TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e

TourMaG.com




Une balade irlandaise en cinq étapes, de Wexford à Dublin

Une leçon d’histoire en flânant au Sud-Est de l’île


Rédigé par Jean-Paul COMBE le Lundi 16 Octobre 2017

Destinations phares de l’Irlande, le Connemara, l’Anneau du Kerry ou les îles d’Aran ne sont pas, loin s’en faut, les seuls centres d’intérêts de l’île. Faisons quelques escales au Sud-Est, entre Wexford et Dublin, en attaquant notre périple.



A bord de l'Oscar Wilde, c’est déjà l’Irlande - DR : J.-P. C.
A bord de l'Oscar Wilde, c’est déjà l’Irlande - DR : J.-P. C.
C’est un peu à Cherbourg que commence l’Irlande, lorsque l’on embarque à bord de l’Oscar Wilde d’Irish Ferries.

Le voyage prend des allures de mini-croisière. Le ton est donné avec quatre restaurants et pubs, une ambiance toute irlandaise, trois bars, deux cinémas, des jeux, des spectacles. Ou, plus simplement sur le pont, en respirant l’air du large.

Au réveil, le bateau accoste à Rosslare, à l’extrême sud-est du pays.

Généralement, on ne s’attarde pas, on file à quelques encablures de là, à Wexford, capitale du « comté modèle » avec sa jetée, ses ruelles accrochées à la colline et ses pubs d’un autre temps.

Si 9 000 ans m’étaient contés...

La découverte commence à l’Irish National Park qui, sur quatorze hectares, retrace 9 000 ans d’Histoire de la vie irlandaise.

Posé sur l’estuaire de la Slaney, le lieu se présente sous diverses formes de la nature : collines, bois, marécages, lacs.

L’histoire nous est contée sur un parcours de deux heures, que l’on suit avec une vidéo en français, complétée par des panneaux également traduits.

De grandeur nature, les reconstitutions présentent d’anciennes maisons, forts et tombeaux, un monastère chrétien totalement rebâti, un lieu de cuisine, un moulin, un campement mésolithique (7 000 ans avant J.C. !), une ferme néolithique (2 500 ans avant J.C.).

Le tout réparti le long de chemins forestiers, où l’on trouve des animaux de races anciennes (selon saison), une faune et une flore sauvage, un fossé défensif construit par les envahisseurs normands.

En quelque sorte, l’histoire de nos ancêtres présentée dans un environnement magique, où 16 sites sont posés en damier.

Par la case prison

Le comté de Wicklow abrite, dans sa capitale éponyme, la plus ancienne prison de l’île - DR : J.-P. C.
Le comté de Wicklow abrite, dans sa capitale éponyme, la plus ancienne prison de l’île - DR : J.-P. C.
Surnommé le jardin d’Irlande, le comté de Wicklow abrite, dans sa capitale éponyme, la plus ancienne prison de l’île.

Construite en 1702, elle a hébergé des prisonniers, dans les pires conditions jusqu’en 1928.

Reconvertie en musée, elle raconte les événements majeurs de l’histoire irlandaise. Des projections holographiques révèlent le sadisme et la barbarie des gardes-chiourme de l’époque.

Des procédés audiovisuels mettent en scène les épisodes marquants de l’histoire du pays : la rébellion nationaliste de 1798, la grande famine, la guerre de l’Indépendance ou encore la guerre civile irlandaise.

Ce voyage temporel s’achève par une projection interactive à bord du navire prison jusqu’au bagne de Van Diemen’s Land (aujourd’hui Tasmanie). Soit 200 jours de traversée !

La cité monastique de Glendalough

La petite église de Saint Kevin - DR : J.-P. C.
La petite église de Saint Kevin - DR : J.-P. C.
Pénétrons dans les terres, dans la paisible vallée des deux lacs, sur le site monastique de Glendalough, fondé par le moine Kevin (le bien-né en gaélique) au VIe siècle.

Le saint homme aurait choisi l’endroit pour son calme et sa beauté, là où les « deux rivières limpides forment une confluence ». Sa réputation se répandit et attira de nombreux disciples jusqu’à son décès vers 620.

Le lieu continua de rayonner pendant dix siècles, mais les invasions successives vikings, anglo-normandes, anglaises, ont précipité le déclin des lieux.

Les vestiges actuellement visibles - en particulier la Tour ronde, la nef de la cathédrale et la charmante petite église de Saint Kevin - ne racontent qu’une infime partie de l’histoire. A son âge d’or, le monastère aurait comporté des ateliers, des centres d’écriture, des appartements pour les moines et les hôtes, des fermes…

Néanmoins, l’endroit reste parfait pour le temps d’une halte, pour une balade entre les lacs Upper Lake et Lower Lake, deux beaux plans d’eau qui se détachent des plaines verdoyantes.

Powerscourt : la promenade préférée des Dublinois

Le manoir de Powerscourt, promenade favorite des Dublinois - DR : J.-P. C.
Le manoir de Powerscourt, promenade favorite des Dublinois - DR : J.-P. C.
A une vingtaine de kilomètres de Dublin, le manoir de Powerscourt occupe près de 20 hectares.

Promenade dominicale préférée des Dublinois, ces jardins en terrasses entourent les vestiges d’un château du XVIIIe que ses propriétaires restaurent à l’authentique depuis plus de vingt ans.

Mélange des styles italien et japonais, le parc expose plus de 200 espèces d’arbres et arbustes.

A moins d’une lieue de là, une coquette route conduit à la plus haute cascade d’Irlande qui dégouline sur 120m avant de se perdre dans les arbres. Elle a notamment servi de décor dans les films Excalibur (1981) et Moby Dick (1956).

Le musée le plus visité

Et comme en Irlande tout commence, tout finit, et tout passe par une Guinness, on ne peut pas faire l’économie d’un détour par le temple du breuvage roux : le musée Guinness à Dublin, la Guinness Storehouse.

C’est le site le plus visité du pays, avec plus d’un million de personnes par an.

Dans le Laboratoire de dégustation, le visiteur devient goûteur, avec le professionnel de la maison qui lui apprend à savourer la bière comme un vrai connaisseur.

A la section Publicité, on peut voir les toutes premières « réclames » produites pour la Guinness.

Derrière le comptoir, on s’initie à l’art de tirer une pinte parfaite en six étapes très simples. L’examen réussi, on reçoit son diplôme.

La réalisation de la tonnellerie est présentée en détail dans un remarquable montage audiovisuel qui montre un tonnelier à l'œuvre, filmé dans l’atelier maison des années 50. Le visiteur découvre, aussi, toute la gamme des outils du tonnelier, exposés au centre d'une pyramide de fûts en bois.

Point fort de la visite : le « Gravity Bar », à 46 mètres du sol. Il offre la plus belle vue sur Dublin. Un panorama à couper le souffle à consommer sans modération !

Repères

La tour ronde à Glendalough - DR : J.-P. C.
La tour ronde à Glendalough - DR : J.-P. C.
Renseignements
Tourisme Irlandais : www.irlande-tourisme.fr

Transports

Aérien

Air France : www.airfrance.fr
Aer Lingus : www.aerlingus.com

Bateaux
Irish Ferries : jusqu’à cinq traversées hebdomadaires au départ de Cherbourg ou Roscoff à bord de l’Epsilon ou de l’Oscar Wilde. La compagnie propose aussi deux lignes depuis la Grande-Bretagne.
www.irishferries.fr

Coup de cœur

Portmarnock Hotel & Golf Links

A 10 minutes de l’aéroport et 15 minutes du centre de Dublin, entre les villages de Malahide et Howth, le Portmarnock Hotel & Golf Links allie la classe et l’élégance d’une gentilhommière au confort moderne.

Toutes les chambres donnent sur l’océan, les jardins ou le parcours de golf de l’établissement.

Ayant appartenu à la dynastie du whiskey Jameson, il abrite désormais le célèbre bar de la marque, avec vue imprenable sur la mer.
www.portmarnock.com

Lu 2520 fois

Tags : Irlande
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Janvier 2018 - 23:45 Du tourisme au Yémen.... on y a cru !


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92



















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com