aussi avec nos fournisseurs et nous regardons aussi l'offre que nous pourrions proposer à nos clients pour l'été 2020.

Nous préparons doucement la reprise. Dans la mesure du possible, nous garantissons les mêmes prix jusqu'à la fin septembre 2021.

Si cela peut paraître loin, nous nous adaptons et retravaillons nos produits. et puis nous profitons de cette période, pour proposer aux agences de voyages des webinaires.

C'est une façon de maintenir l'intérêt, se rappeler au bon souvenir des agents de voyages et répondre à leurs questions.

Tourisme au Laos : "l'hôtel le plus important possède pas plus de 130 chambres"

TourMaG.com - Quel est le visage de l'industrie touristique ?

François Guillot :
Sur les 10 dernières années, le développement a été très important, le paysage touristique a énormément changé.

Nous avons beaucoup d'hôtels, notamment à Louang Prabang, la capitale touristique du pays. Les établissements y sont très beaux et par chance ce n'est pas surpeuplé, il y en a pour tous les budgets.

Vientiane commence aussi à se développer, la région des 4 000 îles connaît un boom important.

Le tourisme se développe beaucoup, mais loin du tourisme de masse. Imaginez un peu que l'hôtel le plus important possède pas plus de 130 chambres. L'offre est respectueuse de la culture laotienne.

Nous sommes loin des gros complexes, même si Accor fait construire un Pullman.

TourMaG.com - Le Laos est très dépendant économiquement de la Chine ?

François Guillot :
Oui c'est même quasiment une province chinoise, au niveau de l'économie.

La Chine construit une ligne ferroviaire qui va de Pékin jusqu'à Singapour, tout en traversant entièrement le Laos.

Ici, le gouvernement voit cette opportunité de développement du pays. Mais la ligne va permettre à la Chine d'accentuer sa mainmise sur l'économie.

Cette ligne sera doublée d'une autoroute, donc le changement est très important pour le pays.

Ce sera la première ligne ferroviaire du pays, même si elle sera réservée à une activité de fret. L'idée est de transporter les marchandises de Chine vers la Thaïlande, la Malaisie et Singapour, pour alimenter les ports de la région.

Nous espérons pouvoir bénéficier d'une partie transport de voyageurs. L'influence est aussi culturelle, car le nord du Laos et le sud de la Chine sont deux régions qui se ressemblent.

TourMaG.com - Le pays est en plein bouleversement...

François Guillot :
En effet, les infrastructures évoluent dans le bon sens, mais si le développement est très sensible à Vientiane, c'est nettement moins perceptible dans les campagnes.

Région des 4 000 îles : "Il y a une indolence... et une douceur de vivre dépaysante"

TourMaG.com - Le Laos est assez peu connu en France, quel endroit aimeriez-vous faire découvrir à nos lecteurs ?

François Guillot :
Je l'ai mentionné un peu plus haut dans l'interview ce serait les 4 000 îles.

Attention, il ne faut pas s'attendre à des îlots éparpillés en pleine mer, puisque nous n'avons pas d'accès à l'océan.

Elles se trouvent sur le Mékong, dans le sud du pays. Il y a une indolence, une nonchalance et une douceur de vivre dépaysante. C'est une ouverture sur un autre monde. Beaucoup d'îles ne sont pas électrifiées, les populations vivent au rythme du soleil.

L'ambiance y est très zen et les touristes peu présents, c'est un lieu que j'aime beaucoup.

TourMaG.com - Quels sont les arguments touristiques du pays ?

François Guillot :
Je ne vais pas être très original, mais le premier argument est l'authenticité.

Le pays a toujours été en marge des grandes destinations touristiques, ce qui pouvait être un inconvénient dans son développement en devient un avantage maintenant.

Les Laotiens sont naturellement gentils, ils ne sourient pas pour faire plaisir aux touristes, ils sont sincères. Il ne faut pas oublier l'aspect culturel, puisque le pays possède de nombreuses ethnies. Enfin Louang Prabang est un centre spirituel important en Asie du Sud-est.

Retrouvez le "Tour du monde des réceptifs" sur la carte interactive :


Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4683 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Novembre 2020 - 10:46 La Lituanie organise deux sessions de formation







































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance